Societal attitudes towards unwed mothers, particularly Singhalese mothers [LKA41786.E]

Selon un avocat établi à Colombo qui mène actuellement des recherches sur les relations interraciales (Gender Equality Incorporated s.d.),

[traduction]
L'organisation sociale et les relations sociales des Cinghalais sont basées principalement sur la caste. Traditionnellement, le mariage avec une personne n'appartenant pas à la caste n'était pas considéré valide. Le mariage est une institution importante et à travers lui, un réseau complexe de relations se crée. Il faut étudier cela en tenant compte des différences de statut socio-économique et de religion. Il existe des Cinghalais bouddhistes (la majorité) et des Cinghalais chrétiens et catholiques. La grossesse en dehors du mariage est considérée socialement comme une « disgrâce » qui ne touche pas seulement la future mère, mais aussi les membres de sa famille, qui souffrent habituellement d'isolement. Cela explique le nombre élevé d'avortements et de suicides dans le pays (5 août 2003).

L'avocat cite un document intitulé « Single Women's Sexuality and its Cultural Versions », écrit par la Dr Selvy Thiruchandran, directrice du WERC-Women's Education and Research Centre, en ces termes :

[traduction]
En des temps de paix ou des temps normaux, les femmes célibataires [étaient] protégées socialement par la famille étendue, par la famille immédiate et peut-être par des voisins âgés et bienveillants. Cette protection servait de barrière contre les avances sexuelles non sollicitées de la part des hommes. Dans la situation actuelle, la barrière n'existe plus. Les femmes sont totalement laissées à elles-mêmes. Les membres de la famille et les autres qui les considèrent comme un fardeau financier se sont éloignés.
La femme célibataire doit, tant à la maison qu'au travail, subir de nombreuses avances physiques d'hommes jeunes et âgés, mariés et célibataires. Lors des entrevues effectuées avec nous, ces femmes ont trouvé difficile de parler de ces avances sexuelles (5 août 2003).

L'avocat ajoute que [traduction] « [d]ans le contexte actuel, le nombre de cas de viol et d'inceste signalé dans les médias a augmenté mais [que] le nombre réel est incertain. Le fait d'être célibataire et [p]articulièrement "mère célibataire" signifie que vous êtes "disponible" ou "facile" » (avocat 5 août 2003). De plus, [traduction] « [l]a responsabilité d'un enfant né hors mariage incombe uniquement à la mère. En raison du manque d'appui de la part de la famille et de l'État, la mère vit dans des conditions assez difficiles et parfois insupportables » (ibid.).

Le compte rendu préparé par le gouvernement du Sri Lanka, présenté dans le cadre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels en mars 1996, affirme qu'il existe un [traduction] « stigmate social rattaché aux mères célibataires » (Nations Unies 13 janv. 1997).

Isis International, organisation non gouvernementale féministe [traduction] « qui se consacre aux besoins d'information et de communication des femmes » (Isis s.d.a.), déclare sur son site Internet que la société du Sri Lanka [traduction] « traite de haut [...] les mères célibataires » (ibid. s.d.b.).

Dans un article sur les femmes et les médias paru dans The Island, un journal national du Sri Lanka, l'auteur fait référence à un article publié dans le Daily Mail, journal srilankais établi au Royaume-Uni, en affirmant que la façon dont l'article du Daily Mail était écrit laissait entendre que [traduction] « le fait d'avoir un enfant hors des liens du mariage est socialement inacceptable [au Sri Lanka] » (14 août 2002).

Dans le quotidien Gulf News, un ambassadeur du Sri Lanka aurait mentionné que certaines femmes qui ont des enfants hors des liens du mariage les abandonnent parce qu'elles craignent le stigmate social lié au fait d'élever des enfants dans ces conditions (25 nov. 2002).

En août 2001, le quotidien Daily News a rapporté l'histoire d'une femme srilankaise devenue enceinte pendant qu'elle travaillait au Moyen-Orient (2 août 2001). Quand son employeur a appris son état, il l'a renvoyée au Sri Lanka, mais le père de l'enfant l'avait abandonnée et [traduction] « sa famille l'a rejetée » (Daily News 2 août 2001). Elle s'est donc tournée vers le ministère de la Probation et des Services de garde d'enfants (Department of Probation and Child Care Services) et a placé son enfant en adoption (ibid.). À la fin des procédures, elle espérait que ses parents l'accepteraient [traduction] « maintenant qu'elle avait abandonné son bébé » (ibid.).

