Update to IDN43291.E of 7 January 2005 on the impact of the 26 December 2004 earthquake and tsunami on the human rights situation, particularly in the province of Aceh [IDN43304.E]

Distribution de l'aide et conflit militaire en Aceh

Un certain nombre d'organisations de défense des droits de la personne, dont Human Rights Watch et une coalition de groupes canadiens œuvrant dans le domaine des droits de la personne, ont demandé à diverses occasions le retrait des forces armées indonésiennes (TNI) des opérations de secours (HRW 6 janv. 2005; Globe and Mail 7 janv. 2005). Selon un représentant d'Alternatives, groupe de défense des droits de la personne, la reprise des attaques des forces armées contre le Mouvement pour la séparation de l'Aceh (GAM) [traduction] « "empêche de nombreuses victimes du tsunami de demander de l'aide par peur d'être soupçonnées de séparatisme" » (ibid.). Pour sa part, Human Rights Watch a fait état de communications qu'il avait reçues de certaines organisations non gouvernementales (ONG) [traduction] « dignes de foi », révélant qu'elles [traduction] « avaient subi des pressions afin de confier la distribution des secours à l'armée ou avaient même été tenues de le faire » et, en outre, que les forces armées n'avaient pas fourni de l'aide aux survivants du tsunami soupçonnés d'être des partisans du GAM (HRW 6 janv. 2005). Aucune information corroborante à cet égard n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Les autorités indonésiennes ont annoncé que les déplacements des travailleurs humanitaires étrangers seront restreints au-delà de Banda Aceh, capitale provinciale, et de la ville de Meulaboh, à l'ouest, invoquant des menaces d'attaques par le GAM (BBC 11 janv. 2005; Reuter 11 janv. 2005). De façon plus précise, toutes les organisations étrangères se trouvant en Aceh seront tenues d'enregistrer, auprès de fonctionnaires indonésiens, les noms de leurs travailleurs ainsi que leurs projets de déplacements à l'extérieur de ces deux villes importantes (BBC 12 janv. 2005). De plus, des soldats des TNI escorteront tous les travailleurs et journalistes étrangers dans leurs déplacements hors de Banda Aceh et de Meulaboh, et seront affectés à des navires et des avions étrangers transportant des secours dans la province (AFP 12 janv. 2005). Selon certaines sources médiatiques, les travailleurs étrangers qui omettent d'informer les autorités indonésiennes de leurs projets de déplacements sont passibles d'expulsion (AP 12 janv. 2005; CBC 12 janv. 2005). Le ministre indonésien du Bien-être a rejeté les allégations selon lesquelles le gouvernement tentait de reprendre le contrôle de toute la province, en insistant sur le fait que les nouvelles règles faciliteraient la coordination de toutes les activités humanitaires (AFP 12 janv. 2005; voir aussi Deutsche Presse Agentur 12 janv. 2005). Les Nations Unies ont fait remarquer que leurs équipes de secours n'avaient subi aucune menace de la part des rebelles, mais elles ont dit craindre que les nouvelles restrictions ne créent [traduction] « des obstacles à l'acheminement des secours » (BBC 13 janv. 2005; voir aussi Nations Unies 12 janv. 2005).

Les autorités indonésiennes ont également demandé que les troupes étrangères participant aux opérations de secours en Aceh quittent la province à la fin de mars 2005 au plus tard (AFP 12 janv. 2005; BBC 12 janv. 2005; CBC 12 janv. 2005). Les États-Unis ont annoncé qu'ils chercheraient à obtenir des précisions à ce sujet auprès du gouvernement indonésien (ibid.; BBC 13 janv. 2005). Des troupes venant des États-Unis, de Singapour, de l'Australie et du Japon participent, ou participeront, aux secours humanitaires en Aceh (ibid. 12 janv. 2005).

Alors que les autorités indonésiennes affirmaient avec force que la menace d'attaques par des rebelles à l'extérieur des villes de Banda Aceh et de Meulaboh était [traduction] « véritable » (AFP 12 janv. 2005), le GAM déclarait qu'il [traduction] « n'attaque[rait] jamais des travailleurs humanitaires », qu'ils soient étrangers ou indonésiens (Reuter 11 janv. 2005). Selon Deutsche Presse Agentur, les allégations des TNI selon lesquelles le GAM aurait enlevé un travailleur humanitaire et pillé des convois d'aide humanitaire n'ont pas pu être vérifiées auprès de sources indépendantes (12 janv. 2005). Selon cette même agence de presse, les villageois et les travailleurs humanitaires ont dit craindre d'être pris sous les feux des combats entre les TNI et le GAM (Deutsche Presse Agentur 13 janv. 2005). Cependant, le 13 janvier 2005, un dirigeant en exil du GAM, Malik Mahmud, a déclaré que le groupe entendait respecter le cessez-le-feu unilatéral qu'il avait décrété à la suite du tsunami et, de plus, qu'il était disposé à entamer des discussions avec le gouvernement indonésien pour [traduction] « "garantir le respect du cessez-le-feu" » (AFP 13 janv. 2005a; voir aussi BBC 13 janv. 2005). Entre-temps, l'Indonésie a annoncé qu'elle enverrait des milliers de troupes additionnelles en Aceh dans le but, semble-t-il, d'aider aux opérations de secours, ce qui élèverait à plus de 50 000 le nombre total de troupes indonésiennes dans la province (AFP 13 janv. 2005a).

