Impact of the 8 October 2005 earthquake on activities of police, judiciary, hospitals, schools, communication systems, transportation systems; institutions issuing identification documentation; the general situation in affected areas (8 October 2005 - 2 November 2005) [PAK100865.E]

Situation générale

Un séisme d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter (Dawn 9 oct. 2005b), dont l'épicentre se trouvait dans le district nord-est de Muzaffarabad (MapAction 15 oct. 2005) et qui a couvert une superficie de plus de 21 000 kilomètres carrés (Pakistan 1er nov. 2005) dans la province frontalière du Nord-Ouest et la province de l'Azad-Cachemire (The Nation 28 oct. 2005), a secoué le Pakistan le 8 octobre 2005 à 8 h 50 heure locale (Dawn 9 oct. 2005b). Au 1er novembre 2005, on comptait environ 58 000 décès, 79 000 blessés et plus de 3 millions de personnes sans abri, sans compter les milliers de survivants demeurés dans des régions montagneuses isolées (Nations Unies 30 oct. 2005; ibid. 1er nov. 2005; Pakistan 1er nov. 2005).

Les vallées de Neelum et de Jehlum ont été les régions les plus touchées (ibid.), tandis que les populations les plus afflligées ont été celles des districts de Muzaffarabad, de Bala Kot, d'Athmuqam, de Hattian, de Dhir Kot, de Bagh, de Haveli et d'Abbaspur (ibid.; Mapaction 15 oct. 2005; Nations Unies 27 oct. 2005). Parmi les régions moins touchées, mentionnons les districts d'Alpuri, de Chakisar, de Puran, de Martoong, de Bisham, d'Allai, de Batagram, de Mansehra, d'Abbottabad, de Fr. Kala Dhaka, de Hajira, de Rawalkot et d'Oghi (ibid. 1er nov. 2005; MapAction 15 oct. 2005). Les villages touchés mentionnés dans les rapports sont notamment Gharri Dupotta, Therian, Panjkot et Sarian (Nations Unies 27 oct. 2005).

Réinstallation des survivants

Certains survivants du séisme prévoyaient migrer vers de plus grandes villes pour trouver du travail, tandis que d'autres se sont établis dans des camps de tentes près de chez eux (Nations Unies 27 oct. 2005). Selon un article, environ 10 000 survivants des régions touchées se sont rendus à Islamabad (The Nation 28 oct. 2005). D'autres sont descendus des collines dans les vallées de Jehlum et de Neelum jusqu'à Muzaffarabad (Nations Unies 3 nov. 2005; ibid. 1er nov. 2005)

Les conditions de vie se détériorant dans les vallées du Nord, environ 100 000 personnes selon les Nations Unies risquaient de rejoindre les terres en contrebas et les grandes villes du district de Manshera (ibid.; ibid. 30 oct. 2005). Le 1er novembre 2005, inquiètes du fait que de nombreuses personnes de la vallée d'Allai auraient besoin de se réinstaller en raison d'un manque de refuges, les autorités gouvernementales prévoyaient établir un camp à Meira pouvant accueillir 40 000 personnes (ibid. 1er nov. 2005).

Police

Les dommages causés aux commissariats de police dans la province frontalière du Nord-Ouest étaient estimés à 1,1 milliard de roupies [21,2 M$CAN (Banque du Canada 9 nov. 2005)] (PPI 26 oct. 2005) et les agents de police des régions touchées par le séisme souffraient autant que les autres (AP Pakistan 25 oct. 2005; Reuters News 22 Oct. 2005); la police était ainsi [traduction] « pratiquement paralysée » à la suite du séisme (AP Pakistan 25 oct. 2005). Le 25 octobre 2005, dans les vallées touchées de l'Azad-Cachemire, 99 p. 100 des systèmes de communication sans fil étaient en service, 90 p. 100 des policiers étaient retournés travailler et l'ordre public était [traduction] « tout à fait rétabli » (AP Pakistan 25 oct. 2005).

De la mi-octobre à la fin d'octobre, le gouvernement a envoyé des commissariats mobiles et des policiers vers d'autres endroits du pays (Reuters News 22 oct. 2005; PPI 18 oct. 2005), y compris d'Islamabad (ibid. 17 oct. 2005; Pakistan Newswire 1er nov. 2005) et du Pendjab (ibid.), dans la province de l'Azad-Cachemire (PPI 18 oct. 2005; ibid. 17 oct. 2005; The Nation 22 oct. 2005; Pakistan Newswire 1er nov. 2005) ainsi que dans des camps de la région d'Islamabad et des environs (PPI 3 nov. 2005a) afin de patrouiller sur les routes en état (Reuters News 22 oct. 2005), de maintenir l'ordre public (PPI 17 oct. 2005; The Nation 22 oct. 2005) et de remettre sur pied les commissariats démolis pendant le séisme (PPI 18 oct. 2005).