Le gouvernement du Sri Lanka a affirmé, dans ses troisième et quatrième rapports périodiques présentés aux Nations Unies lors de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) en octobre 1999, que

[traduction]
Article 5
[...]
55. Le Sri Lanka est un pays où le rôle traditionnel de la femme dans la société est encore respecté à des degrés différents dans les sociétés rurale et urbaine. Notre société est conservatrice; elle croit fermement aux normes culturelles et a des préjugés ancrés profondément. [...]
56. [...] Si le respect des rôles stéréotypés des femmes existe toujours, c'est parce que la société srilankaise est lente à se défaire de la tradition. [...] (Nations Unies 18 oct. 1999).

Toutefois, selon le deuxième rapport périodique présenté par le Sri Lanka en vertu de la Convention relative aux droits de l'enfant (CRC) en novembre 2002,

[traduction]
87. [...] la structure et les fonctions de la famille en tant qu'unité sociale de base ont subi des modifications importantes. [...] Aussi, il y a aujourd'hui plus de familles éclatées, nucléaires ou monoparentales, qui comptent la mère et les enfants ou le père et les enfants ou des veuves vivant seules (ibid. 19 nov. 2002).

Ces propos sont corroborés par le Women's Feature Service (WFS), [traduction] « agence de presse internationale qui distribue des nouvelles et des reportages [...] sur le développement, d'un point de vue qui tient compte des différences entre les sexes » qui a été créée en 1978 à titre d'initiative de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture et du Fonds des Nations Unies pour la population (WFS 5 mars 2001). Cette agence affirme que les ménages dirigés par des femmes sont [traduction] « maintenant de plus en plus nombreux au Sri Lanka », même si, selon la directrice exécutive du Women's Education and Research Centre (WERC), [traduction] « [l]e ménage dirigé par l'homme est la norme au Sri Lanka, et il n'est pas culturellement accepté que le ménage soit dirigé par une femme » (ibid. s.d.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Avocat, Colombo, Sri Lanka. 5 août 2003. Communication écrite.

Daily News [Colombo]. 2 août 2001. Aditha Dissanayake. « Children Living in the Middle of Chalk Circles ». (NEXIS)

Gender Equality Incorporated. S.d. « Bio ». http://www.genderequality.ca/ [Date de consultation : 5 août 2003]

Gulf News [Dubay, Émirats arabes unis]. 25 novembre 2003. « New Sri Lanka Law a Boon for Children ». (Dialog)

Isis International. S.d.a. « About Isis ». http://www.isiswomen.org/organization/index.html [Date de consultation : 28 juill. 2003]

_____. S.d.b. Lorna Israel. « Growing Up, Getting Old as a Nun ». http://www.isiswomen.org/pub/wia/wia300/lif00003.html [Date de consultation : 28 juill. 2003]

The Island [Colombo]. 14 août 2002. « Women and Media: Have Things Improved? ». http://origin.island.lk/2002/08/14/midwee02.html [Date de consultation : 28 juill. 2003]

Nations Unies. 19 novembre 2002. Comité des droits de l'enfant (CRC). Consideration of Reports Submitted by States Parties Under Article 44 of the Convention: Second Periodic Report of States Parties: Sri Lanka. (CRC/C/70/Add/17) http://www.unhchr.ch/ [Date de consultation : 28 juill. 2003]

_____. 18 octobre 1999. Comité pour l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW). Consideration of Reports Submitted by States Parties Under Article 18 of the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination Against Women: Third and Fourth Periodic Reports of States Parties: Sri Lanka. (CEDAW/C/LKA/3-4) http://www.un.org/womenwatch/daw/cedaw/cedaw26/lka3-4.pdf [Date de consultation : 28 juill. 2003]

_____. 13 janvier 1997. Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR). Implementation of the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights: Initial Reports Submitted by States Parties: Sri Lanka. (E/1990/5/Add.32) http://www.hri.ca/fortherecord1998/documentation/tbodies/e-1990-5-add32.htm [Date de consultation : 28 juill. 2003]

Women's Feature Service (WFS). 5 mars 2001. « About Us ». http://www.wfsnews.org/aboutus.html [Date de consultation : 28 juill. 2003]

_____. S.d. Aurora Vincent. « Displaced Women Rebuild Their Lives ». http://www.wfsnews.org/citylife/inside6.html [Date de consultation : 28 juill. 2003]

Autres sources consultées


Bases de données de la CISR

Dialog

Sites Internet, y compris :

Asia Observer

AsiaOne

Asia Times

BBC

Centre international des études ethniques [Colombo, Sri Lanka]

Channelnewsasia.com

Country Reports on Human Rights Practices for 2002

European Country of Origin Information Network

Human Rights Watch

IRINnew.org (Bureau des Nations Unies de la coordination des affaires humanitaires)

Royaume-Uni, Direction de l'immigration et de la nationalité

The Sierra Times

Moteur de recherche :

Google