Chili : information sur le Mouvement d’action national-socialiste (Movimiento de Acción Nacional Socialista - MANS), y compris sur ses objectifs et ses membres; information indiquant si ses membres ont été accusés de crimes (2008-janvier 2015) [CHL105150.EF]

Direction des recherches, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d’information sur le MANS.

D’après le site Internet du MANS, [traduction] « le national-socialisme correspond à une vision nationaliste et sociale du monde qui vise à unir tous les Chiliens par les liens de la solidarité, de la collaboration et de la coopération entre toutes les classes sociales, pour le bien-être de la collectivité par opposition aux intérêts individuels, partisans et économiques des personnes qui la composent » (MANS s.d.a). On peut également lire dans le site Internet que

[traduction]

[l]e MANS, inspiré par les principes de national-socialisme, s’est doté de la mission patriotique de mettre en garde la population contre les dangers qui menacent la vie, l’indépendance, la stabilité et la souveraineté de notre nation. Ces dangers sont représentés par des idéologies à l’influence dévastatrice : la mondialisation, l’internationalisme, le capitalisme, le libéralisme, le marxisme et le sionisme international. Il s’agit d’idéologies dont l’objectif principal est d’affaiblir le pouvoir national afin que notre nation se soumette aux prescriptions et aux préceptes internationaux, ce qui entraînera le désarmement moral, spirituel, politique, économique, militaire et territorial de la nation et nous transformera en simples pions sur l’échiquier mondial de la puissance économique (ibid. 20 avr. 2012).

Selon le site Internet du MANS, quiconque souhaite devenir [traduction] « militant au sein du MANS […] doit appuyer les principes du national-socialisme dans tous leurs aspects politiques, ethniques et culturels et doit être prêt à combattre et à travailler pour le Chili, compte tenu des menaces que font planer le sionisme mondial, le libéralisme, le multiracisme, l’individualisme et le marxisme international » (ibid. s.d.a). Le site Internet contient un formulaire électronique à remplir pour adhérer au mouvement (ibid. s.d.b).

Dans un article du 12 octobre 2014 de Radio Bío Bío , une chaîne de radiodiffusion du Chili, on peut lire que cinq membres d’un groupe appelé le Mouvement national-socialiste (Movimiento Nacional Socialista ) ont manifesté publiquement pendant le Jour de la race (Día de la Raza ) [1] dans la ville de Concepción (Radio Bío Bío 12 oct. 2014). L’article comprend une photo de l’événement; on y voit deux personnes brandissant un drapeau sur lequel figurent l’acronyme « MANS » et le logo de l’organisation (ibid.). Dans le site Internet du MANS se trouve une page Internet où est reproduit ce logo et où on en explique le symbolisme (MANS s.d.c). D’après l’article de Radio Bío Bío , Peter Swanston, un membre du MANS, a affirmé que le groupe [traduction] « encourage le respect de la diversité des peuples, qui est menacé par la mondialisation » (Radio Bío Bío 12 oct. 2014). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a pas trouvé d'autres renseignements allant dans le même sens.

On peut lire dans le site Internet du MANS que le groupe n’est pas un mouvement néonazi et qu’il n’entretient aucun lien avec des organisations néonazies; l’activité politique du MANS est fondée sur la [traduction] « propagation pacifique de l’idéologie nationale-socialiste, et [le groupe] ne fait pas usage de violence dans ses actions politiques » (MANS s.d.a). Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un professeur adjoint de sciences politiques de l’Institut d’étude du développement international (Institute for the Study of International Development ) de l’Université McGill qui a fait des recherches sur l’Amérique latine, les partis politiques et les systèmes politiques a déclaré que le MANS est un [traduction] « mouvement de droite de très petite taille qui se réclame de l’antisémitisme et du nationalisme » (professeur adjoint 20 avr. 2015). Dans la section « Foire aux questions » de son site Internet, le MANS affirme qu’il est possible pour le national-socialisme d’exister à l’extérieur de l’Allemagne et cite une définition du national-socialisme qu'il attribue au Parti national-socialiste des travailleurs allemands (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei - NSDAP) (MANS s.d.a). Le NSDAP, mieux connu sous le nom de Parti nazi, est arrivé au pouvoir en Allemagne en 1933 grâce à la nomination de son chef, Adolf Hitler (Encyclopædia Britannica s.d.). Le professeur adjoint a ajouté que le MANS [traduction] « défend sa position en invoquant le droit à la liberté d’expression » (professeur adjoint 20 avr. 2015). Sur la bannière qui se trouve au bas du site Internet du MANS est reproduite une citation tirée de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui porte sur la liberté d’opinion et d’expression (MANS s.d.a; MANS s.d.b; MANS s.d.c).