Présence de groupes islamiques

Plus de 200 membres du groupe Laskar Mujahidin (ou exécution de la loi islamique) seraient arrivés en Aceh et y auraient installé un camp d'aide humanitaire (CNN 6 janv. 2005). Environ 50 d'entre eux sont arrivés à bord d'avions militaires indonésiens qui ont également transporté des travailleurs d'autres ONG dans la province (ibid.). L'International Crisis Group (ICG), qui observe la situation en Aceh, a révélé que certains membres du groupe Laskar Mujahidin avaient été renvoyés par crainte que leur présence n'engendre des tensions avec les travailleurs étrangers humanitaires (AFP 13 janv. 2005b). Le groupe Laskar Mujahidin, qui entretiendrait des liens avec l'organisation [traduction] « terroriste » al-Qaïda, a été mis sur pied à la fin des années 1990 et a été impliqué dans des attaques contre des chrétiens dans les îles Moluques, en Indonésie (CNN 6 janv. 2005; voir aussi GAM 9 janv. 2005). Selon CNN, [traduction] « [l]a violence sectaire [dans les îles Moluques] a fait près de 9 000 morts en 1999-2001 » (6 janv. 2005). L'ICG a signalé que le groupe Laskar Mujahidin, qui relève de l'organisation ombrelle appelé Conseil moudjahidine indonésien (MMI) (Washington Times 11 janv. 2005), recevrait probablement peu de soutien de la part des habitants de l'Aceh (AFP 13 janv. 2005b; voir aussi CNN 6 janv. 2005).

Le GAM a fait une déclaration dans laquelle il qualifiait les deux groupes islamiques qui étaient arrivés en Aceh, le Front de défense islamique (FPI) et le MMI, d'organisations [traduction] « criminelles » indésirables dont la présence ne ferait qu'entraver les opérations d'aide humanitaires (GAM 9 janv. 2005). Dans la même foulée, le GAM a prétendu que le gouvernement indonésien [traduction] « gaspillait des fonds précieux en aidant des organisations criminelles à venir et à séjourner en [Aceh] » (ibid.). Le groupe séparatiste a également précisé que [traduction] « les gestes et les propos du FPI et du MMI vont à l'encontre [des enseignements islamiques] et sont incompatibles avec la tolérance et la foi pratiquées par les musulmans de l'Aceh » (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Agence France-Presse. 13 janvier 2005a. Cindy Sui. « New Peace Hope for Indonesia's Aceh but Tensions Overshadow Tsunami Aid ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 13 janv. 2005]

_____. 13 janvier 2005b. « Muslim Militants Head to Aceh in Reaction to Foreign Aid ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 13 janv. 2005]

_____. 12 janvier 2005. Cindy Sui. « Indonesia Insists Threats to Foreign Tsunami-Aid Workers are Genuine ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 12 janv. 2005]

Associated Press. 12 janvier 2005. Denis D. Gray. « Indonesian Sensitivities Cause Changes in U.S. Forces' Contribution to Tsunami Relief Efforts ». (Dialog)

BBC. 13 janvier 2005. « Aceh Rebels Urge Ceasefire Talks ». http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/4170309.stm [Date de consultation : 13 janv. 2005]

_____. 12 janvier 2005. « Indonesia Tightens Aceh Controls ». http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4167087.stm [Date de consultation : 12 janv. 2005]

_____. 11 janvier 2005. « Indonesia Restricts Aceh Aid Work ». http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4163517.stm [Date de consultation : 11 janv. 2005]

CBC. 12 janvier 2005. « U.S. Questions Indonesian Crackdown on Aid Workers ». http://www.cbc.ca [Date de consultation : 12 janv. 2005]

CNN. 6 janvier 2005. « Concern Over Radical Relief Group ». http://www.cnn.com [Date de consultation : 7 janv. 2005]

Deutsche Presse Agentur. 13 janvier 2005. Eric Unmacht. « In Aceh Rebels and Military Continue Firing, But Not at Aid Workers ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 13 janv. 2005]

_____. 12 janvier 2005. « Indonesia Insists on Restricting Relief Workers in Tsunami-Hit Aceh ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 12 janv. 2005]

The Globe and Mail. 7 janvier 2005. « Clashes Between Indonesian Troops, Rebels Concern Rights Groups », A6.

Human Rights Watch (HRW). 6 janvier 2005. « Tsunami Relief Efforts in Aceh: Letter to President Yudhoyono ». http://hrw.org/english/docs/2005/01/06/indone9955_txt.htm [Date de consultation : 13 janv. 2005]

Mouvement pour la séparation de l'Aceh (GAM). 9 janvier 2005. « Regarding the Islamic Defenders Front and the Indonesia Mujahidin Council in Acheh ». (Laksamana.net.) http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 10 janv. 2005]

Nations Unies. 12 janvier 2005. Centre de nouvelles ONU. « UN Hails Tsunami Appeal Response, Seeks Clarification on Indonesian Restrictions ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 13 janv. 2005]

Reuter. 11 janvier 2005. « Indonesia Restricts Aid Workers in Aceh ». http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 11 janv. 2005]

The Washington Times. 11 janvier 2005. « Terrorist Aid Slammed ». http://www.washingtontimes.com/functions/print.php?StoryID=20050111-120534-1266r [Date de consultation : 13 janv. 2005]

Autres sources consultées


Sites Internet, y compris : Amnesty International, International Crisis Group, Radio Free Asia.