Depuis le séisme, les activités de la police comprennent notamment la protection des camps de secours (ibid. 3 nov. 2005a), la protection des biens publics dans la province frontalière du Nord-Ouest (ibid. 2 nov. 2005), la garde, avec l'aide d'une agence privée de sécurité, des enfants résidant à l'Institut pakistanais des sciences médicales (Pakistani Institute of Medical Sciences) (Reuters News 24 oct. 2005), la protection des personnes contre les arnaques (Newsquest Media Group Newspapers 21 oct. 2005; The News 30 oct. 2005), la prévention du recrutement d'activistes dans les régions touchées (Hindustan Times 29 oct. 2005) et la démolition des camps de secours construits par des organisations activistes (ibid. 21 oct. 2005). Dans le cadre de ces activités, la police a arrêté plus de 350 personnes qui avaient volé des articles destinés à l'aide humanitaire ou tenté d'en recevoir plus d'une fois (AP 25 oct. 2005), elle a aussi arrêté des activistes inconnus appartenant à un groupe [traduction] « religieux interdit » du Cachemire pakistanais (The Press Trust of India 19 oct. 2005) et des membres du groupe activiste Jaish-e-Mohammed qui, prétendant amasser des fonds dans le cadre des efforts de secours, les amassaient pour soutenir leurs activités militantes (Gulf News 30 oct. 2005; AP 29 oct. 2005).

Les points de traversée entre le Cachemire pakistanais et le Cachemire indien étaient ouverts afin de laisser passer l'aide humanitaire, mais les Pakistanais qui tentaient de traverser la ligne de contrôle étaient forcés de retourner sur leurs pas par la police pakistanaise qui leur lançait du gaz lacrymogène (The Times 8 nov. 2005; AP 7 nov. 2005; Reuters 7 nov. 2005; AFP 7 nov. 2005). Selon un rapport rédigé par les Nations Unies, [traduction] « [e]n raison des ressources humaines gravement appauvries, il est extrêmement difficile pour le gouvernement d'appuyer les activités de protection » (Nations Unies 30 oct. 2005).

Des articles de journaux laissent entendre que les unités de police dans les régions du Pakistan qui n'ont pas été touchées par le séisme étaient opérationnelles dans le mois suivant le séisme; pendant cette période, elles ont, notamment, effectué des arrestations régulièrement (Frontier Star 27 oct. 2005; PC 28 oct. 2005; AP 29 oct. 2005) et la surveillance des lieux publics pendant les derniers jours de la fête musulmane du ramadan à Karachi, à Lahore, à Islamabad, à Rawalpindi et à Multan (Business Recorder 28 oct. 2005; PPI 1er nov. 2005; ibid. 3 nov. 2005b). Un autre article a mentionné qu'à Karachi, des étudiants avaient organisé une manifestation contre la police, prétendant que celle-ci les avait torturés pour les voler pendant qu'ils amassaient des fonds pour secourir les victimes du séisme (Dawn 2 nov. 2005a). Toujours à Karachi, le ministère de l'Intérieur de la province de Sindh a annoncé la mise sur pied d'une équipe de police chargée d'arrêter les personnes qui tentaient de quitter la province après avoir commis des [traduction] « crimes de rue » à Karachi; toutefois, les détails concernant cette équipe et son travail n'ont pas été précisés (ibid. 9 oct. 2005a).

Appareil judiciaire

En octobre 2005, la Cour suprême du Pakistan a rendu des décisions relativement à 2 156 dossiers et a enregistré 720 nouveaux dossiers (Dawn 2 nov. 2005c). À Islamabad, le tribunal a rendu des décisions relativement à 497 dossiers et a enregistré 320 nouveaux dossiers; à Peshawar, il a rendu des décisions relativement à 239 dossiers et a enregistré 59 nouveaux dossiers, et à Karachi, un tribunal anti-terrorisme était opérationnel (ibid.; PPI 31 oct. 2005). Même si le palais de justice d'Abbottabad a été directement touché par le séisme, le tribunal y a entamé un procès [traduction] « à l'extérieur, dans un complexe entouré de débris » (Reuters News 29 oct. 2005).

