Treatment of homosexuals (January 2002 - July 2005) [HUN100193.E]

Situation générale

Dans un article du 29 décembre 2004 sur la situation des minorités sexuelles en Hongrie, l'encyclopédie du site Internet GLBTQ a mentionné qu'il y avait peu de [traduction] « vie gaie » hors de Budapest, mais que quelques autres villes possédaient des discothèques et des bars pour les gais et les lesbiennes (GLBTQ 29 déc. 2004a). Selon la même source, Budapest compte une dizaine de bars, de clubs et de cafés [traduction] « ouverts aux LGBT [lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres] » (ibid.).

Législation

En Hongrie, l'homosexualité et le lesbianisme ont été légalisés (Sodomy Laws 10 juill. 2005) en 1961 (Transitions Online 20 avr. 2005; ILGA 31 juill. 2000; GLBTQ 29 déc. 2004b). En septembre 2002, pour les relations homosexuelles, le tribunal constitutionnel a abaissé l'âge de nubilité à 14 ans, soit le même âge que pour les relations hétérosexuelles (AFP 4 sept. 2002; Wikipedia s.d.; IHF 24 juin 2003; GLBTQ 29 déc. 2004b; voir aussi Transitions Online 20 avr. 2005). Même si la constitution du pays n'interdit pas explicitement la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, elle [traduction] « garantit [néanmoins] les droits des homosexuels par des clauses qui interdisent [...] tout type de discrimination "fondée sur tout autre motif" » (M2 25 mars 2002). Toutefois, dans un rapport du 24 juin 2003, la Fédération internationale Helsinki pour les droits de l'homme (IHF) a mentionné que la législation contre la discrimination n'était que [traduction] « partielle » en ce qui concerne les homosexuels, [traduction] « rend[ant] très difficile la lutte contre la discrimination ». Une autre source a mentionné que la loi sur l'égalité des chances de la Hongrie, entrée en vigueur le 27 janvier 2004, [traduction] « interdit explicitement la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, entre autres motifs » (Transitions Online 20 janv. 2004). En outre, les unions entre conjoints de même sexe sont reconnues en Hongrie (HRW 4 sept. 2003; New Internationalist 1er mai 2004), les unions de fait et les unions permanentes étant protégées par la loi (M2 25 mars 2002), y compris en ce qui concerne la rente de conjoint survivant et les prêts hypothécaires subventionnés par l'État (Transitions Online 20 avr. 2005).

En janvier 2004, un décret gouvernemental [traduction] « a accordé aux époux de même sexe le droit de demander [des] rente[s] de conjoint survivant selon les mêmes conditions que les époux de sexes différents » (IHF 2005). Un homme homosexuel a donc reçu une compensation financière aux termes de ce nouveau décret (ibid.).

Gay.com est un service Internet fournissant de l'information à la communauté LGBT et faisant partie de PlanetOut Incorporated, entreprise médiatique en ligne et internationale établie à San Francisco (PlanetOut Inc. 2005). Le site Gay.com fait mention d'articles selon lesquels le gouvernement de Hongrie pourrait permettre les unions civiles entre personnes de même sexe (MTI 15 août 2003) d'ici 2007 (Gay.com 4 mars 2005). Même si en août 2003 le gouvernement ne disposait d'aucun plan pour instaurer les mariages entre conjoints de même sexe en Hongrie, la ministre de l'Égalité des chances, Katalin Levai, appuyait fortement une telle initiative (MTI 15 août 2003).

Gouvernement

Des sources ont mentionné qu'une membre de l'Alliance des démocrates libres (SZDSZ), de la coalition au pouvoir, a été la première politicienne hongroise à afficher publiquement son homosexualité (Transitions Online 20 avr. 2005; The Budapest Sun 17 mars 2005). Toutefois, selon The Budapest Sun, [traduction] « elle et le journaliste Peter Radics sont les seules figures dominantes de la vie publique hongroise à avoir affiché leur homosexualité » (ibid.).

En octobre 2004, la Hongrie a été l'hôte d'un congrès de l'Association lesbienne et gay internationale (ILGA) qui comptait plus de 200 délégués; la ministre de la Famille et du Bien-être, Kinga Goncz, a ouvert le congrès (MTI 27 oct. 2004).

En juillet 2001, des organisations hongroises de défense des droits des homosexuels ont intenté des poursuites judiciaires contre un maire de district qui a tenté d'interdire à ces mêmes organisations de prendre la parole lors d'un important festival populaire d'Europe centrale, Pepsi Island (BBC 13 juill. 2001). Aucune information sur le résultat de ces poursuites judiciaires n'a été trouvée par la Direction des recherches dans les délais prescrits.

