Cuba: the situation of Pentecostal Protestant Christians, including treatment by the authorities and society; state protection (2001-November 2013) [CUB104691.FE]

Cuba : information sur la situation des chrétiens protestants pentecôtistes, y compris traitement que leur réservent les autorités et la société; protection offerte par l'État (2001-novembre 2013)

Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Les chrétiens protestants pentecôtistes

L'International Religious Freedom Report for 2012 publié par le Département d'État des États-Unis signale que, selon le Bureau national de la statistique (National Office of Statistics) de Cuba, en 2012, Cuba compterait environ 11 millions d'habitants (É.-U. 20 mai 2013, sect. I). Selon le rapport, 5 p. 100 de la population est protestante et [traduction] « [l]es baptistes et pentecôtistes sont probablement les plus grandes confessions protestantes » (ibid.). Un article portant sur la religion à Cuba, qui a été publié dans le journal Socialism and Democracy, a également souligné que le pentecôtisme, qui est en hausse, serait devenu la principale mouvance protestante à Cuba (Alonso 30 mars 2010, 158). Selon un article publié en 2010 par Global Post, une agence de presse internationale basée à Boston, la mouvance évangélique qui a connu la croissance la plus rapide à Cuba est le pentecôtisme; les premiers missionnaires américains pentecôtistes ayant débarqué à Cuba avant même la révolution de 1959 de Fidel Castro (Global Post 16 oct. 2010).

Global Ministries, une organisation basée aux États-Unis et qui compte plus de 270 églises partenaires dans le monde (Global Ministries s.d.b), signale que l'Église chrétienne pentecôtiste de Cuba (Christian Pentecostal Church of Cuba [Iglesia Cristiana Pentecostal de Cuba - ICPC]) aurait été fondée en 1956 par des missionnaires portoricains (ibid. s.d.a). Selon Global Ministries, il y aurait environ 15 000 membres de l'ICPC à Cuba (ibid.). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a pas trouvé d'autre information allant en ce sens.

1.1 Traitement que leur réservent les autorités

L'Annual Report 2013 publié par la Commission sur la liberté religieuse dans le monde (Commission on International Religious Freedom) des États-Unis écrit que

[traduction]

[l]e gouvernement cubain contrôle en grande partie les confessions religieuses par une surveillance et du harcèlement autorisés par le gouvernement, et, parfois, par la détention des chefs religieux et par la mise en œuvre de restrictions légales. Le gouvernement oblige les églises et les autres groupes religieux à se soumettre à une procédure d'inscription auprès du ministère de la Justice, procédure portant atteinte à la vie privée. Seules les communautés religieuses inscrites [auprès du ministère] sont légalement autorisées à recevoir des visiteurs étrangers, à importer du matériel religieux, à se rassembler dans les lieux de culte autorisés, et à faire une demande de voyage à l'étranger à des fins religieuses. Les responsables du Parti communiste au niveau local doivent approuver toutes les activités religieuses des groupes inscrits (É.-U. avr. 2013, 226).

Selon l'Annual Report 2013,

[l]e gouvernement restreint également les pratiques religieuses en : refusant de délivrer des permis pour la construction ou pour la réfection des lieux de culte, en interdisant l'accès aux médias d'État et aux visas de sortie, en demandant l'enregistrement des publications, en limitant l'entrée des travailleurs religieux étrangers, en interdisant aux organisations religieuses l'accès à Internet, en interdisant aux personnes emprisonnées l'accès à des publications religieuses, telle la bible, et en interdisant l'organisation de processions ou d'événements [religieux] à l'extérieur des édifices religieux (ibid.).

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a pas trouvé d'autre information allant en ce sens.

Christian Solidarity Worldwide (CSW), une organisation qui défend la liberté de religion (CSW s.d.), a noté qu'en 2012, on lui a signalé de nombreux incidents survenus dans différentes régions du pays au cours desquels des pasteurs protestants auraient été violemment battus (ibid. 1er avr. 2013, 3). L'organisation souligne que des dizaines d'hommes, de femmes et même d'enfants auraient été brutalement forcés par des agents des services de sécurité de l'État à quitter le service religieux du dimanche matin (ibid.). Nombre d'entre eux ont été emprisonnés et libérés à la fin des services religieux (ibid.).

L'International Religious Freedom Report for 2012 signale également que, en 2012, les autorités ont [traduction] « harcelé et condamné à des amendes » les paroissiens des églises protestantes évangéliques parce qu'ils s'étaient réunis pour célébrer la messe (É.-U. 20 mai 2013, sect. II). Selon le même rapport, [traduction] « les pasteurs ont parfois été arrêtés ou détenus pour avoir tenté de prêcher dans un lieu public » (ibid.). Sans fournir de détails, l'Annual Report 2013 signale que, au cours d'incidents distincts qui ont eu lieu le 25 février 2012, le 11 août 2012 et le 6 octobre 2012, trois pasteurs évangéliques ont été battus et détenus pendant quelques heures après avoir prêché en public (É.-U. avr. 2013, 226).

