Répondre à l’essor de l’extrémisme violent au Sahel