Update to VCT41518.E of 6 May 2003 on domestic violence, including the existence of shelters for victims [VCT42776.FE]

L'information qui suit s'ajoute à celle déjà fournie dans VCT42714.EF du 26 mai 2004 sur la violence conjugale à Saint-Vincent-et-Grenadines, y compris la réaction des services de police aux plaintes.

La coordonnatrice de l'Association des droits de l'homme de Saint-Vincent-et-Grenadines (St. Vincent and the Grenadines Human Rights Association-SVGHRA) a fourni l'information suivante le 17 juin 2004.

Selon la coordonnatrice, le gouvernement a finalement mis sur pied un refuge destiné aux victimes de violence familiale à Kingstown Park, à proximité de la capitale Kingstown. Le refuge fait actuellement l'objet de rénovations, alors il n'est pas encore ouvert au public. Elle ne savait pas combien de victimes auraient accès au refuge qui offrira une protection temporaire à celles-ci. La coordonnatrice a ajouté qu'il n'y avait toujours pas de clinique d'aide juridique au pays, mais qu'un projet était en cours de réalisation pour en établir une. En ce qui concerne de nouveaux projets de loi en matière de violence faite aux femmes, la coordonnatrice a affirmé qu'une campagne était mise en œuvre afin d'exercer de la pression sur le gouvernement pour adopter une loi sur le harcèlement sexuel.

Aucune information additionnelle n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Référence


St. Vincent and the Grenadines Human Rights Association (SVGHRA), Kingstown. 17 juin 2004. Entretien téléphonique avec la coordonnatrice.

Autres sources consultées


Sites Internet, y compris : Amnesty International, CLADEM, The Daily Herald [Kingstown], Human Rights Watch, St. Vincent and the Grenadines Human Rights Association, United Nations Women Watch, US Department of State, World News Connection