Médias

Selon un article publié par l'Institut sur la diversité des médias (Media Diversity Institute - MDI), malgré certains indices de sentiments anti-gais dans les journaux de moindre envergure, les médias de masse, y compris la radio et la télévision publiques, sont généralement libéraux et offrent une bonne couverture des événements gais (s.d.). Depuis au moins six ans, le magazine Masok (Autres) est publié par une association gaie (MDI s.d.). Par ailleurs, même si la télévision d'État a tenté de lancer des émissions à l'intention des gais, de nombreux homosexuels ont été réticents à coopérer, car ils ne sont pas prêts à afficher publiquement leur orientation sexuelle (ibid.).

Des caméras cachées auraient été apportées dans un bain public hongrois dans le cadre d'une émission de télévision afin de recueillir de l'information sur les activités homosexuelles (Rex Wockner 3 janv. 2005), mais aucune information corroborante à cet égard n'a pu être trouvée par la Direction des recherches. La Commission nationale de la radio et de la télévision (Országos Rádió és Televízió Testület - ORTT) de Hongrie a accusé les créateurs d'une autre émission télévisée hongroise d'avoir dressé un portrait préjudiciable de l'homosexualité (Nepszabadsag 16 nov. 2001).

Organisations non gouvernementales

Fondée en 1988, la Société Homeros (Homeros Society) a été la première organisation gaie de Hongrie; cette organisation offre un service téléphonique particulièrement utile aux personnes qui appartiennent à une minorité sexuelle et qui vivent en campagne (GLBTQ 29 déc. 2004b). D'autres organisations viennent en aide aux minorités sexuelles en Hongrie, notamment : la Coalition arc-en-ciel (Szivárvány Coalition), [traduction] « plus politisée » et fondée en 1994; la Société Háttér pour les gais et lesbiennes en Hongrie (Háttér Society for Gays and Lesbians in Hungary), fondée en 1995 et effectuant un travail d'approche à l'extérieur de Budapest, laquelle offre une ligne d'aide téléphonique, a mis sur pied un programme de prévention du sida et des archives sur le sida, organise les festivals annuels de films LGBT et de la fierté LGBT et possède une clinique d'aide juridique à l'intention des gais; le Groupe de travail Habeas Corpus (Habeas Corpus Working Party), fondé en 1996, qui est essentiellement composé de [traduction] « jeunes intellectuels homosexuels »; et Labrisz, fondée en 1999, qui a pour objectif de combattre le sexisme et l'hétérosexisme et d'offrir une voix aux lesbiennes (ibid. 29 déc. 2004a).

Police

Selon l'IHF, [traduction] « [l]es organismes d'enquête ont fréquemment humilié les victimes qui ont signalé des actes criminels commis contre elles en raison de leur orientation sexuelle » (24 juin 2003). Aucune information supplémentaire sur le traitement que réserve la police aux homosexuels n'a pu être trouvée par la Direction des recherches dans les délais prescrits.

Opposition religieuse

Selon des sources, certaines organisations religieuses de Hongrie ont déclaré leur opposition à l'homosexualité (IHF 2005; MTI 15 août 2003). Par exemple, un représentant religieux de Hongrie a informé la MTI, agence de presse hongroise, que l'Église était contre [traduction] « l'élargissement des droits » aux couples de même sexe (ibid.). L'université calviniste Karoli Gaspar a expulsé un de ses étudiants après qu'il ait ouvertement déclaré son homosexualité (ibid. 1er juill. 2004). Toutefois, en février 2004, la cour métropolitaine a ordonné à l'université de réadmettre l'étudiant (AP 20 févr. 2004) conformément à une loi sur l'égalité de traitement et l'égalité des chances (MTI 1er juill. 2004).

Attitude de la société

Deux sources ont mentionné que la Hongrie offrait un climat relativement libéral aux homosexuels (Gay Times s.d.; Budapest Sun 7 avr. 2005), en particulier lorsqu'on la compare à la Pologne ou à la Serbie, pays voisins (ibid.). Le Budapest Sun a souligné que la Hongrie envoyait habituellement de nombreux athlètes aux Jeux gais (ibid.). Un politicologue, cité dans Transitions Online, a déclaré que les Hongrois étaient récemment devenus beaucoup plus tolérants envers l'homosexualité, mais il a mentionné que cette situation était peut-être attribuable aux [traduction] « nouvelles orientations de la conformité [plutôt] qu'à un réel changement des sentiments » (20 avr. 2005).

