Nigéria : information sur les types de réseaux de médias sociaux et de sites Internet courants au Nigéria, y compris si certains d’entre eux sont accessibles uniquement à partir du Nigéria [NGA105656.EF]

Direction des recherches, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Utilisation d’Internet et des médias sociaux

Il est écrit dans un résumé de recherche publié par le Broadcasting Board of Governors (BBG) [1] et Gallup [2] que, d’après un sondage mené du 27 janvier au 21 mars 2014 auprès de 4 000 Nigérians adultes dans tous les États du Nigéria, sauf dans l’État du Borno (en raison de problèmes de sécurité), 22,9 p. 100 des répondants ont déclaré avoir accès à Internet à leur domicile et que la proportion de détenteurs de téléphone mobile s’élève à 87 p. 100 (BBG et Gallup [30 avr. 2014], 2). Le résumé de recherche signale également que 55,1 p. 100 des personnes qui ont déclaré ne pas posséder de téléphone mobile ont précisé qu’elles avaient accès à un téléphone mobile appartenant à une autre personne (ibid.). Dans son rapport intitulé Digital in 2016, We Are Social, une agence de commercialisation internationale établie au Royaume-Uni (We Are Social s.d.), précise que, d’après des renseignements recueillis auprès de sources comme les Nations Unies, le Bureau du recensement (Census Bureau) des ÉtatsUnis et la Commission des communications (Communications Commission) du Nigéria, il y a 97,21 millions [traduction] « [d’]utilisateurs actifs d’Internet » et 15 millions « [d’]utilisateurs actifs des médias sociaux » sur une population totale de 184,6 millions de personnes au Nigéria (ibid. 27 janv. 2016). Selon le même rapport, 84 p. 100 de la population possède une connexion de téléphonie mobile, et 6 p. 100 sont qualifiés [traduction] « [d’]utilisateur[s] actif[s] des médias sociaux sur plateforme mobile » (ibid.). Le rapport publié en 2015 par We Are Social, qui s’appuie sur des renseignements obtenus grâce à Facebook et à Wikipédia, signale qu’il y avait 70,3 millions [traduction] « [d’]utilisateurs actifs d’Internet » et 13,6 millions de « comptes actifs de médias sociaux » (ibid. 20 janv. 2015). Selon la même source, 75 p. 100 de la population possédait une connexion mobile et il y avait 12,4 millions de [traduction] « comptes [de médias] sociaux » qui étaient consultés à partir d’appareils mobiles, ce qui correspond à 7 p. 100 de la population (ibid.).

2. Sites de médias sociaux

Selon Alexa, un service en ligne d’analyse du trafic Internet (Alexa s.d.a), les 15 [traduction] « sites les plus visités » [3] au Nigéria en septembre 2016 étaient : Google.com, Google.com.ng, YouTube.com, Facebook.com, Yahoo.com, Twitter.com, le forum de discussion du Nigéria Nairaland.com, le portail d’achats Jumia.com.ng, Instagram.com, LinkedIn.com, Wikipedia.org, Lindaikejisblog.com, Blogger.com, Mmmoffice.com et le réseau social mobile Eskimi.com (ibid. s.d.b). Dans un rapport publié en 2014 par Africa Practice, une [traduction] « société d’experts-conseils en communication et en stratégie » (Africa Practice s.d.), on peut lire que, selon des renseignements fournis par Alexa, les dix principaux blogues et forums au Nigéria sont :

  • Nairaland, un forum sur le Web;
  • le blogue de Linda Ikeji, un site Internet de [traduction] « [p]otins »;
  • Naij, un site Internet de nouvelles également considéré comme étant [traduction] « [l]e Yahoo du Nigéria »;
  • BellaNaija, un site Internet de [traduction] « [p]otins »;
  • Jobberman, un site Internet sur les carrières pour les personnes à la recherche d’un emploi au Nigéria;
  • Notjustjok, un site Internet de divertissement musical;
  • 360nobs, un site Internet de divertissement;
  • Nigerian Entertainment Today, un site Internet portant sur l’actualité dans le domaine du divertissement;
  • YNaija, un site Internet sur la politique et exposant des opinions (ibid. 2014, 2732).

