Nigéria : information sur la caste des Osu, y compris les régions où le système de caste des Osu est pratiqué, et information indiquant s'il y a des villages osu dans l'État d'Imo, et s'il y a des villages exclusivement peuplés d'Osu au Nigéria; ce que signifie le fait d'être né ou déclaré Osu, y compris les possibilités de mauvais traitements, de sacrifices humains ou de problèmes liés au mariage et aux enfants (2020-novembre 2022) [NGA200613.EF]

Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada

1. Aperçu

Au cours d'un entretien téléphonique avec la Direction des recherches, un journaliste pigiste qui écrit des articles sur la culture nigériane a déclaré que la caste des Osu est un système culturel propre au peuple igbo qui se limite aux régions et aux États du Sud-Est du Nigéria, où les Igbo sont majoritaires (journaliste culturel 27 oct. 2022).

Selon des sources, le peuple igbo au Nigéria reconnaît deux systèmes de caste : le système des Ohu, qui [version française de la BBC] « appartenaient à des humains » (BBC 14 sept. 2020) ou [traduction] « portent prétendument l'héritage de l'esclavage à perpétuité » (The Guardian 27 déc. 2018) et le système des Osu, qui [version française de la BBC] « appartenaient à des dieux » (BBC 14 sept. 2020) ou étaient [traduction] « dédiés à un dieu » (The Guardian 27 déc. 2018).

Un professeur d'études africaines à l'Université de Californie, Berkeley, cité par la BBC, a estimé que les Osu [version française de la BBC] « ont été classés à tort comme des esclaves par les missionnaires » et affirme que les « "osu vivent pire que l'esclavage" », puisque « "[l]es esclaves pouvaient transcender l'esclavage" », tandis que les Osu, même ceux des générations « à venir », ne pourraient jamais le transcender (BBC 14 sept. 2020). D'après l'article de la BBC, [version française de la BBC] « briser les tabous » à l'égard des Osu suscite la peur, non seulement de la « stigmatisation sociale, mais aussi de la punition des dieux qui sont censés les posséder » (BBC 14 sept. 2020).

2. Lois et mise en application

Le paragraphe 42(2) de la constitution du Nigéria prévoit ceci : [traduction] « Aucun citoyen du Nigéria ne sera visé par un désavantage ou un préjudice du seul fait des circonstances de sa naissance » (Nigéria 1999). Le journaliste pigiste a affirmé que les dispositions de la constitution nigériane concernant la discrimination ne peuvent pas être invoquées pour interdire les actes se rapportant au système culturel de caste des Osu (journaliste culturel 27 oct. 2022). La même source a précisé que les actes de discrimination liés au système de caste des Osu sont [traduction] « difficiles à définir en droit », et que les tribunaux créés par le gouvernement, « en théorie, n'ont pas compétence pour intenter des poursuites concernant ces actes, puisque ces procédures sont du ressort des juges des tribunaux traditionnels, qui relèvent des royaumes locaux » (journaliste culturel 27 oct. 2022). On peut également lire dans l'article de la BBC qu'il est [version française de la BBC] « difficile » de faire appliquer les dispositions contre la discrimination prévues dans la constitution de manière à protéger les Osu (BBC 14 sept. 2020).

Des sources signalent que, en 1956, des législateurs igbo (BBC 14 sept. 2020) ou l'ancienne chambre d'assemblée de l'Est du Nigéria (Vanguard 19 nov. 2018; The Guardian 20 janv. 2019) ont adopté une loi visant à éliminer la discrimination contre les Osu (Vanguard 19 nov. 2018; The Guardian 20 janv. 2019; BBC 14 sept. 2020). Les mêmes sources précisent cependant que la loi n'a pas été mise en œuvre (Vanguard 19 nov. 2018) ou que [version française de la BBC] « l'application » a été « difficile » (BBC 14 sept. 2020) ou n'a pas été efficace (The Guardian 20 janv. 2019). Selon Anthony Obinna, un archevêque catholique qui milite pour mettre fin à la discrimination à l'endroit des descendants d'esclaves dans l'État d'Imo, [version française de la BBC] « "[l]es interdictions légales ne suffisent pas à abolir certaines coutumes primordiales […]. Il faut davantage d'engagement à la base" » (BBC 14 sept. 2020).

