The treatment/detention of members, activists and workers of the Pakistan Muslim League (PML) and, its student wing, the Muslim Student Federation (MSF), by the government and other opposition parties [PAK42531.E]

Cette réponse réunit des éléments d'information de PAK34038.EF du 29 mars 2000, de PAK34649.EF du 20 juin 2000 et de PAK34758.EF du 17 juillet 2000.

Ligue musulmane du Pakistan (Pakistan Muslim League - PML)

La Ligue musulmane du Pakistan (Pakistan Muslim League - PML) a été fondée en 1962 pour remplacer la Ligue musulmane de toute l'Inde (All-India Muslim League) (Political Parties of the World 2002 2002, 362). Depuis, la PML a souffert de multiples rivalités et divisions entre ses factions (ibid.), l'une de ces divisions ou rivalités ayant entraîné la création de la PML-N (Nawaz) en avril 1992 (The Herald oct. 2002, 30). Nawaz Sharif a dirigé la PML-N (ICG 3 oct. 2002, 15) jusqu'en août 2002, date à laquelle il a quitté son poste et a été remplacé par son frère, Shahbaz Sharif (AFP 4 août 2002). La PML-N a été élue lors des élections de 1997 et est demeurée au pouvoir jusqu'au coup militaire du 12 octobre 1999 (The Herald oct. 2002, 30).

Une autre rivalité au sein du parti a entraîné la création de la Ligue musulmane du Pakistan - Optique commune (Pakistan Muslim League - Like-Minded - PML-LM) (ibid., 31) entre le 20 novembre 2000 (ibid. déc. 2000, 35-36) et le mois de mars 2001 (ibid. mars 2001, 48). En 2001, la PML-LM est devenue la PML-Q (Quaid-e-Azam) (ibid. oct. 2002, 31). Les différends qui sont apparus en décembre 2002 entre le président de l'époque de la PML-Q, Main Muhammad Azhar, et Chaudhry Shujaat Hussain et Salim Sifullah, deux des hauts dirigeants du parti, ont entraîné l'expulsion de M. Azhar de la présidence (Daily Times 26 avr. 2004). Le 11 janvier 2003, la PML-Q a confirmé que M. Hussain remplaçait M. Azhar, tandis que M. Sifullah devenait le secrétaire général du parti (ibid.).

Selon l'International Crisis Group (ICG), les personnes qui ont d'abord adhéré à la PML-Q étaient principalement des dissidents d'autres partis, y compris du Parti du peuple pakistanais (Pakistan People's Party - PPP) et de la PML-N (ICG 3 oct. 2002, 15). L'ICG ajoute qu'afin de tenter de réfréner les partis de l'opposition, le gouvernement actuel a utilisé diverses tactiques afin d'alimenter le ressentiment au sein de la PML-N envers M. Sharif (ibid., 15). Par conséquent, certains dirigeants et membres de la PML-N ont appuyé la PML-Q, en raison du ressentiment qu'ils éprouvaient envers M. Sharif ou de leur désir d'obtenir des récompenses politiques ou simplement en raison de menaces qu'ils ont reçues selon lesquelles ils seraient tenus responsables pour d'anciens actes illégaux s'ils ne redirigeaient pas leur soutien (ibid.).

Connu officieusement sous le nom de Parti du roi (King's Party) (The Washington Post 6 oct. 2002), la PML-Q est devenue le plus proche partenaire civil et allié politique du gouvernement (ICG 3 oct. 2002, 15, 29). En février 2004, la PML-Q contrôlait les deux chambres du Parlement national et les assemblées provinciales du Pendjab et du Sindh (Country Reports 2003 25 févr. 2004). Selon une communication écrite envoyée à la Direction des recherches par la co-directrice de la Commission des droits de la personne du Pakistan (Human Rights Commission of Pakistan - HRCP), le gouvernement ou ses organismes (p. ex. : armée, autorités policières, etc.) n'ont causé aucun problème à la PML-Q (5 avr. 2004).

La PML-N compte des partisans dans la Province frontalière du Nord-Ouest (notamment dans les régions qui ne parlent pas pachto), mais peu dans la province du Baloutchistan (The Herald oct. 2002, 29). En raison de dissidences au sein du parti, la PML-N a perdu une grande partie de son soutien public au profit de la PML-Q, mais elle a lentement commencé à le regagner (ibid., 29-30). En septembre 2002, l'aile jeunesse de la PML-Q aurait délaissé cette dernière pour la PML-N (Dawn 13 sept. 2002).

