Afghanistan : Un journaliste a été tué dans la province de Helmand

12 novembre 2020 5:23PM EST

Elyas Dayee était l’un des nombreux journalistes menacés par les talibans

(New York, le 12 novembre 2020) - Elyas Dayee, un journaliste à Azadi Radio, a été tué le 11 novembre par un engin explosif improvisé qui avait été placé sous sa voiture dans la province de Helmand en Afghanistan, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. 

Bien que les talibans n'aient publié aucune déclaration au sujet de cette attentat meurtrier, Dayee avait récemment déclaré à Human Rights Watch qu'il avait reçu de nombreuses menaces de mort liées à ses reportages sur les opérations militaires des talibans. Les talibans utilisent fréquemment des engins piégés pour mener contre des civils des attaques ciblées, qui constituent des crimes de guerre.

« Le meurtre d'Elyas Dayee, simplement pour avoir fait son travail, représente pour les journalistes afghans l’effrayant message que tout reportage sur les talibans risque de les mettre en grave danger », a déclaré Patricia Gossman, directrice adjointe de la division Asie à Human Rights Watch. « Ce meurtre brutal d'un journaliste est une exécution de sang-froid, qui soulève de sérieux doutes quant à la protection de la liberté d'expression dans de le cadre d’un accord de paix avec les talibans. »

Dayee avait 33 ans ; au cours des derniers mois, des dizaines d’autres journalistes afghans ont reçu de menaces de la part des talibans.

Texte complet en anglais : en ligne ici.