Mexique : information sur le cartel de Jalisco Nouvelle Génération (Cártel de Jalisco Nueva Generación - CJNG), ses activités, ses zones d’opération et son influence; la capacité du CJNG à retrouver des personnes qui se réinstallent ailleurs au Mexique, y compris à Mérida, à Campeche, à Mexico et à Cabo San Lucas, et à exercer des représailles contre ces personnes; le profil des personnes que le CJNG voudrait retrouver et prendre pour cible (2019-août 2021) [MEX200733.EF]

Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada

1. Aperçu

Selon des sources, le CJNG est issu du cartel de Sinaloa (InSight Crime 5 mai 2021; AQ [26 janv. 2021]) et du groupe Milenio (InSight Crime 5 mai 2021). Dans un rapport publié en janvier 2020, Lantia Intelligence, une plateforme numérique de données sur la violence, la criminalité organisée et les conflits sociaux au Mexique (Lantia Intelligence s.d.), signale que le CJNG dispose de [traduction] « la plus grande capacité opérationnelle » au pays et est le « seul cartel » qui exerce ses activités à l’échelle nationale, avec le cartel de Sinaloa (Lantia Intelligence janv. 2020, 7, 4). D’après un rapport du Service de recherche du Congrès (Congressional Research Service - CRS) des États-Unis, le CJNG est [traduction] « considéré par plusieurs instances » comme étant « le nouveau cartel le plus vaste » au Mexique (É.-U. 28 juill. 2020, 20). D’après un article d’Animal Político, un site Internet de nouvelles en ligne du Mexique (Animal Político s.d.), le gouvernement du Mexique estime que le CJNG est un [traduction] « groupe criminel bien organisé, uni, doté de solides réseaux financiers et impliqué dans diverses activités criminelles », qui exerce une « présence "supranationale" » grâce à sa propre présence ou à celle de ses alliés « dans la plupart des États du pays » (Animal Político 27 juin 2020).

Selon le profil du CJNG dressé par InSight Crime, groupe de réflexion et média à but non lucratif qui se penche sur le crime organisé en Amérique latine et dans les Caraïbes (InSight Crime s.d.), le CJNG [traduction] « s’est développé » à la suite « d’assassinats, de captures et de querelles dans les cartels plus anciens », et il est connu pour « son recours agressif à la violence et ses campagnes de relations publiques » (InSight Crime 8 juill. 2020). D’après la Brookings Institution, une organisation à but non lucratif dédiée à la recherche sur les politiques publiques à Washington (Brookings Institution s.d.), le CJNG [traduction] « s’impose principalement grâce à la brutalité, à l’insolence et à l’agressivité », mais ne « mise pas sur la prestation de biens socioéconomiques et sur la gouvernance » en vue de « se faire du capital politique » (Brookings Institution mars 2019, 12).

2. Zones d’opération et influence

Des sources signalent que le CJNG est une des organisations criminelles [traduction] « connaissant la croissance la plus rapide » au Mexique (É.-U. 11 mars 2020; Yucatan Times 25 août 2020) et qu’il [traduction] « compte parmi les cinq plus dangereuses » au monde (É.-U. 11 mars 2020). D’après des sources, le CJNG [traduction] « domine dans 24 États » (Infobae 22 sept. 2020), exerce [traduction] « une forte influence dans au moins 25 » États (InSight Crime 9 juill. 2021) ou exerce une présence dans 27 États (Animal Político 2 oct. 2020; É.-U. 28 juill. 2020, 28). Lantia Intelligence signale que le CJNG est présent dans [translation] « toutes les entités fédérales », sauf le Sinaloa (Lantia Intelligence janv. 2020, 7). InSight Crime fait observer que le CJNG est [traduction] « assurément l’acteur criminel dominant » dans les États de Jalisco, Nayarit, Colima, Veracruz, Guanajuato, Puebla, Querétaro et Hidalgo, ainsi qu’au port de Lázaro Cárdenas dans le Michoacán (InSight Crime 8 juill. 2020). Dans un article publié en septembre 2020 par Infobae, un site de nouvelles de langue espagnole en Argentine (The Washington Post 8 juin 2016), on peut lire que le CJNG [traduction] « contrôle pratiquement tous les États de la côte Est du pays », ainsi que la Basse-Californie, la Basse-Californie du Sud, le Sonora, le Chihuahua, le Coahuila, le Sinaloa, le Zacatecas, le Jalisco, le Colima, le Querétaro, l’État de Mexico, le Guerrero, l’Oaxaca, le Chiapas et le Quintana Roo (Infobae 22 sept. 2020).