On peut lire dans le Guardian, un journal Nigérian, qu'un projet de loi interdisant à quiconque de s'opposer à un mariage en raison du système de caste des Osu a franchi l'étape de la deuxième lecture à la chambre d'assemblée de l'État d'Imo (The Guardian 19 mars 2021). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement sur l'état d'avancement actuel du projet de loi.

3. Abolition du système de caste des Osu dans certaines régions d'Igboland

Des sources signalent qu'en octobre 2018, Igwe Nnaemaka Achebe, l'obi [1] d'Onitsha [État d'Anambra], a réclamé l'abolition du système de caste des Osu à Igboland, affirmant que la pratique de ce système n'avait [traduction] « pas sa place » dans le présent siècle (The Guardian 12 oct. 2018; The Punch 12 oct. 2018) et qu'elle est « "dépassée" » (The Guardian 12 oct. 2018) ou « archaïque, illégale et odieuse » (The Punch 12 oct. 2018). Selon les mêmes sources, l'obi d'Onitsha a déclaré qu'il collaborerait avec l'Initiative pour l'éradication de la stigmatisation traditionnelle et culturelle dans notre société (Initiative for the Eradication of Traditional and Cultural Stigmatization in Our Society – IFETACSIOS) [2] dans un projet visant à abolir le système de caste des Osu (The Guardian 12 oct. 2018; The Punch 12 oct. 2018). Selon le journaliste pigiste, l'obi d'Onitsha a une [traduction] « certaine influence » sur le peuple igbo, étant donné que le royaume dont il est le chef est la « ville la plus grande et la plus peuplée » d'Igboland (journaliste culturel 27 oct. 2022).

Des sources signalent que l'événement marquant l'abolition de la caste des Osu devait avoir lieu (Leadership 28 déc. 2018) ou a eu lieu (journaliste culturel 27 oct. 2022) à Nri [dans l'État d'Anambra], la [traduction] « patrie ancestrale » de la nation igbo (Leadership 28 déc.2018; journaliste culturel 27 oct. 2022), le 28 décembre 2018 (Leadership 28 déc. 2018). Le journaliste pigiste a affirmé que, compte tenu de l'importance de Nri pour les Igbo, l'endroit choisi était un [traduction] « puissant symbole » (journaliste culturel 27 oct. 2022). Dans un article du Guardian de décembre 2018, on peut lire que la cérémonie devait être présidée par des souverains traditionnels et des chefs religieux, et que l'obi du Royaume d'Idumuje, dans l'État du Delta, allait [traduction] « appuyer l'exercice » et assister à la cérémonie en compagnie de « tout son cabinet »; la même source a signalé que des organismes socioculturels igbo et des groupes chrétiens étaient en faveur de l'abolition (The Guardian 27 déc. 2018). L'Agence de presse du Nigéria (News Agency of Nigeria – NAN), établie par le gouvernement du Nigéria (NAN s.d.), cite Anthony Obinna, l'archevêque [traduction] « sortant » du diocèse catholique d'Owerri, qui a déclaré que « l'Église a complètement aboli le système de caste des Osu sur le territoire des Igbo » (NAN 18 mars 2022). Selon le journaliste pigiste, ni le gouvernement fédéral ni le gouvernement de l'État d'Anambra n'ont pris part au processus d'abolition, puisqu'il s'agit d'un système culturel, qui relève des institutions culturelles (journaliste culturel 27 oct. 2022).

Legit.ng, un diffuseur de nouvelles en ligne du Nigéria (Legit.ng s.d.), signale que la communauté autonome d'Irete, dans la zone de gouvernement local Owerri West de l’État d'Imo, a aboli le système de caste des Osu en juillet 2018, et qu'une cérémonie de célébration était planifiée pour décembre 2018 (Legit.ng 18 juill. 2018). Selon la même source, qui cite un reportage du journal nigérian Vanguard, [traduction] « pas moins de 18 villages ont plaidé en faveur de l'abolition du système de caste des Osu » avant que l'abolition ne soit prononcée par le roi d'Irete, l'Eze E.C. Ekwelibe (Legit.ng 18 juill. 2018).