Hôpitaux

Le 1er novembre 2005, environ 70 p. 100 des infrastructures destinées aux soins de santé avaient été détruites dans les régions touchées par le séisme (Nations Unies 1er nov. 2005). Selon les Nations Unies, sur 564 de ces installations, 291 avaient été détruites et 74, endommagées (ibid.). Un autre article affirmait que 800 hôpitaux avaient été détruits, mais n'en indiquait pas la localisation exacte (PPI 16 oct. 2005). Dans la province frontalière du Nord-Ouest, le séisme a touché 275 centres de soins de santé et les hôpitaux de Battagram et de Mansehra ont été complètement détruits (ibid. 26 oct. 2005).

À la fin du mois d'octobre 2005, le fonctionnement des services de santé à Mansehra, à Abbottabad, à Muzaffarabad, à Bagh et à Abbas s'était amélioré (The Nation 22 oct. 2005a; Nations Unies 27 oct. 2005), et certains survivants du séisme étaient traités dans les hôpitaux de Muzaffarabad, de Mansehra (The Nation 22 oct. 2005a), de Karachi (Dawn 18 oct. 2005a), d'Islamabad et de Rawalpindi (The Nation 22 oct. 2005a). Des installations de soins de santé primaires ont également été mises en place à l'Université de Hazara et dans des fermes de Jabba (Nations Unies 1er nov. 2005). Selon les Nations Unies, le 27 octobre 2005, la principale difficulté à résoudre dans le district de Mansehra était d'offrir des soins de santé d'urgence dans les districts d'Allai et d'Oghi (ibid. 27 oct. 2005). La majorité du personnel local de soins de santé n'étant pas disponible, les travailleurs de l'aide internationale fournissaient des soins de santé dans les régions touchées par le séisme (ibid.).

Écoles

Selon les Nations Unies, 10 000 écoles et 960 000 écoliers ont été touchés par le séisme (Nations Unies 1er nov. 2005), tandis que, selon l'ambassade du Pakistan à Washington (DC), 8 000 écoles ont été détruites (Pakistan 1er nov. 2005). Le 30 octobre 2005, les cours étaient toujours [traduction] « interrompus » dans quatre districts touchés puisque la plupart des écoles étaient [traduction] « sérieusement endommagées » (Nations Unies 30 oct. 2005). Toutefois, à la fin d'octobre 2005, les cours de certaines écoles avaient été organisés dans des tentes, certaines écoles privées avaient été réouvertes et la Direction de l'éducation avait collaboré avec des organismes d'aide internationale pour mettre sur pied des écoles primaires temporaires dans neuf camps et dix villages où les écoles avaient été détruites (ibid.). À la fin du mois d'octobre, la Direction de l'éducation prévoyait également établir un bureau dans un stade universitaire où étaient logés des survivants du séisme afin de coordonner la réouverture des écoles (ibid.).

Dans la province frontalière du Nord-Ouest, le séisme a touché 6 704 écoles et en a détruit certaines; les dommages subis par les universités étaient aussi importants (PPI 26 oct. 2005). Le 27 octobre 2005, à Islamabad, le Bureau des Nations Unies de la coordination des affaires humanitaires a signalé que plus de 90 p. 100 des écoles avaient été complètement détruites (Nations Unies 27 oct. 2005). Dans le district de Mansehra, le 30 octobre 2005, deux écoles avaient été installées dans des tentes et trois écoles avaient été ouvertes (Nations Unies 30 oct. 2005; ibid. 27 oct. 2005). À Bagh, une école secondaire avait été ouverte dans une tente à Chitra Topi, accueillant 30 étudiants, et l'école primaire de Sanghar [traduction] « devait être réouverte le 24 octobre 2005 » (ibid.). À Muzaffarabad, le gouvernement avait réouvert des établissements d'enseignement le 1er novembre 2005, mais aucun nom ni lieu n'était précisé (ibid. 1er nov. 2005). Le gouvernement de la province frontalière du Nord-Ouest a offert de couvrir les dépenses des étudiants des régions les plus touchées qui étaient acceptés dans les établissements d'enseignement d'autres provinces afin que leur année scolaire ne soit pas perdue (PPI 26 oct. 2005). D'autres articles indiquaient que les étudiants déplacés de l'Azad-Cachemire et des régions voisines touchées par le séisme étaient logés gratuitement dans les établissements d'enseignement d'Islamabad (Pakistan Newswire 1er nov. 2005a).

