Venezuela: Information on Un Nuevo Tiempo (UNT) political party, including objectives and ideology, organisational structure, key positions and leaders, conditions to become a member; description of membership cards; treatment by authorities (2014-August 2016) [VEN105602.E]

Venezuela : information sur le parti politique Un Nuevo Tiempo (UNT), y compris ses objectifs et son idéologie, sa structure organisationnelle, ses principaux postes et dirigeants, et les conditions pour devenir membre; la description des cartes de membre; le traitement que réservent les autorités aux membres de ce parti (2014-août 2016)

Direction des recherches, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Aperçu

Des sources affirment que Un Nuevo Tiempo (UNT) est un parti politique établi dans l’État de Zulia qui a été fondé en 1999 par Manuel Rosales (UNT s.d.a; PHW 2015, 1623) et [traduction] « des dissidents régionaux du parti Action démocratique » (ibid.). Manuel Rosales a été gouverneur de l’État de Zulia de 2000 à 2008, et maire de Maracaibo, la capitale de cet État, de 2008 à 2009 (UNT s.d.b); il était considéré comme un critique [traduction] « déclaré » de l’ancien président Hugo Chávez (PHW 2015, 1623; Telegraph 22 avr. 2009). On peut lire sur le site Internet de l’UNT que ce parti politique a remporté les élections au gouvernorat de l’État de Zulia en 2000, en 2004 et en 2008, ainsi que les élections à la mairie de Maracaibo en 2000 et en 2008 (UNT s.d.a).

Selon des sources, pendant la campagne électorale présidentielle de 2006, les membres de l’UNT se sont ralliés à Manuel Rosales pour s’opposer au président Chávez (chargé de cours 25 juill. 2016; PHW 2015, 1623) et diriger une coalition formée de 44 autres groupes d’opposition (ibid.). On peut lire dans le Political Handbook of the World (PHW) que Chávez a remporté la présidence [traduction] « à 62 p. 100 contre 37 p. 100, à l’issue d’une élection jugée libre et équitable par la communauté internationale » (ibid., 1618). Au cours d’un entretien téléphonique avec la Direction des recherches, un chargé de cours en politique latino-américaine à l’Université de Toronto dont les recherches portent essentiellement sur les politiques vénézuéliennes contemporaines a déclaré que Manuel Rosales avait reconnu la victoire de Chávez (25 juill. 2016).

Il est écrit dans le PHW qu’après l’élection de 2006, [traduction] « l’UNT a cessé d’exercer un rôle de leadership officiel au sein de l’opposition, les partis membres de la coalition étant demeurés autonomes » (2015, 1623). Toutefois, des sources affirment que les partis politiques du Pôle démocratique (Polo Democrático) (Noticias24 7 mars 2014; UNT s.d.a) et de la Gauche démocratique (Izquierda Democrática) ont rejoint l’UNT en 2007 (ibid.; PHW 2015, 1623). Plusieurs membres du parti politique Un seul peuple (Un Solo Pueblo) ont également rejoint l’UNT en 2007 (Noticias24 7 mars 2014; UNT s.d.a).

2. Objectifs et idéologie

On peut lire dans un document de l’UNT qui présente la position idéologique de ce parti que l’UNT [traduction] « se reconnaît dans le concept de social-démocratie [et dans son] objectif, qui est de promouvoir et de propager la démocratie, tant dans le domaine libéral et politique que dans les sphères sociale et économique, afin d’établir un fondement solide pour la liberté » (UNT s.d.c). Il est écrit dans un autre document publié sur le site Internet de l’UNT que ce parti appuie les [traduction] « propositions de programme » suivantes : division et autonomie de tous les secteurs de l’État; sécurité sociale universelle; économie mixte combinant investissements publics et privés; respect de la propriété privée et stimulation des investissements privés nationaux et étrangers; soutien à l’agriculture nationale dans le cadre d’une politique d’intérêt national; égalité entre les sexes; justice économique et sociale pour les peuples autochtones; dépolitisation de l’industrie pétrolière (ibid. s.d.d). Le chargé de cours a déclaré que l’UNT a également pour objectifs la décentralisation de l’appareil étatique et la protection des libertés et droits fondamentaux (chargé de cours 25 juill. 2016). Selon cette même source, l’UNT s’intéresse davantage au pouvoir qu’à l’idéologie, et ses priorités se rapportaient au référendum contre le président Nicolás Maduro, à la libération de Manuel Rosales et à la perspective d’une élection présidentielle dans les mois à venir (ibid.). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement allant dans le même sens.

