Angola : information sur la carte de membre de l'église adventiste du septième jour Lumière du monde (Igreja Adventista do Sétimo Dia a Luz do Mundo), y compris si elle est fournie aux membres; apparence et information contenue sur la carte; spécimen (2005-septembre 2021) [AGO200685.F]

Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada

Pour des renseignements sur l'église adventiste du septième jour Lumière du monde [Septième jour lumière du monde; Sétimo Dia a Luz do Mundo; A Luz do Mundo] entre 2016 et janvier 2019, y compris l'interdiction de l'église et le traitement réservé à ses membres et à ses dirigeants par les autorités angolaises, veuillez consulter la réponse à la demande d'information AGO106244 publiée en février 2019.

1. Carte de membre

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d'information sur la carte de membre de l'église Lumière du monde.

Les renseignements contenus dans le paragraphe suivant ont été fournis par un défenseur des droits de la personne au Forum régional pour le développement universitaire (Forum Regional para o Desenvolvimento Universitário, FORDU), une ONG angolaise humanitaire fondée en 2005 (FORDU s.d.) veillant aux anciens membres de l'église Lumière du monde depuis 2015 en fournissant des soins aux veuves, orphelins, et personnes handicapées à la suite de violences subies par ce groupe.

Depuis sa création, l'église Lumière du monde n'émet [traduction] « aucune sorte de carte de membre » (Défenseur des droits de la personne 23 Sept. 2021). À la suite des affrontements entre les autorités angolaises et l'église en 2015, le défenseur des droits de la personne a dit avoir reçu à son bureau toute documentation appartenant à l'église pour la gestion [des affaires de l'église] et leurs préservations et qu'aucun [traduction] « abonnement de membre n'y était inclus » (Défenseur des droits de la personne 23 sept. 2021). Le défenseur des droits de la personne a également signalé qu'il visite quotidiennement le conseil d'administration de l'église, [composé de 10 dirigeants emprisonnés (Défenseur des droits de la personne 20 sept. 2021)] et que ces derniers lui ont confirmés [traduction] « ne jamais avoir produit de documents pour identifier leurs membres » (Défenseur des droits de la personne 23 sept. 2021). Il a souligné que [traduction] « [p]our le moment, le seul bureau qui représente cette église est le nôtre (FORDU) et nous ne fournissons aucune carte de membre » (Défenseur des droits de la personne 20 sept. 2021). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a pas trouvé d'autres renseignements allant dans le même sens.

1.1 Apparence et information contenue sur la carte

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement sur l'apparence de la carte de membre de l'église Lumière du monde, y compris les informations contenues sur celle-ci.

1.2 Spécimen

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun spécimen de la carte de membre de l'église Lumière du monde.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Défenseur des droits de la personne, Forum Regional para o Desenvolvimento Universitário (FORDU). 23 septembre 2021. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Défenseur des droits de la personne, Forum Regional para o Desenvolvimento Universitário (FORDU). 20 septembre 2021. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Fórum Regional para o Desenvolvimento Universitário (FORDU). S.d. Page d'accueil. [Date de consultation : 29 sept. 2021]

Autres sources consultées

Sources orales : Action des chrétiens pour l'abolition de la torture; Associação Justiça, Paz e Democracia; Associação Mãos Livres; Associação OMUNGA; avocat angolais spécialisé dans la défense des droits de la personne qui a représenté des membres de l'église Lumière du monde devant les tribunaux angolais; chercheur spécialisé dans la défense des droits humains et la protection des ONG en Afrique; Belgique – Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides, Centre de documentation et de recherches (Cedoca); candidat au doctorat dans une université suisse qui rédige une thèse sur les mouvements religieux prophétiques et pentecôtistes en Angola; chercheuse dont les recherches portent sur la sociologie et l'anthropologie des institutions religieuses en Angola, notamment les expériences des membres diasporiques d'églises évangéliques et pentecôtistes angolaises; Commission africaine des droits de l'homme et des peuples; Friends of Angola; Mosaiko; Organisation pour la réforme de la justice pénale en Afrique; professeur dans une université au Royaume-Uni qui mène des recherches sur l'héritage colonial portugais en Afrique, y compris la religion et les missionnaires chrétiens; professeur d'anthropologie dans une université canadienne qui a mené des recherches sur les mouvements religieux et le christianisme pentecôtiste en Afrique et Mélanésie; professeur de science politique dans une université suisse dont les recherches portent sur les conflits, les politiques de paix, et la formation de l'État en Afrique subsaharienne; professeur et anthropologue social dans une université allemande qui étudie la religion, les mouvements sociaux, et l'environnement en Angola; professeur et chef de département de la religion dans une université américaine qui mène de la recherche sur les mouvements religieux et le christianisme en Afrique.

Sites Internet, y compris : Action des chrétiens pour l'abolition de la torture; Agence France-Presse; Agência Angola Press; Amnesty International; Angola – Instituto Nacional para os Assuntos Religiosos, Ministério da Cultura, Portal oficial do governo da república de Angola; Associação Justiça, Paz e Democracia; Associação Mãos Livres; Associação OMUNGA; Commission africaine des droits de l’homme et des peuples; CSW; France – Office français de protection des réfugiés et apatrides; France 24; Friends of Angola; Human Rights Watch; Jeune Afrique; Le Monde; Mosaiko; Open Society Initiative for Southern Africa; Organisation pour la réforme de la justice pénale en Afrique; Radio France internationale.