Un article de Vanguard de juillet 2020 signale que la communauté autonome d'Owere Nsukka, dans la zone de gouvernement local Nsukka de l'État d'Enugu, a aboli le système de caste des Osu suivant la décision des dirigeants de la communauté (Vanguard 15 juill. 2020). Il y avait parmi ceux-ci le souverain traditionnel de la communauté d'Enugu, Felix Ugwu, qui a déclaré au journal que [traduction] « la pratique allait à l'encontre de la volonté de Dieu, qui exige que chaque personne soit traitée avec amour », et « que les êtres humains sont tous égaux devant Dieu » (Vanguard 15 juill. 2020). Un article de Vanguard d'avril 2021 précise qu'une autre cérémonie d'abolition a eu lieu le 7 avril 2021 dans la ville de Nsukka, dans la zone de gouvernement local Nsukka de l'État d'Enugu, pendant laquelle 119 villages des neufs communautés autonomes [traduction] « ont officialisé l'éradication » du système de caste des Osu » suivant la décision « des monarques, des conseils de ville et d'autres institutions traditionnelles » issus des communautés, avec l'aide de l'IFETACSIOS et l'appui des chefs religieux (Vanguard 7 avr. 2021).

Le journal Orient Daily, distribué dans les régions du Sud-Est et du Sud-Sud du Nigéria (Orient Daily s.d.), signale que dans la ville d'Ishi-Ozalla, dans la zone de gouvernement local Nkanu de l'État d'Enugu, trois ans après [traduction] « l'abolition tant célébrée » du système de caste des Osu en 2018, la pratique « semble avoir refait surface » (Orient Daily 23 mars 2021). De même, on peut lire dans un article de Vanguard de septembre 2020 que, [traduction] « malgré les efforts des groupes, y compris des églises », pour mettre fin au système de caste des Osu, une « enquête » a signalé que c'était toujours une pratique « prédominante » dans « de nombreuses communautés igbo » (Vanguard 16 sept. 2020).

4. Régions où le système de caste des Osu est toujours pratiqué

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur les régions où le système de caste des Osu est pratiqué.

Selon un article de Vanguard paru en novembre 2018, le système de caste des Osu est [traduction] « répandu » dans les États d'Anambra et d'Imo, ainsi que dans « certaines régions » de l'État d'Ebonyi (Vanguard 19 nov. 2018). Le journaliste pigiste a déclaré que le système de caste des Osu est [traduction] « présent de façon dispersée dans tout » le Sud-Est du Nigéria, ou Igboland, mais qu'il est « plus répandu » dans les États d'Anambra et d'Imo (journaliste culturel 27 oct. 2022).

Un article de Vanguard de septembre 2020 signale que le système de caste [traduction] « prédomine surtout dans des régions de l'État d'Enugu », en particulier sur « le territoire des Nkanu » ou dans le district sénatorial d'Enugu Est, « où la ségrégation fait partie intégrante des questions culturelles et politiques »; le système « existe aussi dans des parties de Nsukka, particulièrement dans la communauté d'Enugu Ezike » (Vanguard 16 sept. 2020).

4.1 Villages osu dans l'État d'Imo

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur l'existence de villages osu dans l'État d'Imo.

Le journaliste pigiste a déclaré qu'il y a plus de 30 villages qui [traduction] « pourraient être considérés comme » des villages osu dans l'État d'Imo (journaliste culturel 27 oct. 2022).

4.2 Existence de villages peuplés exclusivement d'Osu au Nigéria

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur l'existence de villages peuplés exclusivement d'Osu au Nigéria.

Le journaliste pigiste a affirmé qu'il n'y a [traduction] « pas réellement de [villages] exclusivement osu » au Nigéria, mais qu'on voit « couramment » à Igboland de petites agglomérations entièrement osu à l'intérieur de plus grands villages habités par d'autres peuples igbo, étant donné que les Osu sont « exclus » et « rejetés » par les autres communautés (journaliste culturel 27 oct. 2022). Selon la même source, ces petites agglomérations entièrement peuplées d'Osu sont souvent situées dans des [traduction] « endroits moins développés, près d'anciens sanctuaires » (journaliste culturel 27 oct. 2022).

5. Traitement réservé aux personnes perçues comme des Osu

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur le traitement réservé par la société ou les autorités aux personnes perçues comme des Osu.