Systèmes de communications

Selon un article, les réseaux des téléphones fixes et mobiles de la compagnie de télécommunications du Pakistan (Pakistan Telecommunication Company - PTC) étaient inaccessibles à Karachi immédiatement après le séisme puisque nombre de personnes tentaient d'appeler leurs proches, ce qui a surchargé les circuits, en plus du fait que certains câbles téléphoniques avaient été endommagés pendant les travaux de construction (Dawn 9 oct. 2005b). Cependant, selon un porte-parole de la PTC, les lignes téléphoniques à Karachi fonctionnaient normalement plus tard cette journée-là (ibid.).

Après avoir été bloquées pendant 15 ans, les communications entre le Cachemire indien et le Cachemire pakistanais ont été réétablies le 20 octobre 2005 le long de la ligne de contrôle entre ces deux régions du Cachemire et devaient rester actives pendant deux semaines, selon les directives du premier ministre indien Manmohan Singh (The Advertiser 20 oct. 2005; PPI 20 oct. 2005).

Systèmes de transport

Pour obtenir de l'information sur l'état des routes ouvertes dans les régions touchées par le séisme, veuillez consulter le document en annexe intitulé » Pakistan Earthquake Disaster Overview Affected Population Map » (MapAction 15 oct. 2005).

Le 27 octobre 2005, les routes de la vallée de Neelum étaient toujours bloquées en raison des glissements de terrain et selon les Nations Unies, il [traduction] « était peu probable qu'elles soient dégagées » avant la fin du mois de novembre 2005; un représentant de l'administration du district de Muzaffarabad a quant à lui déclaré qu'il faudrait peut-être [traduction] « de nombreux mois » pour les réparer en raison d'autres glissements de terrain, de l'écroulement de montagnes et des conditions hivernales (Nations Unies 27 oct. 2005; ibid. 3 nov. 2005). Le 30 octobre 2005, des régions éloignées du district de Mansehra, dans le Nord, ainsi que d'autres régions montagneuses voisines, étaient toujours inaccessibles par la route, mais les Nations Unies ont mentionné que les routes d'accès allaient être dégagées vers la fin du mois de novembre 2005 (ibid. 27 oct. 2005; ibid. 30 oct. 2005).

Le 1er novembre 2005, le gouvernement prévoyait avoir recours à de l'équipement militaire et au transport à dos de quadrupèdes pour effectuer des livraisons au-delà des régions accessibles; des points de livraison devaient être installés à Chatterplain/Batagram, à Balakot, à Mansehra, à Muzaffarabad et à Bagh, dans les vallées de Shangla, d'Alai, de Jabari, de Sharan, de Kagan, de Neelum et de Jehlum, à Poonch, à Abbottabad et à Islamabad (ibid. 1er nov. 2005).

Selon un rapport publié le 10 octobre 2005, la Pakistan International Airlines avait organisé des vols supplémentaires pour répondre à la demande des personnes se rendant dans la région touchée par le séisme et transportait gratuitement des biens de secours venant de l'étranger (Dawn 10 oct. 2005b). En outre, tous les transporteurs aériens nationaux transportaient des chargements complets d'aide humanitaire de Karachi à Islamabad (ibid. 10 oct. 2005a). En raison des frais élevés du transport par camion, les articles étaient transportés par avion et par train (PPI 16 oct. 2005; Nations Unies 27 oct. 2005; Dawn 18 oct. 2005b).

Selon un article publié le 9 octobre 2005, la compagnie de transport ferroviaire pakistanaise offrait de transporter gratuitement les proches des personnes touchées par le séisme et prévoyait transporter un nombre accru de voyageurs en ajoutant des wagons spéciaux à tous les trains reliant Karachi à Peshawar et en mettant sur pied des centres spéciaux de réservation (ibid. 9 oct. 2005c). Toutefois, en pratique, de nombreuses personnes ont choisi de voyager principalement par avion puisqu'il n'y avait pas de train entre Karachi et Rawalpindi ou Islamabad (ibid. 10 oct. 2005a).

Organismes gouvernementaux

Le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il avait ordonné à l'autorité nationale sur les Bases de données et l'Enregistrement (National Database and Registration Authority) du Pakistan d'enregistrer toutes les personnes vivant dans des camps de secours en raison du séisme (The Nation 28 oct. 2005).

