Update to GIN35396.F of 22 September 2000 on forced marriage, particularly among the Peulh people [GIN41767.FE]

Pour de plus amples informations sur les Peulhs en Guinée, veuillez consulter GIN36994.F du 21 juin 2001. Pour de plus amples informations sur les mariages forcés en Guinée, veuillez consulter la section 3.3 de GIN37564.F du 20 juillet 2001.

Aucune information sur le mariage forcé chez les Peulhs en Guinée n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches dans les délais prescrits pour la réponse à cette demande d'information. En revanche, l'information suivante sur les mariages forcés en général en Guinée ainsi que l'information suivante sur le mariage chez les Peulhs peuvent être d'un certain intérêt.

La loi guinéenne interdit le mariage des mineurs, mais en Guinée forestière les parents marient leurs filles à partir de l'age de 11 ans (Nations Unies 27 févr. 2003, par. 294). Le gouvernement, avec l'aide de journalistes locaux et d'organisations non gouvernmentales, a lancé une campagne de sensibilisation afin de décourager le mariage des mineurs (ibid.). La Rapporteure spéciale de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies s'est dite préoccupée par la situation des mariages précoces et des mariages forcés en Guinée (ibid., par. 299).

Une experte en informatique de la Guinée, Barry Nancy Ba, a ouvertement condamné le mariage précoce chez les Peulhs, pratique consistant à marier les jeunes filles avec des hommes plus âgés (PANA 11 mars 2002). Selon Barry Nancy Ba, cette tradition se pratique encore à cause de la pauvreté et du refus des parents d'envoyer leurs filles à l'école (ibid.).

Chez les Peulhs de Guinée, la famille de l'homme envoie, par l'intermédiaire d'un porte-parole, dix noix de cola à la famille de la jeune fille convoitée (Université Paris 8 à Saint Denis s.d.a). Si le porte-parole est bien reçu, le mariage aura lieu (ibid.). De manière générale, les Peulhs se marient entre cousins (ibid.). Pour que l'homme soit accepté, il doit être un musulman croyant et « respectueux des principes fondamentaux de l'islam » (ibid.). Les hommes peulhs se considèrent comme supérieurs aux femmes, d'où le fait que « la femme est considérée comme un enfant et le mari comme le père » (ibid. s.d.b). La femme a « le droit de rendre visite ou de recevoir [ses parents] une fois par semaine » alors qu'elle ne peut voir ses autres proches parents qu'une fois par an (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Nations Unies. 27 février 2003. Commission des droits de l'homme. Integration of the Human Rights of Women and the Gender Perspective: Violence against Women. (E/CN.4/2003/75/Add.1) http://193.194.138.190/pdf/chr59/75add1AV.pdf [Date de consultation : 15 juill. 2003]

Panafrican News Agency (PANA). 11 mars 2002. « Guinean Female Activist Against Early Marriages ». (Global News Wire-Asia Africa Intelligence Wire/NEXIS)

Université Paris 8 à Saint Denis. S.d.a. Unité de formation et de recherche. Diallo Fatoumata. « Cérémonie du mariage, bénédiction des différents parents » http://ufr-tes.univ-paris8.fr/etudiants/diallof/deroulement.html [Date de consultation : 11 juill. 2003]

_____. S.d.b. Unité de formation et de recherche. Diallo Fatoumata. « Mariage et religion ». http://ufr-tes.univ-paris8.fr/etudiants/diallof/Mariage.html [Date de consultation : 11 juill. 2003]

Autres sources consultées


Bases de données de la CISR

World News Connection

Sites Internet, y compris :

Africa Confidential

Afrol

All Africa

Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW)

Famafrique

Feminist.com

Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM)

Fuuta-Jalon

Human Rights Internet

Norwegian Council for Africa

Réseau d'information régional intégré (IRIN)

Moteurs de recherche :

Copernic

Google