D’après un profil du Mexique publié en mai 2021 par InSight Crime, le CJNG [traduction] « a profité de la présence gouvernementale affaiblie » dans le Zacatecas durant la pandémie de COVID-19 pour « revendiquer de nouveaux territoires » (InSight Crime 5 mai 2021). Un article d’InSight Crime de juin 2020 signale que le CJNG [traduction] « exerce peu d’influence » dans le Tamaulipas (InSight Crime 11 juin 2020). Toutefois, dans un article publié en mai 2021 par le Los Angeles Times (LA Times), on peut lire que le CJNG n’est pas présent dans le Zacatecas, le Tamaulipas, le Campeche et le Yucatán, car ces régions sont [traduction] « principalement contrôlées » par Los Zetas (LA Times 11 mai 2021).

Selon Justice in Mexico, un programme géré par le Département de science politique et de relations internationales de l’Université de San Diego (USD), le CJNG a élargi ses zones d’influence grâce à sa capacité [traduction] « [d’]exploit[er] l’éclatement ou l’affaiblissement de ses rivaux » et à sa capacité de « mettre à profit ses alliances avec d’autres groupes criminels », « particulièrement dans les régions stratégiques le long de la frontière américano-mexicaine » (Justice in Mexico 23 mars 2021). D’après SinEmbargo, un site de nouvelles mexicain, la croissance du CJNG se [traduction] « caractérise » par « le recours excessif à la force » et la technologie (SinEmbargo 3 août 2021). Cependant, InSight Crime signale que le CJNG [traduction] « ne contrôle pas nécessairement chaque région où il est présent » (InSight Crime 8 juill. 2020) et que le groupe trouve « de plus en plus difficile de contrôler les territoires stratégiques à mesure qu’il prend de l’expansion » (InSight Crime 11 juin 2020).

Selon des sources, le CJNG est le groupe [traduction] « le plus puissant » (IEP mai 2021, 28) ou [traduction] « le plus important et le mieux financé » dans la région de Tierra Caliente (InSight Crime 11 juin 2020). Toutefois, InSight Crime signale que le CJNG n’est pas parvenu à [traduction] « vaincre les groupes locaux bien établis » dans la région de Tierra Caliente (InSight Crime 11 juin 2020). Des sources soulignent que le CJNG partage la Riviera Maya avec le cartel de Sinaloa, Los Zetas (El País 28 juin 2019; Infobae 17 août 2019; InSight Crime 11 juin 2020), le cartel du Golfe (El País 28 juin 2019; Infobae 17 août 2019) et Los Pelones (InSight Crime 11 juin 2020).

2.1 Présence internationale

Selon des sources, le CJNG a des contacts à l’étranger (InSight Crime 8 juill. 2020) ou exerce une présence (Infobae 29 déc. 2020) en Colombie et aux États-Unis (Infobae 29 déc. 2020; InSight Crime 8 juill. 2020). InSight Crime signale également que le CJNG a des contacts au Pérou, en Bolivie, en Amérique centrale, au Canada, en Australie, en Chine et en Asie du Sud-Est (InSight Crime 8 juill. 2020). Des sources soulignent que, aux États-Unis, le CJNG mène des activités à Denver, San Diego, Miami, Chicago, Los Angeles, New York (Animal Político 2 oct. 2020; É.-U. 2 mars 2021, 65), Atlanta, Seattle, Honolulu, San Juan, Orlando, Kansas City, Houston, Dallas, El Paso et Orange County, entre autres villes (É.-U. 2 mars 2021, 65).

