Treatment of persons in mixed marriages; specifically between white and black people (August 2004) [TTO42945.E]

Peu d'information sur le traitement réservé aux personnes en mariage mixte, en particulier entre une personne blanche et une personne noire, a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Le 2 septembre 2004, au cours d'un entretien téléphonique, un professeur spécialiste des préjugés religieux et raciaux du Messiah College, qui travaille actuellement sur une étude du mariage à Trinité-et-Tobago, a souligné que même si sa recherche n'aborde pas les relations entre les personnes blanches et noires, au sein de la communauté indienne de Trinité-et-Tobago, les mariages mixtes ne sont généralement pas acceptés.

Même si les attitudes envers les couples mixtes formés de personnes blanches et noires à Trinité-et-Tobago n'ont pas été abordées dans le rapport de janvier 2004 du rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance qui y est associée, le rapport a toutefois mentionné [version française des Nations Unies]« [qu'e]n dépit de la prévalence du métissage, les couples mixtes indo-afro subiraient une grande pression des familles, en particulier des familles indiennes » (Nations Unies 8 janv. 2004, 21). Néanmoins, le rapporteur spécial des Nations Unies a également mentionné que les autorités gouvernementales, comme le Protecteur du citoyen et l'autorité policière responsable des plaintes, ont déclaré n'avoir enregistré aucune plainte pour discrimination raciale (ibid.). En plus de fournir de l'information sur les relations raciales, le rapport présente aussi sommairement les mesures gouvernementales visant à régler les problèmes liés au racisme ainsi que les efforts faits dans ce domaine par les organismes de la société civile (Nations Unies 8 janv. 2004).

Selon les Country Reports 2003, même si des groupes ethniques et religieux coexistent harmonieusement, [traduction] « respectant généralement les croyances et les pratiques des autres » , à l'occasion, des tensions raciales font surface entre les Trinidadiens d'origine africaine et ceux d'origine indienne (25 févr. 2004, sect. 5).

En ce qui a trait à la législation, l'International Religious Freedom Report 2003 a souligné que [traduction] « [l]a loi interdit tout acte qui offense ou insulte une autre personne ou un autre groupe en raison de sa race, de son origine, de sa religion ou qui incite à la haine fondée sur la race ou la religion [...] » (18 déc. 2003, sect. 2).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Country Reports on Human Rights Practices for 2003. 25 février 2004. « Trinidad and Tobago » . Département d'État des États-Unis. Washington, D.C. http://www.state.gov/g/drl/rls/hrrpt/2003/27921pf.htm [Date de consultation : 27 août 2004]

International Religious Freedom Report 2003. 18 décembre 2003. Département d'État des États-Unis. Washington, D.C. http://www.state.gov/g/drl/rls/irf/2003/24523pf.htm [Date de consultation : 31 août 2004]

Nations Unies. 8 janvier 2004. Conseil économique et social (ECOSOC). (E/CN.4/2004/18/Add.1.) Racism, Racial Discrimination, Xenophobia and All Forms of Discrimination: Mission to Guyana and Trinidad and Tobago. http://www.unhchr.ch/Huridocda/Huridoca.nsf/e06a5300f90fa0238025668700518ca4/ea5e4e3803879ae9c1256e61003c2c0d/$FILE/G0410124.pdf [Date de consultation : 25 août 2004]

Professeur, Messiah College, Grantham, Pennsylvanie. 2 septembre 2004. Entretien téléphonique.

Autres sources consultées


Une source universitaire n'a pas répondu à une demande d'information dans les délais prescrits.

Le Bureau du protecteur du citoyen n'a pas été en mesure de fournir l'information demandée.

Publication : Europa World Year Book 2004.

Sites Internet, y compris : Amnesty International, CIA World Factbook, Human Rights Internet, Human Rights Watch, Latin America Weekly Report: Caribbean and Central America [Londres], Trinicenter.com, Trinidad and Tobago Express [Port of Spain], World News Connection/Dialog.