The duties and functions of the leader of a Shi'a Imambargah, including whether the leader organizes and/or participates in community outreach activities or whether he/she remains within the Imambargah while voluteers perform such activities [PAK42799.E]

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, la co-directrice de la Commission des droits de la personne du Pakistan (Human Rights Commission of Pakistan - HRCP) a fourni l'information suivante qui, a-t-elle insisté, reflète son opinion personnelle. Un imambargah, lieu de culte des fidèles chiites, est habituellement dirigé par un imam, chef de prière (HRCP 19 août 2004). Un imam a les tâches et les fonctions suivantes :

[traduction]
[...] diriger les prières plusieurs fois par jour, prononcer le sermon lors des prières du vendredi et vraisemblablement présider aux mariages, aux prières funèbres et à d'autres services semblables.
Il est possible qu'il participe aux autres activités des chiites, selon ses préférences, ses affiliations, etc. Par exemple, certains imams peuvent être membres du Tehrik e Jafriya Pakistan (interdit), une organisation politique qui représente les intérêts des chiites, alors que d'autres n'en sont pas membres.
Pendant le mois saint de l'islam, muharram, très pieusement respecté par les chiites, le chef de l'imambargah peut organiser d'autres rassemblements pour souligner l'occasion, participer à des processions traditionnelles, etc. (ibid.).

Lorsqu'on l'a interrogée concernant la participation des imams aux activités de rayonnement dans la communauté, la co-directrice a mentionné ce qui suit :

[traduction]
[c]ela dépend totalement de l'imam en particulier, de son âge, de ses penchants, etc. Il peut être un membre actif de la communauté ou il peut se limiter strictement aux activités religieuses. Il peut visiter les membres de sa communauté à leur domicile, ou ces derniers peuvent le visiter chez lui, selon son style en tant que chef religieux. Selon sa description de travail, il doit essentiellement diriger les prières et présider aux services religieux. Il peut vivre à l'imambargah, ou, plus fréquemment, dans un domicile privé, souvent près de l'imambargah (ibid.).

Aucune information corroborante sur les tâches et les fonctions des imams, y compris sur l'étendue de leur participation aux activités de rayonnement dans la communauté, n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Référence


Human Rights Commission of Pakistan (HRCP). 19 août 2004. Communication écrite de la co-directrice.

Autres sources consultées


The Nation, chef de bureau de Peshawar.

Sites Internet, y compris : Dawn, Dialog/WNC, European Country of Origin Information Network (ECOI), Human Rights Watch (HRW).