Le 17 septembre 2003, le premier ministre du Pakistan, Mir Zafarullah Khan Jamali, a annoncé que cinq factions de la PML avaient fusionné afin de devenir un seul parti, la PML, dirigé par Chaudhry Shujaat Hussain (ibid. 18 sept. 2003). Les factions qui ont fusionné étaient la PML-Q, la PML (fonctionnelle), la PML (Junjejo), la PML (Jinnah) et la PML (Zia) (ibid.; ibid. 12 oct. 2003). Selon M. Jamali, la PML-N sera aussi invitée à fusionner avec la PML, le moment venu (ibid. 18 sept. 2003). Toutefois, dans un article précédent, le président de la PML-N a fait savoir qu'il avait exclu toute possibilité de fusion avec la PML-Q (ibid. 27 juin 2003). Aucun article postérieur à septembre 2003 indiquant si la PML-N a été invitée à fusionner avec la PML n'a pu être trouvé parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Comme il est susmentionné, puisque le gouvernement ou ses organismes n'auraient causé aucun problème à la PML-Q (HRCP 5 avr. 2004), cette réponse portera principalement sur le traitement et sur la détention des membres et des militants de la PML-N et de son aile étudiante, la Fédération musulmane des étudiants (Muslim Student Federation - MSF), par le gouvernement et autres partis de l'opposition.

Relation de la PML-N avec le gouvernement

En décembre 2000, le gouvernement a annoncé que le président Musharraf avait dispensé Nawaz Sharif, condamné à 25 ans de prison relativement à des accusations de corruption, de sa peine d'emprisonnement et l'avait exilé en Arabie saoudite (Dawn 10 déc. 2000). Toutefois, le pardon ne s'appliquait pas aux autres aspects de sa sanction, y compris l'amende, la confiscation des biens et l'interdiction de toute charge publique pendant 21 ans (ibid.). Même s'il était en exil, Nawaz Sharif a dirigé la PML-N jusqu'au 3 août 2002, date à laquelle il a quitté ses fonctions afin de permettre à son frère, Shahbaz Sharif, de participer aux élections nationales d'octobre 2002 (AFP 4 août 2002).

Les relations entre le gouvernement et la PML-N ont été marquées par diverses tentatives de consultation. Par exemple, en juin 2002, l'Alliance pour la restauration de la démocratie (Alliance for the Restoration of Democracy - ARD), dont la PML-N est membre (Freedom House 2003), a annulé sa réunion consultative avec le président Pervez Musharraf qui était prévue pour le 18 juin 2002 (Gulf News 16 juin 2002; BBC 17 juin 2002). L'ARD a justifié l'annulation en invoquant les mauvais traitements et l'arrestation de nombre de dirigeants et de militants de la PML-N lors d'un rassemblement visant à promouvoir les droits des Cachemiriens (ibid.; Gulf News 16 juin 2002). Une autre rencontre consultative entre le premier ministre et les partis de l'opposition a eu lieu en mai 2003 et elle s'est terminée dans une impasse en raison des modifications constitutionnelles apportées par le président avant les élections nationales de 2002 (veuillez consulter la section ci-dessous sur les élections d'octobre 2002) (AFP 26 juill. 2003). La PML-N devait participer à une autre consultation prévue à la fin de juillet 2003 (ibid.), mais la PML-N ainsi que le PPP ont décidé de boycotter la rencontre et ont déclaré que les négociations avec le gouvernement ne commenceraient pas tant que les modifications susmentionnées étaient encore dans la constitution (ibid. 27 juill. 2003).

À la fin de 2002, The Washington Post a signalé que selon des diplomates et des analystes, le gouvernement Musharraf avait utilisé le Bureau national de suivi des responsabilités (National Accountability Bureau - NAB), organisme fédéral de lutte contre la corruption au Pakistan (NAB 2003, 1), afin d'intimider des membres de l'opposition et de les obliger à adhérer à la PML-Q en les menaçant d'enquêtes par le NAB (The Washington Post 6 oct. 2002). Lors d'une conférence de presse en août 2002, le directeur du NAB, Munir Hafiez, n'a pu nommer aucun politicien de la PML-Q qui avait été arrêté par le NAB, mais a mentionné que 24 cas faisaient actuellement l'objet d'enquêtes et de poursuites judiciaires et que ces derniers impliquaient 30 personnes affiliées à la PML-N (Dawn 25 août 2002). Si l'une quelconque de ces personnes était reconnue coupable d'accusations relativement à la responsabilisation, elle serait interdite de participation aux élections (ibid.). Aucune information sur l'issue de ces cas n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