D’après le chargé de cours, les politiques de l’UNT [traduction] « rappellent le libéralisme social », et l’UNT propose des politiques économiques libérales classiques visant à « mettre de l’argent dans les poches des consommateurs »; ces idéaux ont été illustrés au cours de la campagne présidentielle de 2006, lorsque Manuel Rosales a proposé « Mi Negra », une initiative dans le cadre de laquelle les citoyens auraient reçu un montant de 200 $US par mois (25 juill. 2016) [1].

3. Structure

Le site Internet de l’UNT fournit les renseignements suivants :

  • Manuel Rosales Guerrero, chef fondateur (Líder Fundador) (UNT s.d.b);
  • Pablo Pérez Álvarez, gouverneur de l’État de Zulia (s.d.e);
  • Omar Barbosa, président exécutif (Presidente Ejecutivo) (ibid. s.d.f);
  • Evelin Trejo de Rosales, épouse de Manuel Rosales et chef du parti (ibid. s.d.g);
  • Enrique Márquez, vice-président, Affaires organisationnelles et électorales (s.d.h);
  • Timoteo Zambrano, directeur du Comité politique international (Director del Comité de Política Internacional) (ibid. s.d.i);
  • Yenny De Freitas, secrétaire politique (Secretario Político) (ibid. s.d.j);
  • Liliana Hernández, secrétaire politique (ibid., s.d.k); et
  • Diego Scharifker, directeur de l’aile jeunesse nationale (Dirigente Juvenil Nacional) (s.d.l).

Selon le chargé de cours, depuis que Manuel Rosales est en prison, les deux membres les plus influents du parti sont Evelin Trejo de Rosales et Pablo Pérez Álvarez, et ce dernier serait un [traduction] « protégé » de Manuel Rosales (chargé de cours 25 juill. 2016). Des sources signalent que Manuel Rosales était recherché par les autorités vénézuéliennes en raison d’accusations de corruption (Telegraph 22 avr. 2009; BBC 16 oct. 2015) se rapportant à son mandat de gouverneur de l’État de Zulia entre 2000 et 2008 (ibid.). Manuel Rosales s’est exilé volontairement au Pérou en 2009 (ibid.; Telegraph 22 avr. 2009); il n’est retourné au Venezuela qu’en octobre 2015 et a été immédiatement arrêté à l’aéroport de Maracaibo (BBC 16 oct. 2015). Le chargé de cours a expliqué ce qui suit :

[traduction]

[L]a plupart des partis politiques au Venezuela fonctionnent en quelque sorte comme des véhicules électoraux visant à satisfaire les aspirations présidentielles de certaines personnes et/ou comme des réseaux mécènes-clients permettant d’accéder au pouvoir et aux revenus de l’État. Ces partis sont centrés sur une figure de proue. Dans les faits, l’UNT s’articule autour de Manuel Rosales (ibid.).

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement allant dans le même sens.

4. Adhésion

Le site Internet de l’UNT contient un formulaire d’inscription électronique que doivent remplir les personnes qui souhaitent devenir membres de ce parti (UNT s.d.m). Une copie du formulaire d’inscription électronique est annexée à la présente réponse. Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun autre renseignement à ce sujet.

5. Traitement que les autorités réservent aux membres de ce parti

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d’information sur le traitement que les autorités réservent aux membres de l’UNT.

