Information on Lev Tohor; its activities; its leaders; its structure; affiliated groups; relation with the group Neturei Karta; relation with the government of Israel [ISR42499.E]

Aperçu du Lev Tohor

Le Lev Tohor (« Cœurs purs » [Risingsun 26 mai 2002]) est une congrégation de juifs hassidiques anti-sionistes dont les opinions sont exprimées sur le site Internet Jewish Embassy, groupe sans lien manifeste avec toute ambassade officielle existante (Jewish Embassy s.d.a). Le mandat de Jewish Embassy est de représenter les opinions des juifs hassidiques anti-sionistes du monde entier qui contestent la légitimité de l’État d’Israël (ibid. s.d.f). Le groupe prétend aussi promouvoir la paix et l’amitié avec le monde arabe et musulman et demande à tous les pays de lui offrir un soutien idéologique (ibid.).

Selon le site Internet Jewish Embassy, le Lev Tohor a été fondé à Jérusalem à la fin des années 1980 et affirme avoir rencontré une vive opposition de la part d’autres groupes de juifs orthodoxes ainsi que des autorités d’Israël (ibid. s.d.c). Selon ce même site Internet, le groupe a décidé de s’installer au Québec après s’être heurté à des menaces d’éventuels mauvais traitements en Israël en raison de sa prise de position anti-sioniste et avoir découvert que son point de vue sur le sionisme était mal accueilli aux États-Unis (ibid. s.d.b).

Depuis 2000, la communauté du Lev Tohor s’est établie à Sainte-Agathe-des-Monts, dans le nouveau quartier de Kiryas Rimnov, et est dirigée par le grand rabbin Shlomo Helbrans (ibid.; ibid. s.d.g; ibid. s.d.d). Le Barnard Campus News décrit les disciples de Shlomo Helbrans, dirigeant du Lev Tohor, comme des [traduction] « zélés » et des [traduction] « hassidim radicaux » (7 déc. 2001). Aucune information plus précise sur la structure du Lev Tohor et sur sa relation avec le Neturei Karta, autre groupe juif anti-sioniste qui a une forte présence dans l’État de New York (L’Association pour un seul État démocratique 20 nov. 2003; Neturei Karta International 2003), et le gouvernement d’Israël n’a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Activités

Le site Internet Jewish Embassy mentionne que le Lev Tohor de Shlomo Helbrans s’inspire des enseignements de Rebbe Joel Teitelbaum (1887-1979) (Jewish Embassy s.d.d), dirigeant de la secte hassidique Satmar (qui conteste elle aussi la légitimité de l’État d’Israël) (Outlook Magazine s.d.). En Israël, M. Helbrans a publié et distribué son premier livre, Derech Hatzolo, qui expose les opinions de son groupe sur le judaïsme et le sionisme, et a tenu des conférences dans l’ensemble du pays afin de promouvoir l’anti-sionisme (Jewish Embassy s.d.d). Le groupe soutient que plusieurs de ses membres et de ses synagogues ont été attaqués à la suite de ces conférences (ibid.) et que, par conséquent, M. Helbrans a fui Israël pour les États-Unis en 1990 (Jerusalem Post 14 mai 2000) et que nombre de ses disciples ont aussi quitté le pays (Jewish Embassy s.d.d). Selon un article du Barnard Campus News du 7 décembre 2001, M. Helbrans aurait peut-être été réticent à retourner en Israël en raison de la possibilité qu’il y fasse l’objet d’enquêtes relativement à son implication présumée dans des enlèvements (voir aussi Jerusalem Post 14 mai 2004; Jewish News Weekly 19 mai 2000).