En mars 2003, Rana Sanaullah, dirigeant de la PML-N pour l'assemblée du Pendjab, aurait été enlevé par des hommes armés, dont certains étaient vêtus d'uniformes policiers, ceux-ci l'ayant ensuite volé et agressé physiquement avant de le relâcher sur le bord d'un chemin (ibid. 13 mars 2003). M. Sanaullah aurait déclaré qu'un rapport médical sur ses blessures et une plainte avaient été soumis à la police de district qui a refusé d'enregistrer le cas contre les présumés agresseurs (The Herald avr. 2003). M. Sanaullah a prétendu qu'après la publication d'articles sur son enlèvement, la police a enregistré un procès-verbal introductif (First Information Report - FIR) contre [traduction] " des personnes anonymes afin de protéger les gens que [M. Sanaullah] était prêt à identifier comme ses tortionnaires " (ibid.). M. Sanaullah estimait que les personnes responsables de son enlèvement et de son agression étaient membres d'un service de renseignement (Dawn 20 mars 2003; ibid. 10 mars 2003). Aucune information indiquant si des personnes ont fait l'objet d'enquêtes, d'arrestations, de procès ou de condamnations pour avoir organisé ou accompli ces présumés actes à l'égard de M. Sanaullah n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

En avril 2003, Pakistan, quotidien en ourdou pro-PML, soulignait que la relation entre le gouvernement et la PML-N allait en s'améliorant, notamment après que le président Musharraf a accordé la permission à l'épouse et aux filles de Shahbaz Sharif de venir au Pakistan afin d'assister à la cérémonie de fiançailles de l'une de ses filles (12 avr. 2003). Toutefois, deux mois plus tard, lorsque la famille de M. Sharif est arrivée au Pakistan, la police a effectué une descente dans la demeure de ce dernier afin d'arrêter son épouse et ses filles (Dawn 30 juin 2003). Le chef provincial de la PML, Pir Sabir Shah, aurait affirmé que le but des arrestations était de harceler les femmes (ibid.). Aucune information sur les arrestations, y compris sur toute accusation qui aurait pu être portée, n'a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Élections générales d'octobre 2002

Durant la période précédant les élections générales d'octobre 2002, le gouvernement militaire du président Musharraf a ouvertement appuyé la PML-Q (Freedom House 2003) et aurait pris des mesures afin de garantir la victoire du parti (HRW 2003; The News 19 oct. 2002). Voici des exemples de ces mesures.

Plusieurs sources ont signalé qu'en juillet 2002, le président Musharraf a promulgué un décret interdisant aux personnes qui avaient déjà obtenu deux mandats de premier ministre d'en briguer un troisième, empêchant ainsi Nawaz Sharif d'obtenir de nouveau ce poste (BBC 7 juill. 2002; AFP 4 août 2002; Dawn 28 juill. 2002). Toutefois, aucune mention de l'état de l'interdiction de 21 ans de toute charge publique imposée par les tribunaux dont fait l'objet M. Sharif n'a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

En août 2002, M. Musharraf a mis en œuvre l'ordonnance sur le cadre juridique (Legal Framework Order - LFO) qui prévoit une série de modifications constitutionnelles qui, selon HRW, [traduction] " ont affermi le pouvoir du président, régularisé le rôle de l'armée dans l'administration et diminué l'autorité des représentants élus " (2003). La LFO interdit aussi aux personnes reconnues coupables d'une infraction criminelle et aux personnes qui ont omis de rembourser leurs prêts, de payer leurs factures de services publiques ou de comparaître lors de poursuites judiciaires, de poser leur candidature aux élections (HRW 2003). Aucune information plus récente sur la LFO n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Malgré les divers obstacles qui ont empêché Nawaz Sharif de participer aux élections d'octobre 2002 (HRW 2003), les fonctionnaires électoraux ont accepté la mise en candidature de M. Sharif à la fin d'août 2002 (BBC 31 août 2002). Cependant, une semaine plus tard, M. Sharif s'est retiré des élections afin de protester contre le gouvernement et d'exprimer sa solidarité envers la dirigeante du PPP, Benazir Bhutto, dont la mise en candidature avait été rejetée (ibid.).

En septembre 2002, les fonctionnaires électoraux ont rejeté la mise en candidature de Shahbaz Sharif de la PML-N car il était la caution pour un prêt bancaire que le bénéficiaire n'a pas remboursé (ibid. 12 sept. 2002).

Afin d'empêcher l'opposition de remporter les élections, le gouvernement aurait aussi, entre autres, compromis les résultats électoraux dans les régions où l'appui envers la PML-Q était faible, accepté des votes invalides en faveur de la PML-Q et modifié les lieux de vote dans les régions où l'appui envers la PML-N était élevé (HRW 9 oct. 2002; ibid. 2003). Selon HRW, la police a aussi effectué des descentes dans les bureaux de la PML-N et harcelé des militants et des candidats de la PML-N avant les élections (ibid.; ibid. 9 oct. 2002).

