Le député Haji Zahir Qadir et ses miliciens dans la province de Nangarhar