3. Activités du CJNG

Selon des sources, le CJNG est impliqué dans des homicides (InSight Crime 8 juill. 2020; Animal Político 27 juin 2020). Des sources soulignent que le CJNG se livre à la traite de personnes [ou au [traduction] « passage de clandestins » (É.-U. 29 juill. 2020, 1)], à des enlèvements [ou à des [traduction] « disparitions forcées » (InSight Crime 8 juill. 2020)], et [traduction] « à la production, au trafic et au commerce de stupéfiants de gros et de détail » [ou au [traduction] « contrôle l’acheminement des drogues » (El Sur de Campeche 14 juill. 2021)] (Animal Político 27 juin 2020). Des sources signalent que le CJNG pratique l’extorsion (Animal Político 27 juin 2020; É.-U. 11 mars 2020; Fox News 22 déc. 2020) et a recours à [traduction] « une violence extrême » et à des pots-de-vin pour « étendre progressivement son contrôle du commerce de stupéfiants » (É.-U. 11 mars 2020). Selon des sources, le CJNG est un [traduction] « pionnier de la contrebande de fentanyl » (Brookings Institution mars 2019, 4) ou [traduction] « domine » le trafic de fentanyl au Mexique, avec le cartel de Sinaloa (InSight Crime 2 mars 2020). Dans un article paru dans El Universal, un journal national de Mexico, on peut lire que le CJNG [traduction] « tente de […] contrôler le marché du trafic de stupéfiants » au Zacatecas, « surtout maintenant » que des produits tels que le fentanyl ont « vu le jour » (El Universal 3 févr. 2020). Le Conseil consultatif de sécurité outremer (Overseas Security Advisory Council - OSAC) des États-Unis souligne dans un rapport que le CJNG est [traduction] « impliqué » dans la violence liée au trafic de stupéfiants en Basse-Californie et en Basse-Californie du Sud (É.-U. 29 juill. 2020).

Selon des sources, le CJNG se livre au vol de carburant (Animal Político 27 juin 2020; WSJ 26 juin 2020; AQ [26 janv. 2021]). Dans un article du journal du Campeche El Sur de Campeche, on peut lire que le CJNG contrôle le vol de carburant dans diverses municipalités au Campeche (El Sur de Campeche 14 juill. 2021). Des sources signalent que le CJNG est également impliqué dans le vol de carburant au Guanajuato (START, CINA et CAOE [juin 2020]; WSJ 26 juin 2020).

Des sources soulignent que le CJNG [traduction] « a commis des attaques fortement médiatisées contre des représentants de l’État » (InSight Crime 8 juill. 2020) ou [traduction] « a assassiné de nombreux » représentants de l’État pour « intimider » le gouvernement du Mexique (É.-U. 28 juill. 2020, 17). Selon des sources, [traduction] « au moins » 13 ou 14 agents de la police d’État ont été tués dans le Michoacán en octobre 2019 (InSight Crime 18 oct. 2019; WSJ 18 oct. 2019). Des sources signalent que, en mai 2018, le groupe a tenté de tuer l’ancien secrétaire à la sécurité du Jalisco (El Sol de Sinaloa 23 mai 2018; InSight Crime 8 juill. 2020). Des sources signalent que le CJNG a assassiné le commandant de la police d’État au Quintana Roo (Animal Político 22 sept. 2019; Reporte Nivel Uno [22 sept. 2019]). D’après des sources, en 2020, le CJNG a blessé par balles le chef de police de Mexico lors d’une tentative d’assassinat manquée (WSJ 26 juin 2020; InSight Crime 27 juin 2020). Des sources signalent qu’un juge et son épouse ont été tués à Colima en juin 2020 (El País 16 juin 2020; WSJ 26 juin 2020). Selon des sources, en décembre 2020, le CJNG a assassiné l’ancien gouverneur du Jalisco à Puerto Vallarta (InSight Crime 9 juill. 2021), ou le CJNG est [traduction] « soupçonné » d’avoir pris part à cet « assassinat politique » (Reuters 18 déc. 2020).

D’après InSight Crime, le CJNG [traduction] « est connu pour chercher à séduire la population mexicaine avec de la propagande idéaliste » et a poursuivi ses « gestes en apparence "altruistes" dans des régions stratégiques » pendant la pandémie de COVID-19 (InSight Crime 8 juill. 2020). Dans un article paru en janvier 2021 dans Proceso, un magazine de Mexico, on peut lire que le CJNG a distribué des jouets, de la nourriture et de l’argent dans la municipalité d’Aguililla, au Michoacán, afin de [traduction] « lutter pour le contrôle du territoire » (Proceso 7 janv. 2021). Selon le LA Times, le CJNG [traduction] « a distribué des cadeaux » dans neuf municipalités du Michoacán, dans trois municipalités du Jalisco et dans une municipalité du Guanajuato à l’occasion de la fête des Mères en mai 2021 (LA Times 11 mai 2021).