En 1994, M. Helbrans a été reconnu coupable de l’enlèvement à Brooklyn de Shai Fhima Reuven (Jerusalem Post 14 mai 2000; Jewish News Weekly 19 mai 2000; New York Times 1er avr. 2001; VisaLaw s.d.). Shai Fhima Reuven, étudiant laïc (New York Times 1er avr. 2001) né en Israël qui fréquentait une école de bar-mitsva, aurait été enlevé et endoctriné par M. Helbrans, son professeur à la yeshiva, qui croyait que le garçon possédait une [traduction] « "lumière" religieuse spéciale » (Barnard Campus News 7 déc. 2001). Shai Fhima Reuven a refait surface en 1994 et a été aperçu en France (New York Times 1er avr. 2001) et dans d’autres pays; il a nié avoir été enlevé ou endoctriné (Jerusalem Post 14 mai 2000; New York Times 1er avr. 2001), affirmant qu’il [traduction] « suivait la religion et non M. Helbrans » (ibid.). Néanmoins, M. Helbrans a été emprisonné pendant deux ans et, par la suite, déporté en Israël (ibid.) en mai 2000 (Jerusalem Post 14 mai 2000; Jewish News Weekly 19 mai 2000).

Groupes affiliés

Le site Internet Jewish Embassy souligne qu’en 1993, M. Helbrans a fondé le Hisachdus Hayereim (Union des croyants), organisme qui permettait aux membres et aux non-membres du Lev Tohor de participer à des activités anti-sionistes organisées (Jewish Embassy s.d.e). Le groupe a aussi ouvert en Israël le bureau du Derech Hatzolo (La voix du salut) afin de promouvoir sa plate-forme idéologique (ibid. s.d.f).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


L’Association pour un seul État démocratique en Palestine/Israël. 20 novembre 2003. « Newsletter ». http://www.one-democratic-state.org/association/newsletters/newsletter007.html [Date de consultation : 23 avr. 2004]

Barnard Campus News [New York]. 7 décembre 2001. Collège Barnard, université Columbia. « Barnard Director of Safety and Security Featured in The Zaddik, A New Book About New York Kidnapping Case ». http://www.barnard.columbia.edu/newnews/news120701b.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

The Jerusalem Post. 14 mai 2000. « Rabbi Convicted of Kidnapping Deported to Israel ». http://www.jpost.com/Editions/2000/05/14/News/News.6635.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

Jewish Embassy. S.d.a. « Welcome ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/index.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.b. « Rimnov: Living Together with One Purpose - Keeping the Torah ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/living_together.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.c. « Rabbi Shlomo Helbrans: A Man of Faith, Conviction and Community ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/the_rebbe.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.d. « A Short History of Our Anti-Zionist Opposition ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/short_history.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.e. « Beyond Dissention: Consecration ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/dissention_consecration.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.f. « Jewish Embassy ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/about_jewish_embassy.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. S.d.g. « Contact ». http://www.litofo.com/jewish_embassy/contact.htm [Date de consultation : 19 avr. 2004]

The Jewish News Weekly of Northern California [San Francisco]. 19 mai 2000. « Rabbi Deported Over Kidnapping ». http://www.jewishsf.com/content/2-0-/module/displaystory/story_id/13689/edition_id/265/format/html/displaystory.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

Neturei Karta International. 2003. « What is the Neturei Karta? ». http://www.nkusa.org/aboutus/index.cfm# [Date de consultation : 23 avr. 2004]

The New York Times. 1er avril 2001. Joseph P. Fried. « Following Up: Overcoming Tug of War of His Family and Rabbi ». http://www.rickross.com/reference/ultra-orthodox/ultra24.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

Outlook Magazine [Vancouver]. S.d. Michael Benazon. « Dissent in the North American Jewish Community ». http://www.vcn.bc.ca/outlook/library/articles/CdnJewishExperience/Dissent.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

Risingsun [France, en français]. 26 mai 2002. Message 4377/5506. « Juifs et Palestine ». (Yahoo! Groupes France) http://fr.groups.yahoo.com/group/risingsun/message/4377 [Date de consultation : 23 avr. 2004]

Visalaw.Com - The Immigration Law Portal. S.d. « Rabbi's Deportation Angers Many ». http://www.visalaw.com/00may3/20may300.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

Autres sources consultées


Les tentatives faites pour joindre plusieurs professeurs spécialistes en sociologie de la religion enseignant à l’université Bar Ilan, à l’université hébraïque de Jérusalem et à l’université de Tel Aviv ont été infructueuses.

Publications : Jewish Sects, Religious Movements and Political Parties.

Sites Internet, y compris : Amnesty International (AI), Département d’État des États-Unis, Haaretz, Human Rights Watch (HRW), World News Connection (WNC).