Des sources signalent que, le 11 décembre 2012, le Mouvement pour l’intégration et la libération des personnes homosexuelles (Movimiento de Integración y Liberación Homosexual - MOVILH), une organisation sans but lucratif de défense des personnes LGBT du Chili (MOVILH s.d.), a déposé une plainte auprès de l’Agence nationale du renseignement (Agencia Nacional de Inteligencia - ANI) contre la page Facebook du MANS (24 Horas 11 déc. 2012; MOVILH 12 déc. 2012). Selon un article du MOVILH, le MANS [traduction] « "répand des messages de haine visant divers groupes" », au moyen de sa page Facebook (ibid.). Le MOVILH a aussi fait état du fait que, sur sa page Facebook, le MANS [traduction] « "traite les minorités sexuelles comme des gens pervers et malades; fait l’apologie du racisme et de la xénophobie, tout particulièrement à l’endroit des citoyens péruviens; et affiche l’image d’Hitler" » (ibid.). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement sur l’état d'avancement de l’enquête entourant cette plainte.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l’aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n’apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d’une demande d’asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d’information.

Note

[1] D’après l’Encyclopædia Britannica , dans [traduction] « de nombreux pays hispanophones des Amériques, le Día de la Raza ("Jour de la race" ou "Jour du peuple") commémore l’arrivée [de Christophe Colomb]. Mais plutôt que de célébrer, ce jour-là, la conquête du Nouveau-Monde par Christophe Colomb, nombreux sont ceux qui célèbrent les peuples autochtones de l’Amérique latine ainsi que la culture qui s’est développée au fil des siècles à mesure que l'héritage de ces peuples se mêlait à celui des explorateurs espagnols qui ont suivi Colomb » (s.d.).

Références

24 Horas . 11 décembre 2012. Jorge Miranda. « Denuncia ataque de neonazis a pareja lésbica ». [Date de consultation : 23 avr. 2015]

Encyclopædia Britannica . 8 avril 2014. « Nazi Party ». Chicago : Encyclopaedia Britannica, inc. [Date de consultation : 29 avr. 2015]

Encyclopædia Britannica . S.d. « Colombus Day ». Chicago : Encyclopaedia Britannica, inc. [Date de consultation : 29 avr. 2015]

Movimiento de Acción Nacional-Socialista de Chile (MANS). 20 avril 2012. « Declaración de Principios y Programa Político ». [Date de consultation : 24 avr. 2015]

Movimiento de Acción Nacional-Socialista de Chile (MANS). S.d.a. « Preguntas Frecuentes ». [Date de consultation : 28 avr. 2015]

Movimiento de Acción Nacional-Socialista de Chile (MANS). S.d.b. « Únete ». [Date de consultation : 29 avr. 2015]

Movimiento de Acción Nacional-Socialista de Chile (MANS). S.d.c. « Nuestro Símbolo ». [Date de consultation : 29 avr. 2015]

Movimiento de Integración y Liberación Homosexual (MOVILH). 12 décembre 2012. « Presentan querella en Viña del Mar por violento ataque neonazi a pareja lésbica y su familia ». [Date de consultation : 24 avr. 2015]

Movimiento de Integración y Liberación Homosexual (MOVILH). S.d. « Presentation ». [Date de consultation : 24 avr. 2015]

Professeur adjoint de sciences politiques, Institute for the Study of International Development , Université McGill. 20 avril 2015. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Radio Bío Bío . 12 octobre 2014. Ignacia Jiménez . « Movimiento Nacional Socialista de Concepción realiza ofrenda floral en el marco del día de la raza ». [Date de consultation : 24 avr. 2015]

Autres sources consultées

Sources orales :Les personnes et organisations suivantes n’ont pas pu fournir de renseignements : Chili – Instituto Nacional de Derechos Humanos; Comunidad Judía de Chile; Movimiento de Acción Nacional-Socialista de Chile; Movimiento de Integración y Liberación Homosexual ; professeur agrégé de politique latino-américaine, University of Calgary ; professeur de politique et d’affaires internationales, Wake Forest University ; professeur de politique comparée et de politique latino-américaine, Cornell University ; professeur de sciences politiques, Universidad Diego Portales .

Les tentatives faites pour joindre les personnes et organisations suivantes dans les délais voulus ont été infructueuses : Chili – Agencia Nacional de Inteligencia, Biblioteca del Congreso Nacional de Chile ; professeur agrégé de sciences politiques, Pontificia Universidad Católica de Chile ; professeur de politique latino-américaine, Université McGill; professeur de sciences politiques, Universidad de Chile .

Sites Internet, y compris : Amnesty International; Associated Press ; BBC; Chili – Tribunal Constitucional; ecoi.net ; El Mercurio ; El Mostrador ; États-Unis – Department of State ; Factiva; Fédération internationale des ligues des droits de l’homme; Freedom House; Human Rights Watch; International Crisis Group ; IRIN; La Nación ; La Tercera ; Nations Unies – Haut-Commissariat aux droits de l’homme, Refworld, ReliefWeb; Political Handbook of the World ; Reuters; The Santiago Times .