Selon le rapport du CRS, l’Agence de lutte antidrogue (Drug Enforcement Administration - DEA) des États-Unis estime que le CJNG est l’organisation de trafic de stupéfiants [traduction] « la mieux armée du Mexique » (É.-U. 28 juill. 2020, 28). D’après InSight Crime, des responsables mexicains ont affirmé que le CJNG [traduction] « possède des armes de pointe, y compris des mitraillettes et des lance-grenades » (InSight Crime 8 juill. 2020). Business Insider, un magazine d’actualité et de société en ligne offrant une couverture internationale (Business Insider 6 mai 2016), signale que, d’après les résidents d’Aguililla, au Michoacán, le CJNG a utilisé des drones [traduction] « munis d’explosifs C4 et de shrapnels » pour attaquer ses rivaux en mai 2021, et qu’une attaque similaire s’était produite un mois auparavant (Business Insider 1er juin 2021).

4. Capacité et motivation du CJNG à retrouver des personnes et à exercer des représailles contre elles

Pour obtenir des renseignements au sujet de la capacité et de la motivation des groupes criminels organisés, y compris le CJNG, à retrouver des personnes qui se réinstallent à Mérida, à Campeche, à Mexico ou à Cabo San Lucas, et à exercer des représailles contre elles, veuillez consulter la réponse à la demande d’information MEX200732 publiée en septembre 2021. Selon Americas Quarterly (AQ), une publication new-yorkaise à but non lucratif qui couvre le monde des affaires, la politique et la culture en mettant l’accent sur l’Amérique latine, et qui est publiée par l’Americas Society/Council of the Americas (AS/COA) (AQ s.d.), le CJNG [traduction] « est parvenu à infiltrer les organisations publiques » malgré sa « position généralement opposée au gouvernement » (AQ [26 janv. 2021].

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Americas Quarterly (AQ). [26 janvier 2021]. « Jalisco Cartel ». [Date de consultation : 16 août 2021]

Americas Quarterly (AQ). S.d. « About ». [Date de consultation : 18 juin 2021]

Animal Político. 2 octobre 2020. Rubén Aguilar. « La presencia del CJNG ». [Date de consultation : 4 août 2021]

Animal Político. 27 juin 2020. Arturo Ángel. « El Cártel de Jalisco en CDMX: seis años de crecimiento, alianzas y un atentado inédito ». [Date de consultation : 4 août 2021]

Animal Político. 22 septembre 2019. « Asesinan a comandante de la policía de Quintana Roo ». [Date de consultation : 4 août 2021]

Animal Político. S.d. « Quiénes somos ». [Date de consultation : 4 août 2021]

Brookings Institution. Mars 2019. Vanda Felbab-Brown. « Mexico's Out-Of-Control Criminal Market ». [Date de consultation : 27 août 2021]

Brookings Institution. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 16 juill. 2021]

Business Insider. 1er juin 2021. Luis Chaparro. « 'Like a Flying Ant': An Operative Describes how Mexico's Cartels Use Drones to Attack Enemies and Smuggle Drugs ». [Date de consultation : 20 juill. 2021]

Business Insider. 6 mai 2016. « Welcome to Insider ». [Date de consultation : 21 juill. 2021]

El País. 16 juin 2020. Pablo Ferri. « Asesinados en México un juez federal y su esposa ». [Date de consultation : 10 août 2021]

El País. 28 juin 2019. Jacobo García. « The Dark Side of the Caribbean ». [Date de consultation : 4 août 2021]

El Sol de Sinaloa. 23 mai 2018. Román Ortega, Elizabeth Ibal et Víctor Chávez. « Ataque del CJNG es violencia electoral, dice exfiscal de Jalisco, Luis Carlos Nájera ». [Date de consultation : 5 août 2021]

El Sur de Campeche. 14 juillet 2021. « 'Insuficientes' operativos en el Estado pese a baja tasa criminal ». [Date de consultation : 16 juill. 2021]