Toutefois, d'autres sources ont décrit la société hongroise comme [traduction] « culturellement conservatrice » (GLBTQ 29 déc. 2004a) et ont mentionné que les homosexuels étaient généralement rejetés par la société hongroise (IHF 24 juin 2003) et qu'ils sont [traduction] « confront[és] à l'animosité » (Interfax 17 janv. 2002) ou à une [traduction] « hostilité » généralisée (Hungarian Radio 16 janv. 2002). L'auteur d'un article publié dans le Gay & Lesbian Review de Boston a mentionné que les autorités hongroises exercent plus de discrimination contre les homosexuels que les autorités de la République tchèque, pays voisin (1er nov. 2003). Aucune information corroborante à cet égard n'a pu être trouvée par la Direction des recherches. Le 8 octobre 2003, l'European Report a mentionné que la sensibilité du public à l'égard de la discrimination commise à l'endroit des minorités sexuelle était un phénomène récent.

Plusieurs articles ont rendu compte de défilés de la fierté gaie qui ont eu lieu à Budapest sans incident (Budapest Sun 8 juill. 2004; ibid. 7 avr. 2005). Des sources ont également fait mention de petites contre-manifestations (Duna Television 3 juill. 2004) ainsi que de la protection policière (MTI 5 juill. 2003), laquelle aurait été nécessaire pour protéger les participants contre les personnes qui les ont menacés de violence (GLBTQ 29 déc. 2004a). Toutefois, le 10 juillet 2004, la MTI a fait un compte rendu d'une manifestation à Budapest d'un groupe de 100 jeunes comptant de nombreux skinheads membres de l'Association culturelle sang et honneur (Blood and Honour Cultural Association - BHCA). L'objectif de la manifestation était de protester contre le défilé de la fierté gaie tenu la semaine précédente; les participants ont entonné un chant nazi et ont qualifié les homosexuels [traduction] « d'êtres contre la nation » (MTI 10 juill. 2004). Ayant déterminé que les objectifs de l'association étaient [traduction] « anticonstitutionnels », le bureau du procureur de la municipalité a entamé des procédures civiles contre la BHCA et un procès devait avoir lieu en octobre 2004 (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Agence France-Presse (AFP). 4 septembre 2002. « Hungary Scraps Law Discriminating Against Homosexuals ». (Factiva)

Associated Press (AP). 20 février 2004. « Court Says Religious University Must Readmit Student Expelled for Being Gay ». (Dialog)

Association lesbienne et gay internationale (ILGA). 31 juillet 2000. « Hungary ». World Legal Survey. http://www.ilga.info/Information/Legal_survey/europe/hungary.htm [Date de consultation : 12 juill. 2005]

British Broadcasting Corporation (BBC). 13 juillet 2001. « Hungary Festival Row over Gay Programme ». http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/1437431.stm [Date de consultation : 12 juill. 2005]

The Budapest Sun. 7 avril 2005. Vol. 8, no 14. Thomas Escritt. « Gay Rights and Wrongs ». http://www.budapestsun.com/full_story.asp?ArticleId={A900B7D83D614B06A2A2606CB185CE72}&From=News [Date de consultation : 13 juill. 2005]

_____. 17 mars 2005. Vol. 8, no 11. Thomas Escritt. « Gay MPs to be "Outed" as Sexuality Issue Gains Political Momentum ». http://www.budapestsun.com/full_story.asp?ArticleId={E798FF308F7649AD8279AC4C98094B99}&From=News [Date de consultation : 13 juill. 2005]

_____. 8 juillet 2004. Vol. 7, no 28. « Turn-Out Down for Gay Pride ». http://www.budapestsun.com/full_story.asp?ArticleId={401B3EE5E70440768D1E67125F677089}&From=News [Date de consultation : 13 juill. 2005]

Duna Television [Budapest, en hongrois]. 3 juillet 2004. « Budapest Gay Parade Went Off Without Incident But with Counter-Demo ». (BBC International/Dialog)

European Report [Bruxelles]. 8 octobre 2003. « Enlargement: Social Discrimination Must End in New and Old Member States ». (Dialog)

Fédération internationale Helsinki pour les droits de l'homme (IHF). 2005. « Hungary ». Human Rights in the OSCE Region: Europe, Central Asia and North America, Report 2005 (Events of 2004). http://www.ecoi.net/pub/ds891_03103hun.doc [Date de consultation : 12 juill. 2005]