5.1 Traitement réservé par la société

Selon l'article de Vanguard de septembre 2020, les Osu sont considérés comme des [traduction] « citoyens de deuxième classe » dans les communautés où le système de caste est toujours pratiqué (Vanguard 16 sept. 2020). Des sources affirment que les Osu ne peuvent pas occuper de postes de direction traditionnelle (BBC 14 sept. 2020; Vanguard 16 sept. 2020) ou de fonctions de chef (Vanguard 16 sept. 2020; journaliste culturel 27 oct. 2022). Legit.ng signale qu'en juillet 2018, dans le contexte de l'abolition du système de caste des Osu dans la zone de gouvernement local d'Owerri Ouest de l'État d'Imo, un titre de chef a été conféré à quelqu'un [traduction] « qui avait déjà été déclaré "Osu" » « [a]fin de démontrer le sérieux » de la décision (Legit.ng 18 juill. 2018).

Selon des sources, les Osu n'ont pas le droit d'épouser une personne considérée comme étant [traduction] « née libre » (Vanguard 16 sept. 2020) ni n'ont le droit d'épouser quelqu'un qui ne fait pas partie de leur communauté (journaliste culturel 27 oct. 2022).

L'article de la BBC signale qu'un couple d'Okija, dans le sud-est de l'État d'Anambra, s'est suicidé en septembre 2020 après que les parents des amoureux leur ont interdit de se marier parce que l'un d'eux était un descendant d'esclaves (BBC 14 sept. 2020). On peut aussi lire dans l'article de la BBC que [version française de la BBC] « les descendants des esclaves affranchis de l'ethnie Igbo [ce qui désigne, selon l'article, les Ohu et les Osu] héritent toujours du statut de leurs ancêtres et la culture locale leur interdit d'épouser les Igbos considérés comme "nés libres" » (BBC 14 sept. 2020). La même source précise que l'archevêque Obinna a été critiqué pour avoir officié à des mariages de [version française de la BBC] « "couples mixtes" » et cite les propos de l'archevêque, qui affirme avoir dû « "protéger certains de ces couples contre la violence de leurs parents et de leurs proches" » (BBC 14 sept. 2020).

Le journaliste pigiste a déclaré que les personnes qui sont perçues comme des Osu sont victimes de [traduction] « condamnation sociale » et de « discriminat[ion] » de la part des autres habitants d'Igboland, mais ne subissent pas « de mauvais traitements ou de violence » dans la société (journaliste culturel 27 oct. 2022). La même source a affirmé que les [traduction] « mauvais traitements » infligés aux Osu par le passé en lien avec des sacrifices humains dans des sanctuaires ne sont « plus pratiqués » (journaliste culturel 27 oct. 2022). La même source a ajouté que les Osu ont la possibilité d'être mieux traités dans la société s'ils quittent le sud-est du Nigéria et s'installent ailleurs dans le pays, puisque le système de caste des Osu n'existe qu'à Igboland (journaliste culturel 27 oct. 2022).

5.2 Traitement réservé par les autorités

Le journaliste pigiste a déclaré que les autorités gouvernementales ont [traduction] « généralement » une attitude « neutre » à l'endroit des Osu; il explique que, comme ils ne sont pas « considérés comme des personnes influentes sur le plan culturel », toute initiative de leur part pour « protéger » les Osu pourrait être perçue par les royaumes comme étant de « [l']ingérence » (journaliste culturel 27 oct. 2022). Cependant, la même source précise que la situation peut [traduction] « devenir compliquée » dans le cas d'employés du gouvernement d'origine igbo (journaliste culturel 27 oct. 2022).

Selon des sources, les Osu ne peuvent pas occuper de postes de dirigeant d'un conseil de ville (Vanguard 16 sept. 2020) ou sont [version française de la BBC] « souvent empêchés » de se présenter en politique ou de siéger au parlement (BBC 14 sept. 2020).

6. Mesures gouvernementales et services de soutien pour les personnes perçues comme des Osu

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur les mesures gouvernementales et les services de soutien pour les Osu.

6.1 Mesures gouvernementales

L'article de Vanguard de novembre 2018 explique que le gouvernement de l'État d'Anambra a décrété que le 28 décembre 2018 était la date d'abolition du système de caste des Osu dans la région; la date a été choisie par [traduction] « [d']éminents » souverains traditionnels dans le Sud-Est (Vanguard 27 nov. 2018). Selon l'article, dans une lettre à l'intention de ces souverains traditionnels, mise à la disposition des journalistes par le ministère des Affaires de la diaspora, des Œuvres d'art autochtones et du Tourisme de l'État d'Anambra, on peut lire que le gouvernement [traduction] « appui[e] » et « approuv[e] » sans « réserve » le projet d'abolition du système de caste des Osu sur le territoire des Igbo (Vanguard 27 nov. 2018).