Durant les élections, un fonctionnaire de la PML-N a été tué par balles dans la province du Sindh, tandis qu'un militant de la PML-N a lui aussi été tué par balles à l'extérieur de la ville de Multan (AFP 10 oct. 2002). Aucune autre mention d'actes de violence contre des membres de la PML-N lors des élections nationales d'octobre 2002 n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Traitement des membres et des militants de la PML-N

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, la co-directrice de la HRCP a déclaré qu'à son avis, la situation des membres et des militants de la PML-N est identique à celle des membres du PPP (5 avr. 2004). En particulier, elle a mentionné que les militants de la PML-N s'étaient heurtés à des difficultés avant les élections nationales d'octobre 2002 lorsque nombre d'entre eux ont été arrêtés, harcelés ou détenus par la police alors qu'ils tentaient d'organiser des rassemblements, etc. (HRCP 5 avr. 2004). La co-directrice a déclaré que des militants de la PML-N avaient aussi été arrêtés et détenus lors de manifestations visant à protester contre l'arrestation de dirigeants du parti, comme Javed Hashemi (ibid.). La co-directrice a ajouté que depuis les élections d'octobre 2002,

[traduction]
[q]uant à moi, [...] le harcèlement a diminué, mais des dirigeants [de la PML-N] ont subi des pressions les exhortant à changer de camp politique. Pour ce qui est des militants et des membres du parti, les cas de harcèlement sont moins nombreux; toutefois, des incidents isolés ont continué de se produire (ibid.).

Entre juin 2000 et mars 2004, des membres et des militants de la PML-N ont été arrêtés ou détenus. Voici un résumé non exhaustif des arrestations et des détentions (sauf mention expresse, aucune information sur l'issue des cas mentionnés ci-dessous n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches) :