_____. 24 juin 2003. « Hungary ». Human Rights in the OSCE Region: Europe, Central Asia and North America, Report 2003 (Events of 2002). http://www.ihf-hr.org/documents/doc_summary.php?sec_id=&d_id=1322 [Date de consultation : 18 juill. 2005]

Gay & Lesbian Review [Boston]. 1er novembre 2003. Vol. 10, no 6. Alan Brady Conrath. « A Tale of Two Eastern European Cities ». (Dialog)

Gay.com. 4 mars 2005. Ben Townley. « Hungary Moves to Recognize Gay Couples ». http://www.globalgayz.com/hungary-news.html [Date de consultation : 12 juill. 2005]

GLBTQ: An Encyclopedia of Gay, Lesbian, Bisexual, Transgender & Queer Culture. 29 décembre 2004a. « Hungary ». http://www.glbtq.com/social-sciences/hungary,2.html [Date de consultation : 13 juill. 2005]

_____. 29 décembre 2004b. « Hungary ». http://www.glbtq.com/social-sciences/hungary.html [Date de consultation : 13 juill. 2005]

Gay Times [Londres]. S.d. « Lesbian and Gay Hungary ». http://www.gaytimes.co.uk/gt/default.asp?topic=country&country=484 [Date de consultation : 14 juill. 2005]

Human Rights Watch (HRW). 4 septembre 2003. « U.S.: Full Marriage Rights for Same-Sex Partners ». http://www.hrw.org [Date de consultation : 4 sept. 2003]

Hungarian Radio [Budapest, en hongrois]. 16 janvier 2002. « Human Rights Watch Criticizes Anti-Semitism, Discrimination in Hungary ». (British Broadcasting Corporation (BBC) Monitoring/Factiva)

Interfax Hungary Business News Service. 17 janvier 2002. « Human Rights Watch Issues Report on Hungary, Roma Situation Criticized ». (Factiva)

M2 Presswire. 25 mars 2002. « Human Rights Committee Takes up Hungary's Fourth Periodic Report; Experts Praise Reforms, Express Concern over Minorities ». (Factiva)

Media Diversity Institute (MDI). S.d. Laszla Laner. « How Gay Friendly is the Hungarian Media? ». http://www.media-diversity.org/articles_publications/how%20gay%20friendly%20is%20the%20hungarian%20media.htm [Date de consultation : 12 juill. 2005]

MTI Hungarian News Agency. 27 octobre 2004. « International Conference on Lesbian, Gay Rights ». (Dialog)

_____. 10 juillet 2004. « Blood and Honour Association Demonstrates Against Gays ». (Dialog)

_____. 1er juillet 2004. « Gay Interest Association Sues Calvinist University for Discrimination ». (Dialog)

_____. 15 août 2003. « Churches Oppose Key Family Law Regulation in New Civil Code ». (Dialog)

_____. 5 juillet 2003. « Gay and Lesbian Parade in Budapest ». (Dialog)

Nepszabadsag [Budapest, en hongrois]. 16 novembre 2001. « Media Body Condemns Hungarian TV for Unbalanced Reporting on Homosexuals ». (FBIS-EEU-2001-1119/WNC)

New Internationalist [Londres]. 1er mai 2004. Eduardo Galeano. « Rainbow Warriors (View from the South) ». (Dialog)

PlanetOut Inc. 2005. « Overview ». http://www.planetoutinc.com/company/ [Date de consultation : 20 juill. 2005]

Rex Wockner. 3 janvier 2005. « Media Targets Hungarian Bathhouse ». (site Internet Global Gayz) http://www.globalgayz.com/hungary-news.html [Date de consultation : 12 juill. 2005]

Sodomy Laws. 10 juillet 2005. « Hungary ». http://www.sodomylaws.org/world/world.htm [Date de consultation : 12 juill. 2005]

Transitions Online [Prague]. 20 avril 2005. Judit Szakacs. « A Gay Old Time ». (Factiva)

_____. 20 janvier 2004. Judit Szakacs. « Hungary: Gay, Calvinist, and Expelled ». (Factiva)

Wikipedia. S.d. « Sodomy Law ». http://en.wikipedia.org/wiki/Sodomy_law [Date de consultation : 12 juill. 2005]

Autres sources consultées


Sites Internet, y compris : Comité Helsinki hongrois, Département d'État des États-Unis, The Economist, European Country of Origin Information Network (ECOI), Freedom House, Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), World News Connection (WNC).