A group called the Sahaba Soldiers; the goals and activities of the group; treatment of those who hold progressive religious and social views by the Sahaba Soldier members (1990-2003) [BGD41744.E]

Peu d'information sur un groupe appelé Soldats Sahaba (Sahaba Soldiers) a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches. Le site South Asian Women's NETwork (SAWNET) a mentionné que les Soldats Sahaba ont bombardé la maison de Sultana Kamal, militante pour les droits de la femme et avocate au Bangladesh (oct. 1996). Le même article déclarait que les Soldats Sahaba avaient émis une fatwa, ou décret islamique, contre l'auteure Taslima Nasrin en raison de sa position concernant les droits de la femme au Bangladesh (SAWNET oct. 1996).

Bien qu'aucun article consulté par la Direction des recherches ne confirme que le groupe Soldats Sahaba est le même que le Sahaba Sainik Parishad, ou le Conseil des soldats de l'islam 3/4 qui serait lié au parti politique musulman Jamaat-e-Islami (PEN International 5 nov. 1993) 3/4 plusieurs articles traitent du Conseil des soldats de l'islam et de leur lutte contre Taslima Nasrin (ibid.; American Atheists 6 oct. 1998; Amnesty International 14 oct. 1998; Frontline 30 mars-12 avr. 2002; The Nation 18 nov. 2002). Taslima Nasrin est médecin diplômée; or, elle a écrit des chroniques féministes au Bangladesh ainsi qu'un roman controversé que les fondamentalistes islamiques ont considéré comme étant blasphématoire (PEN International 5 nov. 1993). Selon le journal The Nation,

[traduction]
Le 16 septembre [1993], 500 membres du groupe Sahaba Sainik Parishad, ou Conseil des soldats de l'islam (Council of Soldiers for Islam - CSI), groupe militant établi dans une madrassah [école religieuse] à Sylet, ont organisé une manifestation afin de demander l'exécution de Nasrin pour « blasphème et complot contre l'islam, le saint Coran et son prophète ». Le 23 septembre, ils ont offert une prime de 1 250 $ pour qu'elle soit exécutée dans les quinze jours. Le 2 octobre, ils ont tenu une autre manifestation, cette fois en menaçant de faire une grève générale à moins que Nasrin ne soit arrêtée avant le 7 octobre (18 nov. 2002).

En 1994, Nasrin a fui en Suède, où elle est toujours en exil depuis (Frontline 30 mars-12 avr. 2002). Pour obtenir l'histoire intégrale de Taslima Nasrin, veuillez consulter le document en annexe, tiré du magazine Frontline.

Aucune information supplémentaire sur les objectifs et les activités des Soldats Sahaba ou du groupe Sahaba Sainik Parishad n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


American Atheists. 6 octobre 1998. « Muslims Continue Death Calls for Nasrin, Rushdie ». http://www.atheists.org/flash.line/nasrin2.htm [Date de consultation : 21 juill. 2003]

Amnesty International. 14 octobre 1998. « Public Statement Bangladesh: Government Should Ensure Safety of Taslima Nasrin ». http://web.amnesty.org/library/index/ENGASA130011998 [Date de consultation : 21 juill. 2003]

Frontline. 30 mars-12 avril 2002. « Of An Ongoing Battle: Taslima Nasreen Speaks Out ». http://www.frontlineonnet.com/fl1907/19070810.htm [Date de consultation : 21 juill. 2003]

The Nation [New York]. 18 novembre 2002. Meredith Tax. « Taslima's Pilgrimage ». http://www.thenation.com/docprint.mhtml?i=20021118&s=tax [Date de consultation : 21 juill. 2003]

Poets, Essayists and Novelists (PEN) International. 5 novembre 1993. Meredith Tax. « Taslima Nasrin: A Background Paper ». http://www.wworld.org/archive/archive.asp?ID=151 [Date de consultation : 21 juill. 2003]

South Asian Women's NETwork (SAWNET). Octobre 1996. « Canada Honors Bangladeshi Woman Activist ». http://www.umiacs.umd.edu/users/sawweb/sawnet/kamal.html [Date de consultation : 21 juill. 2003]

Document annexé


Frontline. 30 mars-12 avril 2002. « Of An Ongoing Battle: Taslima Nasreen Speaks Out ». http://www.frontlineonnet.com/fl1907/19070810.htm [Date de consultation : 21 juill. 2003]

Autres sources consultées


Bases de données de la CISR

Sites Internet, y compris :

Amnesty International

Bangladesh International Community News

Country Reports

Dhaka.com

Human Rights for Bangladesh Minorities

Human Rights Watch

Nation Online

Rediff

Virtual Bangladesh

World News Connection