13 juin 2000 : Rana Nazir, secrétaire général de la PML pour la province du Pendjab, a été détenu par le NAB dans l'attente d'une enquête sur des accusations de corruption (AFP 13 juin 2000). Après avoir été détenu pendant deux ans, M. Nazir a été libéré; toutefois, au 14 avril 2004, sa cause était toujours en instance (Dawn 18 avr. 2004). Peu après avoir été libéré, M. Nazir a adhéré à la PML-Q (ibid.).
7 juillet 2000 : Selon des articles, la police a arrêté entre 93 et 300 membres de la PML dans le Pendjab afin d'empêcher la tenue d'un défilé organisé par l'épouse de M. Sharif, Kulsoom Nawaz (AFP 7 juill. 2000; BBC 7 juill. 2000).
8 juillet 2000 : Environ 60 membres de la PML-N ont été arrêtés en relation avec le défilé prévu de Mme Nawaz, mais ils ont été libérés le 11 juillet 2000 (AFP 11 juill. 2000).
9 juillet 2000 : Environ 30 partisans de la PML-N ont été détenus lorsque la police a interrompu une réunion visant à organiser une manifestation contre les arrestations du 7 juillet 2000 (BBC 9 juill. 2000).
11 juillet 2000 : Trois hauts dirigeants de la PML-N ont été détenus pour avoir aidé Kulsoom Nawaz à briser un cordon policier (AFP 11 juill. 2000). Mme Nawaz a été assignée à domicile jusqu'à ce que les dirigeants se livrent d'eux-mêmes à la police (ibid.). Ces derniers ont été officiellement arrêtés le 19 juillet 2000 (Dawn 20 juill. 2000).
20 juillet 2000 : Deux dirigeants de la PML-N ont été détenus en relation avec des accusations de trahison (AFP 20 juill. 2000).
11 août 2000 : 40 militants de la PML-N ont été arrêtés avant la tenue d'une rencontre publique qui devait avoir lieu le 14 août dans le but de commémorer l'indépendance du Pakistan (ibid. 11 août 2000). La police n'a avoué avoir arrêté que deux dirigeants de la PML-N (ibid.).
12 octobre 2000 : Plus de 300 partisans de la PML-N ont été détenus alors qu'ils commémoraient le premier anniversaire du coup militaire (BBC 12 oct. 2000).
26-30 avril 2001 : La police a procédé à une série d'arrestations contre des membres de l'ARD afin de les empêcher de tenir un rassemblement pro-démocracie le 1er mai 2001 (AFP 26 avr. 2001; BBC 27 avr. 2001; Dawn 27 avr. 2001; ibid. 28 avr. 2001; ibid. 29 avr. 2001; ibid. 30 avr. 2001; ibid. 1er mai 2001). La plupart des personnes arrêtées étaient des membres de la PML-N et du PPP (AFP 26 avr. 2001; BBC 27 avr. 2001; Dawn 27 avr. 2001). Même si la police a affirmé qu'elle avait arrêté 675 militants au total, la PML-N a souligné qu'au 29 avril 2001, la police avait arrêté plus de 1 500 dirigeants et militants de la PML-N dans la province du Sindh, y compris 840 à Karachi (ibid. 30 avr. 2001). Selon l'AFP, les autorités devaient libérer les détenus dès qu'elles étaient convaincues que les menaces de manifestation avaient disparu (26 avr. 2001).
23 mars 2002 : Khalid Dogar, dirigeant de la PML-N, a été arrêté dans le cadre d'une série d'arrestations contre des membres de l'ARD qui avaient prévu de tenir une réunion publique (Dawn 24 mars 2002).
8 avril 2002 : La police a agressé physiquement et arrêté 18 militants de la PML-N qui tentaient d'organiser une manifestation assise devant l'endroit où M. Musharraf devait présider une réunion publique (ibid. 9 avr. 2002).
15 juin 2002 : La police a agressé physiquement et arrêté des dizaines de dirigeants et de militants de la PML-N afin de les empêcher de tenir un rassemblement visant à exprimer le soutien de la PML-N envers les Cachemiriens (BBC 15 juin 2002). En août 2002, un cautionnement avant arrestation a été accordé à cinq des personnes arrêtées (Dawn 22 août 2002).
16 janvier 2003 : La police a agressé physiquement plusieurs candidats de la PML-N lors des élections partielles dans la province du Pendjab (ibid. 16 janv. 2003).
29 mai 2003 : La police a arrêté 13 députés de l'opposition et 21 militants du PPP et de la PML-N qui étaient accusés de troubler l'ordre public et de scander des slogans antigouvernementaux (ibid. 30 mai 2003). Les députés ont été libérés à 19 h, tandis que les autres sont demeurés en détention (ibid.).
20 octobre 2003 : Iqbal Awam, militant de la PML-N arrêté pour avoir participé le 14 octobre 1999 à une manifestation contre le congédiement de M. Sharif, a été libéré après trois ans de détention (ibid. 21 oct. 2003).
29 octobre 2003 : Makhdoom Javed Hashmi, président de l'ARD et haut dirigeant de la PML-N, a été arrêté relativement à des accusations de trahison (The News 31 oct. 2003; BBC 31 oct. 2003; Dawn 5 nov. 2003). Le 12 avril 2004, M. Hashmi a été reconnu coupable et s'est vu imposer une amende et une peine d'emprisonnement de 23 ans par les tribunaux de district et de sessions d'Islamabad (ibid. 13 avr. 2004).
23 novembre 2003 : Javed Latif, dirigeant de la PML-N, a été arrêté pour avoir tenu des propos insultants et a été placé en détention provisoire judiciaire de 14 jours (ibid. 24 nov. 2003a).
De plus, Abid Sher Ali, dirigeant de la PML-N, et son frère, Amir Sher Ali, ont été arrêtés pour avoir tenu des propos insultants à l'égard du gouvernement (ibid. 24 nov. 2003b). On ne sait pas exactement quelles poursuites additionnelles, s'il en est, ont été intentées contre M. Ali; toutefois, en mars 2004, Dawn signalait que M. Ali s'était présenté à l'Assemblée nationale de la province du Sindh pour la première fois depuis sa détention de novembre 2003 (11 mars 2004).
9 décembre 2003 : 80 militants de la PML-N ont été détenus pour avoir manifesté contre le gouvernement et endommagé des biens sur les lieux du tribunal de district (ibid. 10 déc. 2003). La police a signalé qu'elle n'avait arrêté personne (ibid.).
24 décembre 2003 : Deux dirigeants de la PML-N ont été libérés, tandis que la détention de trois autres dirigeants de la PML-N a été prolongée de deux mois (ibid. 24 déc. 2003).

Relation de la PML-N avec les autres partis de l'opposition

Fondée le 3 décembre 2000 (HRW 2002), l'ARD était composée de 18 partis politiques en 2003, y compris du PPP et de la PML-N (Freedom House 2003).

Au début de 2002, Dawn mentionnait que la PML-N avait contracté des alliances avec le PPP et le Jamaat-e-Islami (JI), parti islamique (11 févr. 2002; Dawn 28 avr. 2002). En février 2003, le PPP et la PML avaient entamé un dialogue sur des questions d'intérêt national (ibid. 3 févr. 2003). En avril 2004, la co-directrice de la HRCP a souligné que la PML-Q et le PPP avaient formé une alliance (5 avr. 2004).

En octobre 2002, plusieurs candidats de la PML-N aux élections générales ont prétendu avoir été harcelés par des militants du Mouvement national unifié (Muttahida Qaumi Movement - MQM) (Dawn 9 oct. 2002), appelé aussi Mouvement Mothaidda Quami (Mothaidda Quami Movement) ou Mouvement Mohajir Qaumi (Mohajir Qaumi Movement) (FAS 25 oct. 1999). Au début de 2003, Chaudhry Nisar, dirigeant de la PML-N, a déclaré que, de son histoire, le MQM n'avait formé que deux alliances avec la PML-N, toutes deux brisées par l'armée (Dawn 7 janv. 2003).