Selon les Nations Unies, il existe un [traduction] « besoin urgent » d'améliorer l'efficacitéde l'administration civile du Pakistan, [traduction] « gravement affaiblie » par le séisme (Nations Unies 30 oct. 2005). En outre, certains fonctionnaires auraient hésité à travailler dans les régions touchées même s'ils y étaient affectés, mais les raisons de leur hésitation n'étaient pas mentionnées (PPI 2 nov. 2005). Le ministre en chef de la province frontalière du Nord-Ouest a annoncé que des mesures disciplinaires allaient être prises contre ces fonctionnaires (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile.

Références


The Advertiser. 20 octobre 2005. « Kashmir Reconnected ». (Factiva)

Agence France-Presse (AFP). 7 novembre 2005. « Tear Gas Fired as Kashmir Border Opens for Quake Aid ». (Factiva)

Associated Press (AP). 7 novembre 2005. Matthew Pennington. « Police Keep Kashmiris from Crossing Border ». (Factiva)

_____. 29 octobre 2005. « Five Suspected Militants Arrested for Collecting Donations for Quake Victims ». (Factiva)

_____. 25 octobre 2005. « Police: More Than 350 Arrested Since Earthquake for Stealing Aid in Pakistan ». (Factiva)

Associated Press of Pakistan. 25 octobre 2005. « Pakistan Reports Police Communications in Quake Zone "99 per cent Restored" ». (BBC Monitoring)

The Baluchistan Times. 27 octobre 2005. « SC to Hear Petition over Margalla Towers Collapse ». (Factiva)

Banque du Canada. 9 novembre 2005. « Currency Conversion Results ». http://www.bankofcanada.ca/cgi-bin/famecgi_fdps [Date de consultation : 9 nov. 2005]

Business Recorder. 28 octobre 2005. « Juma-tul-Wida Today ». (Factiva)

Dawn [Karachi]. 2 novembre 2005a. « Karachi: Demo Staged Against Police Torture ». http://www.dawn.com/2005/11/02/local21.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 2 novembre 2005b. Khawar Ghumman. « Kashmiri Students to Study in Islamabad ». http://www.dawn.com/2005/11/02/nat7.hmt [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 2 novembre 2005c. « SC Disposed of 2,156 Cases in October ». http://www.dawn.com/2005/11/02/nat11.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 18 octobre 2005a. « Karachi: Nine More Survivors Arrive in Karachi ». http://www.dawn.com/2005/10/18/local6.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 18 octobre 2005b. « Transporters Told Not to Overcharge ». http://www.dawn.com/2005/10/18/local9.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 10 octobre 2005a. « Karachi: Thousands Flock Camps with Goods, Donations: Massive Drive On ». http://www.dawn.com/2005/10/10/local1.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 10 octobre 2005b. « PIA To Carry Relief Goods Free of Charge ». http://www.dawn.com/2005/10/10/top8.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 9 octobre 2005a. « Karachi: New Police Cell Set Up ». http://www.dawn.com/2005/10/09/local24.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 9 octobre 2005b. « Karachi: Telephone Networks Choked ». http://www.dawn.com/2005/10/09/local11.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 9 octobre 2005c. « Lahore: Free Railway Journey for Relatives of Victims ». http://www.dawn.com/2005/10/09/local19.htm [Date de consultation : 2 nov. 2005]

Frontier Star. 27 octobre 2005. « Two CDA Officials Held in Margalla Tower Case ». (Factiva)

Gulf News. 30 octobre 2005. « Gulf News: Banned Militant Group's Fake Fundraisers Arrested ». (Factiva)

Hindustan Times. 29 octobre 2005. « Pakistan Monitoring Activities of Banned Militant Outfits ». (Factiva)

_____. 21 octobre 2005. « Tragedy Turns Militants into Good Samaritans ». (Factiva)

MapAction. 15 octobre 2005. « Pakistan Earthquake Disaster OverviewAffected Population ». T023/1. http://www.reliefweb.int/rw/RWB.NSF/db900LargeMaps/JOPA-6H9BBJ?OpenDocument [Date de consultation : 9 nov. 2005]

The Nation. 28 octobre 2005. « 10,000 Quake Affectees Shifted to Capital ». (Factiva)

_____. 22 octobre 2005a. « Over 7,000 Injured Provided Treatment ». (Factiva)

_____. 22 octobre 2005b. « People Start Visiting Markets ». (Factiva)

Nations Unies. 3 novembre 2005. Réseaux d'information régionaux intégrés. « Pakistan: Closed or Destroyed Roads Hamper Relief Effort ». http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID=49924 [Date de consultation : 9 nov. 2005]