Selon plusieurs sources, un pasteur d'une église pentecôtiste de la province Holguín a été agressé (É.-U. 20 mai 2013, sect. II; Vatican Insider 1er sept. 2013; CSW 3 janv. 2013) par des inconnus en 2012 (CSW 1er avr. 2013, 14). L'International Religious Freedom Report for 2012 signale qu'en février 2012, le pasteur a été [traduction] « retrouvé dans la rue après une agression apparente » (É.-U. 20 mai 2013, sect. II). Le pasteur aurait subi des lésions cérébrales (ibid.). Le Vatican Insider, un projet mené par le quotidien italien La Stampa, a également signalé que le pasteur aurait subi des lésions cérébrales [traduction] « permanentes » (1er sept. 2013). Selon l'International Religious Freedom Report for 2012, [traduction] « [a]u moment de l'agression, [il] se rendait déposer une plainte concernant la confiscation d'un véhicule de l'église par le gouvernement. La seule chose qu'on lui a alors volée, c'est le document attestant que l'église était propriétaire du véhicule » (É.-U. 20 mai 2013, sect. II). Le rapport explique que le Bureau des affaires religieuses (Office of Religious Affairs) est [traduction] « responsable de la délivrance des permis permettant à des groupes religieux d'acheter et d'utiliser des véhicules à moteur » (ibid.). Des sources signalent que, selon le pasteur, l'incident a été orchestré par le Parti communiste local (Vatican Insider 1er sept. 2013; CSW 3 janv. 2013).

L'article du Vatican Insider a souligné que, en date du 1er septembre 2013, aucune enquête n'aurait été menée sur le cas (1er sept. 2013). Christian Solidarity Worldwide a signalé que la police aurait refusé d'enquêter (1er avr. 2013, 14). Selon l'International Religious Freedom Report for 2012, s'il y a eu une enquête sur l'incident, les résultats n'ont pas été rendus publics par le gouvernement (É.-U. 20 mai 2013, sect. II).

1.2 Traitement que leur réserve la société

Selon l'International Religious Freedom Report for 2012, en 2012, [traduction] « aucun incident de violence ou de discrimination basée sur l'appartenance religieuse, la croyance ou la pratique, et qui aurait été commis au sein de la société cubaine, n'a été signalé » (É.-U. 20 mai 2013, sect. III). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a pas trouvé d'autre information allant en ce sens.

2. Protection offerte par l'État

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a pas trouvé d'information sur la protection offerte par l'État aux chrétiens protestants pentecôtistes à Cuba.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Alonso, Aurelio. 30 mars 2010. « Religion in Cuba's Socialist Transition ». Socialism and Democracy, 147-159. [Date de consultation : 4 déc. 2013]

Christian Solidarity Worldwide (CSW). 1er avril 2013. « Cuba : Religious Freedom in Cuba ». [Date de consultation : 3 déc. 2013]

_____. 3 janvier 2013. « Cuba : Dramatic Increase in Religious Freedom Violations in 2012 ». [Date de consultation : 29 nov. 2013]

_____. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 6 déc. 2013]

États-Unis (É.-U.). 20 mai 2013. Department of State. « Cuba ». International Religious Freedom Report for 2012. [Date de consultation : 4 déc. 2013]

_____. Avril 2013. Commission on International Religious Freedom. « Cuba ». Annual Report 2013. [Date de consultation : 5 déc. 2013]

Global Ministries. S.d.a. « Christian Pentecostal Church of Cuba ». [Date de consultation : 29 nov. 2013]

_____. S.d.b. « What is Global Ministries? ». [Date de consultation : 4 déc. 2013]

Global Post. 13 octobre 2010. Nick Miroff. « Religion : Born Again Cuba ». [Date de consultation : 29 nov. 2013]

Vatican Insider. 1er septembre 2013. « Cuba in 2012: Zero Reforms and Growing Religious Repression ». [Date de consultation : 5 déc. 2013]

Autres sources consultées

Sources orales : Les tentatives faites pour joindre des représentants des organismes suivants ont été infructueuses : Global Ministries; Institute for Cuban and Cuban-American Studies, University of Miami; Université Saint-Paul à Ottawa. Le représentant de l'église pentecôtiste à Ottawa et le représentant de La Iglesia Cristiana Pentecostal à La Havane n'ont pas pu fournir de renseignements dans les délais voulus.

Sites Internet, y compris : Amnesty International; Asociación Cubana de las Naciones Unidas; BBC; Caribbean Conference of Churches; The Christian Broadcasting Network; Christianity Today; Christian World News; Consejo Latinoamericano de Iglesias; Cuba – Ministerio de Justicia, Ministerio de Relaciones Exteriores; Cuban Council of Churches; Cuban Studies, Harvard University; Desarrollo Cristiano; ecoi.net; Enrichment Journal; Factiva; Freedom House; The Havana Reporter; Havana Times; The Huffington Post; Institute for Cuban and Cuban-American Studies, University of Miami; International Crisis Group; Latin American Council of Churches; Miami Herald; National Council of Churches; National Public Radio; Nations Unies – Human Rights Council, Refworld; New York Times; Noticiacristiana.com; Persecution.org; Religious Freedom Coalition; Université Saint-Paul à Ottawa; World Council of Churches; Worthy News.