En mai 2003, Dawn signalait une augmentation des divergences politiques entre le Muttahida Majlis-e-Amal (MMA) et l'ARD (25 mai 2003).

En juillet 2003, la PML-N a participé à une conférence sur les politiques étrangères du président Musharraf, qui était organisée par le JI (PPI 4 juill. 2003).

Selon la co-directrice de la HRCP, aucun incident de violence à l'égard des militants de la PML-N commis par les partis de l'opposition n'a été signalé (5 avr. 2004).

Fédération des étudiants musulmans (Muslim Student Federation - MSF)

Des articles soulignent qu'entre septembre 2001 et mars 2004, la MSF a participé à des manifestations (Business Recorder 19 sept. 2001; Dawn 19 déc. 2002; ibid. 13 nov. 2003; The News 19 déc. 2002), à des rencontres de militants (The Pakistan Newswire 14 mars 2002), à des rassemblements (Dawn 1er mars 2003; PPI 4 mars 2004; The Nation 1er févr. 2003) et à une campagne pour la libération d'Abdul Qadeer Khan et d'autres scientifiques (WNC 8 mars 2004).

En juin 2003, la MSF (ainsi que d'autres organismes étudiants) se serait affiliée à l'Alliance Shagird du Sindh (Sindh Shagird Alliance), organisation qui favorise l'éducation et les droits des étudiants à l'échelle de la province du Sindh (The News 30 juin 2003).

Plusieurs membres de la MSF ont été arrêtés et détenus en 2000 et en 2003. Voici un résumé des articles portant sur des arrestations et des détentions :

9 juillet 2000 : Maqbook Ahmed Khan, président de ville de la MSF, a été arrêté alors qu'il participait à une manifestation de la PML-N (Dawn 10 juill. 2000).
12 octobre 2000 : Plusieurs dirigeants et militants de la MSF ont été arrêtés pour avoir commémoré le premier anniversaire du coup militaire (ibid. 13 oct. 2000).
31 janvier 2003 : Muhammad Shafiq, président divisionnaire de la MSF, a été arrêté à la suite d'un affrontement avec d'autres groupes étudiants lors d'un rassemblement anti-américain (PPI 31 janv. 2003).
13 novembre 2003 : Plusieurs membres de la MSF, accusés d'avoir participé le 14 juillet 2002 à un rassemblement pro-cachemirien, ont été libérés (ibid. 13 nov. 2003).
10 décembre 2003 : Plusieurs militants de la MSF ont été accusés d'avoir manifesté contre le gouvernement devant un tribunal de district (Dawn 10 déc. 2003).

Aucune information sur l'issue des arrestations et des détentions susmentionnées n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Le 10 janvier 2004, il y a eu un affrontement entre la MSF et la Fédération nationale des étudiants (National Student Federation - NSF) (PPI 10 janv. 2004). La MSF estimait que la NSF était à l'origine de cet affrontement et a demandé que les responsables soient arrêtés, ajoutant que dans cette affaire la police prenait partie pour la NSF (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Agence France-Presse (AFP). 27 juillet 2003. " AFP: Key Parties Boycott Meeting With Pakistan PM on Constitutional Crisis ". (FBIS-NES-2003-0727 28 juill. 2003/Dialog)

_____. 26 juillet 2003. " AFP: Pakistan's Opposition Meet to Devise Strategy for Talks with Government ". (FBIS-NES-2003-0726 28 juill. 2003/Dialog)

_____. 10 octobre 2002. " Five Killed, Dozens Injured in Pakistan Poll Violence ". (NEXIS)

_____. 4 août 2002. " Chronology of Nawaz Sharif's Political Career ". (NEXIS)

_____. 26 avril 2001. Mazar Abbas. " Pakistani Police Detain Hundreds More Opposition Activists ". (NEXIS)

_____. 11 août 2000. " Pakistani Police Arrest Dozens of Sharif's Party Activists ". (NEXIS)

_____. 20 juillet 2000. " Two Key Supporters of Sharif's Wife Detained ". (NEXIS)

_____. 11 juillet 2000. " Police Lift Siege Around Kulsoom House ". (NEXIS)

_____. 7 juillet 2000. " Pakistani Police Detain Up to 300 Sharif Party Members ". (NEXIS)

_____. 13 juin 2000. " Sharif Ally Detained ". (NEXIS)

BBC. 31 octobre 2003. " Pakistan MPs Protest Over Arrest ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/3230879.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

____. 12 septembre 2002. " Sharifs Out of Pakistan Poll ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/2253957.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 31 août 2002. " Sharif Withdraws from Pakistan Poll ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/2227876.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 7 juillet 2002. Owais Tohid. " Pakistan Law Blocks Bhutto and Sharif ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/2108130.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 17 juin 2002. " Pakistan President's Meeting with Opposition Leaders Cancelled ". (NEXIS)