_____. 1er novembre 2005. Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH). Pakistan Earthquake: OCHA Situation Report No 19. (OCHA/GVA-180) http://www.reliefweb.int/rw/RWB.NSF/db900SID/HMYT-6HQRNZ?OpenDocument [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 30 octobre 2005. Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH). Pakistan Earthquake: OCHA Situation Report No 18. (OCHA/GVA-2005/178) http://www.reliefweb.int/rw/RWB.NSF/db900SID/RMOI-6HP43G?OpenDocument [Date de consultation : 2 nov. 2005]

_____. 27 octobre 2005. Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH). Pakistan Earthquake: OCHA Situation Report No. 17. (OCHA/GVA-2005/178) http://www.reliefweb.int/rw/RWB.NSF/db900SID/EGUA-6HKQ8Z?OpenDocument [Date de consultation : 2 nov. 2005]

The News [Islamabad]. 30 octobre 2005. « Pakistan Police Arrest Alleged Members of Banned Group for Quake Collection ». (BBC Monitoring)

Newsquest Media Group Newspapers. 21 octobre 2005. « Hunt for Cruel Blonde Con Girl ». (Factiva)

Pakistan. 1er novembre 2005. Ambassade de la république islamique du Pakistan à Washington, DC. « Fact Sheet on Earthquake in Pakistan ». http://www.embassyofpakistan.org/news165.php [Date de consultation : 9 nov. 2005]

The Pakistan Newswire. 1er novembre 2005a. « AJK Students to Get Free Education in Islamabad Schools ». (Nexis)

_____. 1er novembre 2005b. « Quake Looters Eye Destroyed Buildings of Banks, Jewelers' Shops in Muzaffarabad ». (Nexis)

Pakistan Press International Information Services (PPI). 3 novembre 2005a. « City: Security Beefed Up in Capital's Relief Camps ». (Factiva)

_____. 3 novembre 2005b. « Rauf Siddiqui Reviews Security Arrangements in Shopping Areas ». (Factiva)

_____. 2 novembre 2005. « Cabinet Reviews Relief Operation, Orders to Ensure the Safety of Valuables During Debris Removal ». (Factiva)

_____. 1er novembre 2005. « Control Rooms of Police, Rangers and Other Authorities to Remain Functional till Eid: Rauf Siddiqui ». (Factiva)

_____. 31 octobre 2005. « Five Alleged Activists of Banned Outfit Acquitted ». (Factiva)

_____. 26 octobre 2005. « Substandard Construction Cost [sic] Many Lives, Minister ». (Factiva)

_____. 20 octobre 2005. « Phone Lines Between Occupied and Azad Kashmir Go Active ». (Factiva)

_____. 18 octobre 2005. « Shaukat Lauds Unprecedented Spirit of People ». (Factiva)

_____. 17 octobre 2005. « 200 Volunteers of Islamabad Police Leave for AJK ». (Factiva)

_____. 16 octobre 2005. « Balochistan Government-Relief Efforts ». (Factiva)

Presse canadienne (PC). 28 octobre 2005. « Two Pakistani Officials Arrested over Collapse of Apartment Block in Quake ». (Factiva)

The Press Trust of India. 19 octobre 2005. « Police in Pak-Occupied Kashmir Have Arrested Some Militants and Seized Weapons from Them... » (Factiva)

Reuters News. 7 novembre 2005. « Press Digest Pakistani Newspapers - Nov 8 ». (Factiva)

_____. 29 octobre 2005. Suzanna Koster. « Trials Held Outdoors in Quake-Hit Pakistani City ». (Factiva)

_____. 24 octobre 2005. Suzanna Koster. « Pakistan's Child Quake Survivors Face Trauma ». (Factiva)

_____. 22 octobre 2005. Raja Asghar. « Pakistan Quake Survivors Fight over Food ». (Factiva)

The Times. 8 novembre 2005. « Police Halt Reunion of Earthquake Families ». (Factiva)

Document annexé


MapAction. 15 octobre 2005. « Pakistan Earthquake Disaster OverviewAffected Population ». T023/1. http://www.reliefweb.int/rw/RWB.NSF/db900LargeMaps/JOPA-6H9BBJ?OpenDocument [Date de consultation : 9 nov. 2005]