Selon un sondage d’opinion sur l’utilisation des médias sociaux et les rencontres en ligne mené en février 2016 auprès de 1 000 [traduction] « Nigérians âgés de 18 ans et plus sélectionnés au hasard et possédant un téléphone » par NOIPolls, une maison de sondage établie au Nigéria (NOIPolls, s.d.), 63 p. 100 des répondants ont déclaré être des utilisateurs des médias sociaux (ibid. 23 févr. 2016). La même source fait observer que les plateformes de médias sociaux les plus utilisées par les répondants étaient Facebook (91 p. 100), Twitter (17 p. 100), Instagram (10 p. 100) et LinkedIn (5 p. 100) (ibid.). Dans le résumé de recherche publié par BBG et Gallup, il est écrit que, parmi les 29,2 p. 100 de Nigérians qui ont soutenu avoir utilisé un service de réseautage social au cours de la semaine précédant la tenue du sondage, Facebook était [traduction] « de loin le service de réseautage social le plus populaire », avec un taux d’utilisation de 93,2 p. 100 (BBG et Gallup [30 avr. 2014], 2). En ce qui concerne les sites Internet de rencontres en ligne et les plateformes de médias sociaux, il ressort du sondage réalisé par NOIPolls que 72 p. 100 des répondants ont déclaré utiliser Facebook, et 5 p. 100, Badoo (NOIPolls 23 févr. 2016).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le chef du Département de design et des nouveaux médias (Design and New Media Department) à l’École des médias et des communications (School of Media and Communication) de l’Université Pan-Atlantique, une université établie à Lagos, a soutenu que les sites de médias sociaux utilisés couramment au Nigéria étaient notamment les forums en ligne comme Nairaland; les services de réseaux sociaux comme Facebook et Snapchat; les blogues personnels comme celui de Linda Ikeji et celui de BellaNaija; les sites de [traduction] « microblogage » comme Twitter; et les « [d]épôts de contenu » comme YouTube (professeur 5 oct. 2016). D’autres sources ont également affirmé que Facebook et Twitter sont couramment utilisés au Nigéria (adjoint spécial 7 oct. 2016; professeur agrégé 7 oct. 2016). Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un professeur agrégé de journalisme et de nouveaux médias à l’École des communications et des médias (School of Communication and Media) de l’Université d’État Kennesaw, qui mène des recherches sur [traduction] « les liens entre les nouveaux médias et le journalisme au Nigéria, y compris la sociabilité en ligne », a également nommé GooglePlus et Badoo comme étant des sites Internet et des réseaux de médias sociaux utilisés couramment (ibid. 7 oct. 2016). Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un adjoint spécial du président du Nigéria pour ce qui est des nouveaux médias et des médias numériques, qui a fourni des renseignements s’appuyant sur son propre point de vue, a affirmé qu’Instagram et le blogue de Linda Ikeji sont des sites de médias sociaux utilisés couramment (adjoint spécial 7 oct. 2016).

Des sources signalent que Nairaland est un forum propre au Nigéria (ibid.; professeur 5 oct. 2015; professeur agrégé 7 oct. 2016). Le professeur agrégé a décrit le site Internet comme n’étant [traduction] « pas tout à fait un site de média social, mais plutôt [comme étant] le plus important forum de discussion en ligne destiné aux Nigérians, qui reçoit des millions de visiteurs du Nigéria et de la diaspora nigériane » (ibid.). Le professeur a également attiré l’attention sur les médias sociaux suivants qui sont propres au Nigéria : Naijapals; Naijahotjobs; Naijaloaded; les [traduction] « commentaires [sur les sites Internet] des journaux en ligne sont également assez populaires » (professeur 5 oct. 2016). Selon l’adjoint spécial, Wazobialand est [traduction] « un [site Internet] relativement nouveau » (7 oct. 2016).

3. Applications de médias sociaux

L’adjoint spécial a signalé que 2go, Eskimi, WhatsApp et Snapchat faisaient partie des applications de médias sociaux les plus couramment utilisées au Nigéria (7 oct. 2016). Selon le rapport publié par Africa Practice, les applications mobiles de messagerie texte comptant le plus grand nombre d’utilisateurs au Nigéria sont Eskimi, 2go, WhatsApp et Blackberry Messenger (BBM) (Africa Practice 2014, 56). Selon le sondage mené par NOIPolls, 73 p. 100 des répondants ont déclaré utiliser WhatsApp, 20 p. 100 d’entre eux BBM, et 11 p. 100 d’entre eux 2go (23 févr. 2016). Il ressort du résumé de recherche publié par BBG et Gallup que, sur les 29,2 p. 100 de Nigérians qui ont signalé avoir utilisé un service de réseautage social au cours de la semaine précédant le sondage, 68,3 p. 100 ont précisé qu’ils utilisaient 2go ([30 avr. 2014], 2).

Selon le sondage mené par NOIPolls, les applications de médias sociaux les plus utilisées pour les rencontres en ligne étaient WhatsApp (15 p. 100), 2go (8 p. 100) et BBM (2 p. 100) (23 févr. 2016). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a pas trouvé d’autres renseignements allant dans le même sens.