_____. 15 juin 2002. " Pakistani Police Arrest Protesting Muslim League Leaders ". (NEXIS)

_____. 27 avril 2001. " Pakistan Condemned for Arrests ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/1300599.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 12 octobre 2000. " Detentions Mark Coup Anniversary ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/967624.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 9 juillet 2000. " Sharif Supporters Detained ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/825943.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 7 juillet 2000. " Mass Arrest of Sharif Supporters ". http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/823012.stm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

Business Recorder [Lahore/Karachi]. 19 septembre 2001. " Students Hold Anti-US Protest Demo ". (Dialog)

Country Reports on Human Rights Practices for 2003. 25 février 2004. Département d'État des États-Unis. Washington, DC. http://www.state.gov/g/drl/rls/hrrpt/2003/27950.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

Daily Times [Lahore]. 26 avril 2004. Hasan-Askari Rizvi. " OP-ED: The Politics of Mergers ". http://www.dailytimes.com.pk/default.asp?page=story_26-4-2004_pg3_2 [Date de consultation : 4 mai 2004]

Dawn [Karachi]. 18 avril 2004. Ashraf Mumtaz. " Accountability Farce ". http://www.dawn.com/weekly/dmag/dmag8.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

____. 13 avril 2004. " Hashmi Sentenced to 23 Years ". http://www.dawn.com/2004/04/13/top2.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

____. 11 mars 2004. Raja Asghar. " NA Opposition Wants Sindh Govt to Resign ". http://www.dawn.com/2004/03/11/top1/htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

_____. 24 décembre 2003. " PML-N Leaders Released ". http://www.dawn.com/2003/12/24/nat9.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 10 décembre 2003. " Police Book 80 PML-N Workers ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 10 déc. 2003]

_____. 24 novembre 2003a. " Shiekhupura: PML-N Man Sent to Jail on Judicial Remand ". http://www.dawn.com/2003/11/24/local11.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 24 novembre 2003b. " Two More PML-N Leaders Booked ". http://www.dawn.com/2003/11/24/nat5.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 13 novembre 2003. " PML-N Leader's Release Demanded ". http://www.dawn.com/2003/11/13/nat5.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 5 novembre 2003. " Hashmi Held for Abetting Mutiny, LHC Informed ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 6 nov. 2003]

_____. 21 octobre 2003. " Karachi: PML-N Activist Freed After 3 Years ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 21 oct. 2003]

_____. 12 octobre 2003. " A Chronology: 1999-2003 ". http://www.dawn.com/2003/10/12/nat1.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 18 septembre 2003. Rafaqat Ali. " Five PML Factions Merge: PM Says Nawaz Group to be Contacted at Right Time ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 19 sept. 2003]

_____. 30 juin 2003. " PML-N Observes Hunger Strike ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 30 juin 2003]

_____. 27 juin 2003. " Shahbaz Ready to Return, Face Trial ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 27 juin 2003]

_____. 30 mai 2003. Asif Shahzab. " Cases Registered Against 13 Opposition MPAs: Qasim, Sanaullah, Others Detained, Freed ". http://www.dawn.com/2003/05/30/top2.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 25 mai 2003. Amir Wasim. " ARD Names Fahim As Opposition Leader ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 28 mai 2003]

_____. 20 mars 2003. " Punjab PA Can Discuss A Federal Agency? ". http://www.dawn.com/2003/03/20/nat12.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

_____. 13 mars 2003. " Sanaullah Formally Lodges Complaint ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 13 mars 2003]

_____. 10 mars 2003. Shamsul Islam Naz. " Faisalabad: Rana Sanaullah Tortured ". http://www.dawn.com/2003/03/10/local33.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

_____. 1er mars 2003. " Activists of PML-N Stage Anti-US Rally ". http://www.dawn.com/2003/03/01/nat8.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 3 février 2003. " Politicians, Intellectuals Vow to Resist Govt Moves ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 5 févr. 2003]

_____. 16 janvier 2003. Intikhab Hanif. " PML-N Workers Baton-charged: By polls in PP-142 ". http://www.dawn.com/2003/01/16/nat9.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 7 janvier 2003. " No Attempts being Made to Reunify PML Factions: Nisar ". http://www.dawn.com/2003/01/07/nat7.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 19 décembre 2002. " Hyderabad: MSF Hold Demo Against Nawaz's Forced Exile ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 19 déc. 2002]

