Update of ISR25106.E of 27 September 1996 on non-ritual circumcision of non-Jewish children or adults; whether this can be performed by a rabbi; availability and cost of non-rabbinical circumcision [ISR41566.E]

La Direction des recherches a demandé au ministère de la Santé d'Israël de vérifier les renseignements suivants, extraits de ISR25106.E du 27 septembre 1996 :

[traduction]
Les non-Juifs en Israël peuvent facilement obtenir la circoncision non rituelle. La seule difficulté [que] rencontrent en Israël les non-Juifs qui désirent être circoncis ou faire circoncire leurs enfants est que les médecins qui sont des religieux juifs refuseront probablement de pratiquer l'opération sur des non-Juifs; cependant, les médecins laïques n'auraient pas de telles réserves [...].
Les circoncisions rituelle et non rituelle sont pratiquées par des médecins dans des hôpitaux et des cliniques privées. La circoncision rituelle est payée par l'État. Par contre, la personne qui souhaite subir une circoncision non rituelle doit la payer [...].
La circoncision non rituelle des non-Juifs pratiquée par des non-rabbins en Israël est exécutée surtout dans les hôpitaux, puisqu'il y a peu de cliniques « sans rendez-vous » en Israël, et ce sont des urologues ou des chirurgiens qui la pratiquent. Les raisons peuvent être d'ordre médical ou esthétique, ou encore il peut s'agir du désir de mieux s'intégrer à la société israélienne. Cette dernière raison est celle invoquée le plus fréquemment, et c'est souvent celle que donnent les immigrants qui se considèrent juifs et ont des pères juifs, mais ne sont pas considérés comme des Juifs par le grand rabbin de l'Église juive orthodoxe. Une circoncision non rituelle coûte environ 500 $US. Les circoncisions rituelle et non rituelle sont pratiquées dans les principaux hôpitaux des plus grandes villes.

Dans une communication écrite reçue le 11 juin 2003, le directeur général adjoint du Service des renseignements et des relations internationales du ministère de la Santé d'Israël, Département des relations internationales, a déclaré que ces commentaires [traduction] « sont actuellement vrais ».

Quant à savoir si un médecin laïque s'informerait du motif qu'a une personne de vouloir une circoncision non rituelle, le directeur général adjoint a déclaré :

[traduction]
un médecin laïque s'informerait effectivement du motif qu'a une personne de désirer l'opération. Il s'informerait pour s'assurer que le souhait d'être circoncis n'est pas lié à un trouble mental. Une telle enquête est faite pour toute chirurgie esthétique (Israël 11 juin 2003).

Lorsqu'on lui a demandé si un rabbin pratiquerait une circoncision non rituelle, la source a répondu :

[traduction]
les circoncisions rituelles sont pratiquées par un mohel et non par un rabbin. Par conséquent, les rabbins ne pratiquent pas de circoncision, que ce soit pour des motifs religieux ou autres. Un mohel refuserait de pratiquer une circoncision si ce n'est pas pour un motif religieux. De plus, un mohel n'a pas l'autorisation de pratiquer une circoncision pour un motif autre que religieux (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Référence


Israël. 11 juin 2003. Ministère de la Santé, Département des relations internationales. Communication écrite reçue du directeur général adjoint, renseignements et relations internationales.

Autres sources consultées


Les tentatives faites pour joindre le commissionnaire aux renseignements du public du Clalit Health Services, à Tel Aviv, ont été infructueuses.

Les tentatives faites pour joindre le National Insurance Institute, Département de la santé, à Jérusalem, ont été infructueuses.

Les tentatives faites pour joindre le président de la Society for Patient's Rights en Israël ont été infructueuses.

Les tentatives faites pour joindre l'Ombudsman du National Health Insurance Fund, à Jérusalem, ont été infructueuses.

Sites Internet, y compris :

American Jewish Joint Distribution Committee (JDC)-Brookdale

Berit Mila (Bris)

Clalit Health Services

Israël. Ministère de l'Accommodation des immigrants

Israël. Ministère de la Santé
Israël. Ministère de la Santé, Conseil de santé.

Rights of the Insured According to the National Health Insurance Law

Jesin Circumcision Clinic, Downsview, ON

National Health Insurance Institute of Israel