Les renseignements contenus dans le paragraphe suivant sont tirés d'un article du Guardian de mars 2021 :

Le gouvernement de l'État d'Enugu, par l'intermédiaire de son commissaire aux Affaires de chefferie, a déclaré que le gouvernement avait [traduction] « aboli […] le système de caste des Osu » et qu'« aucun individu ou groupe n'avait le droit de priver quelqu'un de ses droits en se fondant sur la croyance qu'il est "né libre ou né esclave" ». Le commissaire « réagissait » à des allégations « [d']ostracisme » à l'endroit des habitants du village d'Edeaniagu [Edendiagu], dans la communauté autonome d'Ishi-Ozalla. Selon les habitants d'Edeaniagu, les dirigeants d'Ishi-Ozalla les [traduction] « traitaient d'esclaves ». Un porte-parole de la communauté a ajouté « que des membres du village s'étaient fait humilier et intimider », ce qui visait à « contrer l'ambition d'un membre du village » qui « aspir[ait] » à devenir roi de la communauté autonome. Le président général de la communauté d'Ishi-Ozalla « a nié » qu'il y avait eu de l'ostracisme (The Guardian 18 mars 2021).

Un article paru en mars 2021 dans l'Orient Daily signale également que des habitants d’Edeaniagu [traduction] « sont descendus dans la rue […] parce qu'ils auraient été ostracisés par une partie de la communauté », et ils ont marché à partir de la chambre d'assemblée de l'État d'Enugu jusqu'à la maison du gouvernement de l'État d'Enugu, où le gouverneur a affirmé « que le gouvernement d'État prendrait les mesures nécessaires pour assurer le retour à la normale dans la région » et que l'élection du roi dans la communauté serait « suspendue » (Orient Daily 23 mars 2021). Selon la même source, le président du comité de la chambre sur les chefferies [traduction] « a reçu » les « plus de 200 » manifestants et « les a assurés » que les législateurs interviendraient « pour faire en sorte que les choses se fassent correctement dans la communauté » (Orient Daily 23 mars 2021).

6.2 Services de soutien

Sur le site Internet de l'IFETACSIOS, on peut lire que l'organisation se [traduction] « consacre à l'abolition du système de caste des Osu dans toutes les communautés » de la région du Sud-Est du Nigéria (IFETACSIOS s.d.b). Selon la même source, dans le contexte de ses activités plus générales en vue [traduction] « [d']éradiquer toutes les formes de système de caste » en Afrique, l'organisation est en contact avec « divers individus et groupes concernés », y compris « des agresseurs, des victimes et des souverains traditionnels dans les communautés » (IFETACSIOS s.d.a). Des sources signalent que l'IFETACSIOS a collaboré avec des souverains traditionnels et des chefs religieux pour abolir le système de caste des Osu dans l'État d'Anambra (The Punch 12 oct. 2018) et dans l'État d'Enugu (Vanguard 7 avr. 2021).

L'article de la BBC précise aussi que les Osu dans l'État d'Imo ont formé un groupe appelé Nneji ([version française de la BBC] « "du même sein" »), qui arrange les mariages des enfants des membres du groupe partout dans le monde, ce qui « leur évite d'avoir à subir le déchirement potentiel des relations avec les "nés-libres" » (BBC 14 sept. 2020).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Notes

[1] Selon l'Encyclopaedia Britannica, « obi » signifie [traduction] « roi » (Encyclopaedia Britannica 8 juill. 2019).

[2] L'Initiative pour l'éradication de la stigmatisation traditionnelle et culturelle dans notre société (Initiative for the Eradication of Traditional and Cultural Stigmatization in Our Society – IFETACSIOS) est une ONG qui a pour mission [traduction] « d'éradiquer toutes les formes de système de caste » en Afrique (IFETACSIOS s.d.a).

