The Congolese Liberation Movement (MLC), including ties with an organization called the League of Electors; the treatment of league members who are suspected of having ties with the MLC (April 2004) [RDC42625.FE]

Présidé par Jean Pierre Bemba (AFP 11 juin 2003; ibid. 28 avr. 2003) et soutenu par l'Ouganda (Africa Research Bulletin 24 janv. 2002, 15123), le Mouvement de libération du Congo (MLC) est un mouvement rebelle qui a été créé en 1998 pour lutter contre le régime de l'ancien président Laurent-Désiré Kabila (AFP 11 juin 2003; ibid. 28 avr. 2003; voir également RDC32130.F du 15 juin 1999). Le MLC occupait la partie nord du pays (AFP 12 juill. 2003; ibid. 11 juin 2003).

Le MLC fait partie des protagonistes congolais qui ont négocié et signé l'accord de paix intercongolais (Africa Research Bulletin 1er mai 2003, 15274; AFP 24 mars 2004). À l'heure actuelle, ce mouvement participe aux institutions de transition, notamment au sein du gouvernement mis en place le 30 juin 2003 conforment à cet accord (AFP 22 juill. 2003; ibid. 30 juin 2003). À titre indicatif, le président du MLC occupe l'un des quatre postes de vice-présidents au sein du gouvernement de transition (ibid. 12 juill. 2003; ibid. 28 avr. 2003; Africa Confidential 2 avr. 2004, 7) alors qu'Olivier Kamitatu, secrétaire général du MLC, a été désigné président de l'assemblée nationale (L'Observateur 21 avr. 2004; AFP 28 avr. 2003) et Antoine Ghonda Mangalibi, également du MLC, s'est vu confier le portefeuille des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (ibid.; Africa Confidential 2 avr. 2004, 7).

Au cours d'entretiens téléphoniques menés les 19 et 20 avril 2004 (voir également RDC42634.F du 22 avril 2004), un chargé des programmes de la Ligue des électeurs a fourni l'information suivante.

Il a signalé que son organisation n'a pas et n'a jamais eu de liens avec le Mouvement de libération du Congo (MLC). Par contre, il a expliqué qu'avant la signature de l'accord de paix, les membres de la Ligue, dans le cadre de leur travail, se rendaient souvent dans les régions tenues par les différents groupes armés, y compris dans la partie nord du pays qui était détenue par le MLC. C'était une fois de retour à Kinshasa que les membres de la Ligue étaient soupçonnés par les autorités gouvernementales d'être de connivence avec le groupe armé qui avait la région sous son contrôle. Par ailleurs, a-t-il ajouté, les soupçons d'être en « intelligence avec l'ennemi » pesaient sur toute personne qui se rendait dans le « territoire ennemi ». Selon le représentant de la Ligue des électeurs, ces soupçons ont cessé depuis la mise en place des institutions de transition.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Africa Confidential [Londres]. 2 avril 2004. Vol. 45, no 7. « Congo-Kinshasa. To Plot or Not ».

Africa Research Bulletin [Londres]. 1er mai 2003. « Democratic Republic of Congo: Sun City Deal ».

_____. 24 janvier 2002. « Democratic Republic of Congo: Power-Sharing Deal ».

Agence France Presse (AFP). 24 mars 2004. « Partage de responsabilités au sein de l'administration territoriale en RDC ». (Courrier AFP)

_____. 22 juillet 2003. Rose-maire Bruballa. « Les acteurs de la transition "prisonniers" de leur appartenance à un mouvement » (Éclairage). (Courrier AFP)

_____. 12 juillet 2003. « Le président du RCD annonce "la fin de la guerre" contre Kinshasa (Papier général) ». (Courrier AFP)

_____. 30 juin 2003. « composition du gouvernement de transition en RDCongo ». (Courrier AFP)

_____. 11 juin 2003. « Les groupes armées dans le district très troublé de l'Ituri ». (Courrier AFP)

_____. 28 avril 2003. « Le MLC publie la liste des ses représentants au gouvernement de transition ». (Courrier AFP)

Ligue des électeurs, Kinshasa. 19 et 20 avril 2004. Entretiens téléphoniques avec le chargé des programmes.

L'Observateur [Kinshasa]. 21 avril 2004. Nsuami Nienga. « Une délégation d'enfants interpelle les députés sur la situation dramatique des enfants congolais ». http://www.digitalcongo.net/fullstory.php?id=36659 [Date de consultation : 22 avril 2004

Autres sources consultées


Publications : Africa Research Bulletin, dossier de pays du Centre des ressources, Jeune Afrique/L'Intelligent.

Sites Internet, y compris : Africatime, AllAfrica, Amnesty International, Digitalcongo.net, Dialog, Digitalcongo.net, Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), Human Rights Watch (HRW), MISNA, ReliefWeb.