Le chargé de cours a affirmé ce qui suit :

[traduction]

Manuel Rosales a ratifié le décret Carmona et déclaré publiquement qu’il appuyait celui-ci alors qu’il était président pendant le bref coup d’État au cours duquel Chávez a été placé en détention. Ce décret annulait la Constitution de 1999, déclarait l’état d’urgence, imposait la loi martiale, interdisait les manifestations et mettait fin à la révolution bolivarienne. Il s’agit de l’image dominante de Rosales et de l’UNT : […] ceux qui appuient l’UNT sont perçus comme étant des golpistas [participants à un coup d’État], des personnes corrompues, des séparatistes [et] sont traités comme un ennemi (chargé de cours 25 juill. 2016).

Sans fournir d’autres détails, des sources signalent que Germán Mavare, un dirigeant de l’UNT, a été tué par balle dans l’État de Lara le 6 mai 2016 (Agencia EFE 7 mai 2016; Noticias24 6 mai 2016). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun autre renseignement sur le meurtre de Germán Mavare.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l’aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n’apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d’une demande d’asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d’information.

Note

[1] Les archives numériques de l’Université de Princeton contiennent, parmi les documents éphémères relatifs à l’Amérique latine et aux Caraïbes, un dépliant de la campagne présidentielle de Rosales; ce document proposait la création de Mi Negra, une [traduction] « carte de débit sociale » accordant aux familles entre 600 000 bolivars vénézuéliens et un million de bolivars vénézuéliens [entre 280 $US et 466 $US selon le taux de change en vigueur le 1er janvier 2006] : 30 p. 100 pour les « dépenses personnelles » et 70 p. 100 pour le logement, la propriété d’entreprises et l’éducation (Princeton University s.d.).

Références

Agencia EFE. 7 mai 2016. « Leader of Opposition Party in Venezuela Assassinated ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

British Broadcasting Corporation (BBC). 16 octobre 2015. Mark RivettCarnac. « Venezuelan opposition Leader Manuel Rosales Arrested After Six Years in Exile ». [Date de consultation : 15 août 2016]

Chargé de cours, University of Toronto. 25 juillet 2016. Entretien téléphonique avec la Direction des recherches.

Noticias24. 6 mai 2016. « Dirigente de Un Nuevo Tiempo Germán Mavare fue asesinado en Lara ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Noticias24. 7 mars 2014. « Especial Ns4: Conflictos en UNT evidencian que ‘en los últimos años ha venido en franco deterioro’ ». [Date de consultation : 16 août 2016]

Political Handbook of the World (PHW). 2015. « Venezuela ». Sous la direction de Thomas Lansford. Washington, DC: CQ Press. [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Princeton University. S.d. Digital Archive of Latin American and Caribbean Ephemera. « Mi Negra: Una oportunidad para salir de abajo. La tarjeta de débito social. Manuel Rosales Presidente ». [Date de consultation : 16 août 2016]

Telegraph. 22 avril 2009. « Venezuelan Opposition Leader Seeks Asylum in Peru ». [Date de consultation : 15 août 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.a. « Nuestro partido ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.b. « Manuel Rosales Guerrero ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.c. Un Nuevo Tiempo Es Democracia Social: Definición ideológica y lineamientos programáticos. [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.d. Propuestas programáticas para la discusión. [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.e. « Pablo Pérez Álvarez ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.f. « Omar Barboza ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.g. « Evelin Trejo de Rosales ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.h. « Enrique Márquez ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.i. « Timoteo Zambrano ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.j. « Yenny De Freitas ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.k. « Liliana Hernández ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.l. « Diego Scharifker ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Un Nuevo Tiempo (UNT). S.d.m. « Registro de militancia ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]

Autres sources consultées

Sources orales : Professeur en sciences politiques à la University of Toronto; Un Nuevo Tiempo.

Sites Internet, y compris : Amnesty International; ContraPunto.com; El Diario de Guayana; ecoi.net; États-Unis – Department of State, ambassade à Caracas; Factiva; Freedom House; Globovisión; Human Rights Watch; Nations Unies – ReliefWeb; Notisemana; La Patilla; El Sol de Margarita; Venezuela – Ministerio del Poder Popular para Relaciones Interiores, Justicia y Paz; Zulia por Dentro.

Document annexé

Un Nuevo Tiempo (UNT). « Registro de militancia ». [Date de consultation : 20 juill. 2016]