Références

British Broadcasting Corporation (BBC). 14 septembre 2020. Adaobi Tricia Nwaubani. « Nigeria's Slave Descendants Prevented from Marrying Who They Want ». [Date de consultation : 26 oct. 2022]

Encyclopaedia Britannica. 8 juillet 2019. « Onitsha ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

The Guardian [Nigéria]. 19 mars 2021. Collins Osuji. « Imo Assembly Moves to Unify Bride Price, Marriage Rites ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

The Guardian [Nigéria]. 18 mars 2021. Lawrence Njoku. « Enugu Government Restates Ban on Osu Caste System ». [Date de consultation : 26 oct. 2022]

The Guardian [Nigéria]. 20 janvier 2019. Lawrence Njoku. « Taming Osu Caste System in Igbo Land ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

The Guardian [Nigéria]. 27 décembre 2018. Emeka Nwachukwu. « Abolition of Osu, Other Caste Systems Gets Delta Monarch's Backing ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

The Guardian [Nigéria]. 12 octobre 2018. Urenna Ukiwe. « Obi of Onitsha Moves to Abolish Osu Caste System ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Initiative for the Eradication of Traditional and Cultural Stigmatization in Our Society (IFETACSIOS). S.d.a. « About Us ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

Initiative for the Eradication of Traditional and Cultural Stigmatization in Our Society (IFETACSIOS). S.d.b. « Projects ». [Date de consultation : 28 oct. 2022]

Journaliste culturel. 27 octobre 2022. Entretien téléphonique avec la Direction des recherches.

Leadership. 28 décembre 2018. Okechukwu Obeta. « Nigeria: Osu Caste System in Igboland Ends Today ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Legit.ng. 18 juillet 2018. Onyirioha Nnamdi. « Finally, LGA in Owerri Abolishes Osu Caste System ». [Date de consultation : 26 oct. 2022]

Legit.ng. s.d. « About Us ». [Date de consultation : 28 oct. 2022]

News Agency of Nigeria (NAN). 18 mars 2022. Victor Nwachukwu. « We've Put a Seal on the Abolition of the Osu Caste in Igbo Land – Archbishop Obinna ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

News Agency of Nigeria (NAN). S.d. « About Us ». [Date de consultation : 20 oct. 2022]

Nigéria. 1999. Constitution of the Federal Republic of Nigeria. [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Orient Daily. 23 mars 2021. « Enugu Community in Disarray over Osu Caste System ». [Date de consultation : 26 oct. 2022]

Orient Daily. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 28 oct. 2022]

The Punch. 12 octobre 2018. « Obi of Onitsha Declares War Against Osu Culture ». [Date de consultation : 4 nov. 2022]

Vanguard. 7 avril 2021. Ikechukwu Odu. « 119 Villages Abolish Osu Caste System Practice in Nsukka ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Vanguard. 16 septembre 2020. Onayo Okoli, et al. « Osu Caste System: Fury in Igbo Land Over Continued Practice ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Vanguard. 15 juillet 2020. Ikechukwu Odu. « Enugu Community Abolishes Osu Caste System ». [Date de consultation : 28 oct. 2022]

Vanguard. 27 novembre 2018. Elizabeth Ewandu. « Anambra Govt, Religious Leaders Back Dec 28 Deadline to End Osu Caste System ». [Date de consultation : 26 oct. 2022]

Vanguard. 19 novembre 2018. « Ending the Osu Caste System ». [Date de consultation : 18 oct. 2022]

Autres sources consultées

Sources orales : Initiative for the Eradication of Traditional and Cultural Stigmatization in Our Society; journalistes d'enquête qui ont rédigé des articles sur le système de caste des Osu au Nigéria (6); professeur agrégé d'histoire dans une université canadienne dont les recherches touchent la structure ethnique au Nigéria; professeure dans une université britannique qui se spécialise dans le conflit ethnique régional au Nigéria; boursier postdoctoral dans une université américaine dont la thèse de doctorat portait sur le système de caste des Osu.

Sites Internet, y compris : Al Jazeera; Amnesty International; Australie – Department of Foreign Affairs and Trade; Autriche – Austrian Center for Country of Origin & Asylum Research and Documentation; Bertelsmann Stiftung; États-Unis – Department of State; Factiva; France – Office français de protection des réfugiés et apatrides; Freedom House; Human Rights Watch; Nations Unies – Refworld; Nigéria – Ministry of Foreign Affairs, Ministry of Justice, National Human Rights Commission, Nigeria Police Force; Organisation suisse d'aide aux réfugiés; Pays-Bas – Ministry of Foreign Affairs; Premium Times; Pulse.ng; Royaume-Uni – Home Office; Voice of America.