El Universal. 3 février 2020. Irma Mejía. « Zacatecas. Merodean cárteles por moda de fentanilo ». [Date de consultation : 3 août 2021]

États-Unis (É.-U.). 2 mars 2021. Department of Justice, Drug Enforcement Administration (DEA). 2020 Drug Enforcement Administration National Drug Threat Assessment. [Date de consultation : 5 août 2021]

États-Unis (É.-U.). 29 juillet 2020. Overseas Security Advisory Council (OSAC). Mexico 2020 Crime & Safety Report: Tijuana. [Date de consultation : 22 juill. 2021]

États-Unis (É.-U.). 28 juillet 2020. Congressional Research Service (CRS). Mexico: Organized Crime and Drug Trafficking Organizations. Par June S. Beittel. [Date de consultation : 4 août 2021]

États-Unis (É.-U.). 11 mars 2020. Department of Justice, Drug Enforcement Administration (DEA). « DEA-Led Operation Nets More Than 600 Arrests Targeting Cártel Jalisco Nueva Generación ». Par Robert J. Bell. [Date de consultation : 4 août 2021]

Fox News. 22 décembre 2020. Hollie McKay. « Barbaric Killings, Amputations, Ruthless Extortion: The Alarming Rise of Mexico's Jalisco New Generation ». [Date de consultation : 5 août 2021]

Infobae. 29 décembre 2020. « 'Gracias, señor Mencho': el lamentable video de niños agradeciendo al grupo criminal del CJNG por regalos navideños ». [Date de consultation : 3 mai 2021]

Infobae. 22 septembre 2020. « El nuevo mapa del narco en México: CJNG se extiende como una plaga por todo el país ». [Date de consultation : 3 août 2021]

Infobae. 17 août 2019. « Asalto al paraíso: cómo 'El Mencho' y el CJNG se infiltraron en Cancún y la Riviera Maya ». [Date de consultation : 5 août 2021]

InSight Crime. 9 juillet 2021. Victoria Dittmar. « No More Masks - Jalisco Cartel Members Reveal Their Faces ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. 5 mai 2021. « Mexico Profile ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. 8 juillet 2020. « Jalisco Cartel New Generation (CJNG) ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. 27 juin 2020. Victoria Dittmar et Chris Dalby. « Attempt to Kill Mexico City's Top Cop Puts Jalisco Cartel in Crossfire ». [Date de consultation : 10 août 2021]

InSight Crime. 11 juin 2020. Victoria Dittmar. « Why the Jalisco Cartel Does Not Dominate Mexico's Criminal Landscape ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. 2 mars 2020. Eimhin O'Reilly. « Fentanyl Trade Fuels Cartel Battle in Central Mexico ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. 18 octobre 2019. Parker Asmann. « Son of 'El Chapo' Freed After Fierce Cartel Mobilization in Mexico ». [Date de consultation : 3 août 2021]

InSight Crime. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 17 juin 2021]

Institute for Economics and Peace (IEP). Mai 2021. Mexico Peace Index 2021: Identifying and Measuring the Factors that Drive Peace. [Date de consultation : 20 juill. 2021]

Justice in Mexico, Department of Political Science and International Relations, University of San Diego (USD). 23 mars 2021. « Daughter of 'El Mencho' Pleads Guilty to Kingpin Act Violations ». Par R. Ramos. [Date de consultation : 16 août 2021]

Lantia Intelligence. Janvier 2020. Mapa Criminal: México. 2019-2020. [Date de consultation : 21 juill. 2021]

Lantia Intelligence. S.d. « Nosotros ». [Date de consultation : 21 juill. 2021]

Los Angeles Times (LA Times). 11 mai 2021. J. Jesús Lemus. « El Cártel Jalisco Nueva Generación entregó regalos en el Día de las Madres ». [Date de consultation : 3 août 2021]

National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism (START), University of Maryland, Criminal Investigations and Network Analysis Center (CINA), George Mason University et Center for Acceleration Operational Efficiency (CAOE), Arizona State University. [Juin 2020]. Samuel Henkin. Tracking Cartels Infographic Series: Huachicoleros: Violence in Guanajuato Over Control of Illicit Petroleum. [Date de consultation : 16 août 2021]

