Un afflux historique de mercenaires