4. Média social accessible uniquement à partir du Nigéria

Des sources signalent qu’elles ne connaissent aucun site Internet ou réseau de média social accessible uniquement à partir du Nigéria (professeur 5 oct. 2016; professeur agrégé 7 oct. 2016; adjoint spécial 7 oct. 2016).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l’aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n’apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d’une demande d’asile. Veuillez trouver cidessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d’information.

Notes

[1] Le Broadcasting Board of Governors (BBG) est un organisme fédéral indépendant des États-Unis [traduction] « qui assurer la surveillance de tous les médias internationaux civils américains » (BBG s.d.). La mission du BBG est [traduction] « d’informer et de mobiliser les gens de partout dans le monde, et d’établir des liens entre eux afin de défendre la liberté et la démocratie » (ibid.).

[2] Gallup est une entreprise qui [traduction] « produit des analyses et fournit des conseils pour aider les dirigeants et les organisations à régler leurs problèmes les plus importants » (Gallup s.d.a). Pour ce faire, elle a [traduction] « recourt à des méthodes reconnues et prouvées scientifiquement [afin de] suivre l’opinion de la population en ce qui concerne pratiquement toutes les questions politiques, économiques et sociales d’importance pour la société » (Gallup s.d.b).

[3] Selon le site Internet d’Alexa, [traduction] « [l]es sites figurant sur la liste des principaux sites sont classés en fonction du trafic établi pour un mois. Le classement mensuel est calculé en combinant le nombre moyen de visiteurs par jour et les pages vues au cours du mois. Le site ayant obtenu la combinaison la plus élevée de visiteurs et de pages vues se retrouve au premier rang » (Alexa s.d.c).

Références

Adjoint spécial du président du Nigéria. 7 octobre 2016. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Africa Practice. 2014. The Social Media Landscape in Nigeria. 2014: The Who, the What and the Know. [Date de consultation : 28 sept. 2016]

Africa Practice. S.d. « Africa Practice ». [Date de consultation : 5 oct. 2016]

Alexa. S.d.a. « Alexa ». [Date de consultation : 7 oct. 2016]

Alexa. S.d.b. « Top Sites in Nigeria ». [Date de consultation : 6 oct. 2016]

Alexa. S.d.c. « Top Sites in Nigeria ». [Le texte se trouve dans la fenêtre contextuelle liée au point d’interrogation.] [Date de consultation : 6 oct. 2016]

Broadcasting Board of Governors (BBG). S.d. « Who We Are ». [Date de consultation : 4 oct. 2016]

Broadcasting Board of Governors (BBG) et Gallup. [30 avril 2014]. Contemporary Media Use in Nigeria. [Date de consultation : 4 oct. 2016]

Gallup. S.d.a. « About Gallup ». [Date de consultation : 14 oct. 2016]

Gallup. S.d.b. « Methodology Center ». [Date de consultation : 14 oct. 2016]

NOI-Polls. 23 février 2016. « Facebook Ranked No.1 Social Media and Online Dating Platform in Nigeria ». [Date de consultation : 7 oct. 2016]

NOI-Polls. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 7 oct. 2016]

Professeur agrégé de journalisme et de nouveaux médias, School of Communication and Media, Kennesaw State University. 7 octobre 2016. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Professeur et chef du Design and New Media Department, School of Media and Communication, Pan-Atlantic University. 5 octobre 2016. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

We Are Social. 27 janvier 2016. Digital in 2016. [Date de consultation : 4 oct. 2016]

We Are Social. 21 janvier 2015. Digital, Social & Mobile Worldwide in 2015. [Date de consultation : 4 oct. 2016]

We Are Social. S.d. « Capabilities ». [Date de consultation : 4 oct. 2016]

Autres sources consultées

Sources orales : Africa Practice; chargé d’enseignement, Mass Communication Department, University of Lagos; Nigeria CommunicationsWeek; OAfrica.

Sites Internet, y compris : African Media Barometer; Amnesty International; BBC; Bertelsmann Stiftung; Daily Trust; ecoi.net; États-Unis – Department of State; Factiva; Fédération internationale des ligues des droits de l’homme; Freedom House; The Guardian Nigeria; Human Rights Watch; International Center for Not-for-Profit Law; IRIN; Nations Unies – Refworld, ReliefWeb; Nigéria – Communications Commission; Norvège – Landinfo; OAfrica; Radio France internationale; Socialbakers; The Sun; Terragon Group; This Day; University of Toronto – The Citizen Lab; Vanguard.