Proceso. 7 janvier 2021. « Presuntos integrantes del CJNG reparten juguetes por Día de Reyes ». [Date de consultation : 3 août 2021]

Reporte Nivel Uno. [22 septembre 2019]. « CJNG tortura y decapita a comandante de Quintana Roo (VIDEO) ». [Date de consultation : 16 août 2021]

Reuters. 18 décembre 2020. Tomas Bravo. « Ex-Governor of Cartel-Ravaged Mexican State Gunned Down in Beach Resort ». [Date de consultation : 27 août 2021]

SinEmbargo. 3 août 2021. « VIDEOS: Cártel Jalisco, dicen sus uniformes. Y así reparten colchones, camas, cobijas ». [Date de consultation : 5 août 2021]

The Wall Street Journal (WSJ). 26 juin 2020. José de Córdoba. « Mexico City Security Chief Wounded in Assassination Attempt ». [Date de consultation : 4 août 2021]

The Wall Street Journal (WSJ). 18 octobre 2019. David Luhnow, José de Córdoba et Santiago Pérez. « Mexican Cartel Rules City After Gunbattle ». [Date de consultation : 4 août 2021]

The Washington Post. 8 juin 2016. « Infobae Now Powered by the Washington Post's Arc Technology ». [Date de consultation : 7 juill. 2021]

The Yucatan Times. 25 août 2020. « Colombian Authorities Deliver a Major Blow to CJNG by Seizing One Ton of Cocaine ». [Date de consultation : 5 août 2021]

Autres sources consultées

Sources orales : Amnesty International; Bertelsmann Stiftung; Brookings Institution; candidat au doctorat dans une université du Canada dont les recherches portent sur la violence et les groupes criminels organisés au Mexique; Center for Strategic and International Studies; chargé de cours dans une université canadienne qui se spécialise dans les gangs et cartels mexicains; chercheur invité dans une université américaine qui se spécialise dans l’insurrection, le terrorisme et la criminalité transnationale dans le Nord de l’Amérique latine; chercheur postdoctoral dans une université mexicaine qui se spécialise dans les gangs; Council on Foreign Relations; Freedom House; Human Rights Watch; InSight Crime; International Crisis Group; journalistes au Wall Street Journal (2); Lantia Consultores; Mexique – Ministry of Finance; Nations Unies – Programmes des Nations Unies pour le développement (PNUD); professeur agrégé dans une université américaine qui se spécialise dans les relations entre le Mexique et les États-Unis, le crime organisé, la sécurité frontalière et la traite de personnes; professeur dans une université mexicaine qui se spécialise dans la violence liée au trafic de la drogue et des armes au Mexique; professeur dans une université mexicaine qui se spécialise dans le crime organisé transnational, la violence et la lutte contre le blanchiment d’argent au Mexique; Transparency International; Wilson Center.

Sites Internet, y compris : Al Jazeera; American Broadcasting Company (ABC) News; Amnesty International; Armed Conflict Location & Event Data Project; Australie – Department of Foreign Affairs and Trade; BBC; Belgique – Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides; Bertelsmann Stiftung; Borderland Beat; Campeche HOY; Centre for Strategic and International Studies; Council on Foreign Relations; Crónica de Campeche; Danemark – Danish Immigration Service; Diario de Yucatán; ecoi.net; El Economista; El Expreso de Campeche; El Sudcaliforniano; Entorno Político; États-Unis – Department of State, Library of Congress; Fédération internationale pour les droits humains; France – Office français de protection des réfugiés et apatrides; Freedom House; The Guardian; International Crisis Group; INTERPOL; Jane's – Country Risk Daily Report; La Jornada; La Opinión; The Mazatlán Post; Mexico News Daily; Mexique – Centro Nacional de Inteligencia, Instituto Nacional de Estadística y Geografía; Nations Unies – Conseil des droits de l’homme, Haut-commissariat aux droits de l’homme, PNUD; The New Humanitarian; News24; Norvège – Landinfo; Noticias Telemundo; Organisation des États américains; Pays-Bas – Ministry of Foreign Affairs; Reporters sans frontières; Royaume-Uni – Home Office; Semáforo; Transparency International; Tribuna Campeche; Union européenne – European Asylum Support Office; Washington Office on Latin America; Yucatán a la Mano.