_____. 9 octobre 2002. " MQM Activists Harass Opponents: Candidates ". http://www.dawn.com/2002/10/09/nat20.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 13 septembre 2002. " PML-QA Youth Join PML-N ". http://www.dawn.com/2002/09/13/nat16.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 25 août 2002. " NAB Chief Denies Action against Certain Politicians ". http://www.dawn.com/2002/08/25/nat16.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 22 août 2002. " Pre-Arrest Bail of 5 PML(N) Activists Confirmed ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 22 août 2002]

_____. 28 juillet 2002. " Benazir to Return Home, Fight Polls: Aides ". http://www.dawn.com/2002/07/28/top8.htm [Date de consultation : 4 mai 2004]

_____. 28 avril 2002. Ashraf Mumtaz. " ARD Vows to Continue Political Flight ". http://www.dawn.com/2002/04/28/top2.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 9 avril 2002. " Police Beat, Arrest 18 PML-N Workers ". http://www.dawn.com/2002/04/09/nat12.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 24 mars 2002. Saleem Shahid. " Attempt to Hold Public Meeting Foiled: 23 Arrested ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 25 mars 2002]

_____. 11 février 2002. Ahmad Hassan. " Failed Unification Move Benefits Nawaz Group ". http://www.dawn.com/2002/02/11/top4.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 1er mai 2001. " 63 More PPP, PML-N Workers Arrested ". http://www.dawn.com/2001/05/01/nat10.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 30 avril 2001. " Police Raids for ARD Activists ". http://www.dawn.com/2001/04/30/nat1.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 29 avril 2001. " 180 Arrested As Crackdown Continues ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 30 avr. 2001]

_____. 28 avril 2001. " 36 More PPP, PML-N Activists Arrested ". http://www.dawn.com/2001/04/28/nat3.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 27 avril 2001. " Over 200 Picked Up in Crackdown on alliance for Restoration of Democracy Activists ". http://www.dawn.com/2001/04/27/nat3.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 10 décembre 2000. Nasir Malick et Faraz Hashmi. " President Pardons Nawaz; Entire Sharif Family Exiled: Fines, Forfeiture of Property and Disqualification Stay, Saudi Prince Brokered Deal - Plane at Chaklala Ready to Fly Off ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 11 déc. 2000]

_____. 13 octobre 2000. " Over two dozen PML Workers Arrested ". http://www.dawn.com/2000/10/13/nat4.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 20 juillet 2000. " Tehmina Daultana, Javed Hashmi Arrested ". http://www.dawn.com/2000/07/20/top13.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

_____. 10 juillet 2000. Nasir Malick. " 29 PML Workers Arrested ". http://www.dawn.com [Date de consultation : 10 juill. 2000]

Federation of American Scientists (FAS). 25 octobre 1999. " Muttahida Qaumi Movement (MQM), Mothaidda Quami Movement (MQM), Mohajir Qaumi Movement [MQM], Khidmat-e-Khalq Foundation (KKF) ". http://www.fas.org/irp/world/para/mqm.htm [Date de consultation : 4 mai 2004]

Freedom House. 2003. " Pakistan ". Freedom in the World 2003. http://www.freedomhouse.org/research/freeworld/2003/countryratings/pakistan.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

Gulf News. 16 juin 2002. Abdullah Iqbal. " ARD Leaders Cancel Meeting with Musharraf ". (NEXIS)

The Herald [Karachi]. Avril 2003. Azmat Abbas. " Interview: Rana Sanaullah, MPA, PMLN ". http://www.dawn.com/herald/aprmain03.htm [Date de consultation : 23 avr. 2004]

_____. Octobre 2002. Azmat Abbas. " Party Profiles ".

_____. Mars 2001. Azmat Abbas. " Operation PML ".

_____. Décembre 2000. Mubashir Zaidi. " A Spooky Split ".

Human Rights Commission of Pakistan (HRCP). 5 avril 2004. Communication écrite de la co-directrice.

Human Rights Watch (HRW). 2003. " Pakistan ". Human Rights Watch World Report 2003. http://www.hrw.org/wr2k3/asia8.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. 9 octobre 2002. " Pakistan: Entire Election Process "Deeply Flawed" ". http://www.hrw.org/press/2002/10/pakistan-1009.htm [Date de consultation : 31 mars 2004]

_____. 2002. " Pakistan ". Human Rights Watch World Report 2002. http://www.hrw.org/wr2k2/asia9.html [Date de consultation : 31 mars 2004]

International Crisis Group (ICG). 3 octobre 2002. " Pakistan: Transition to Democracy? ". http://www.crisisweb.org//library/documents/report_archive/A400788_03102002.pdf [Date de consultation : 1er avr. 2004]

The Nation. 1er février 2003. " Pakistani Political Parties Protest Against Possible War on Iraq ". (WNC/Dialog)

National Accountability Bureau (NAB). 2003. National Accountability Bureau Annual Report 2002. http://www1.oecd.org/daf/ASIAcom/pdf/pakistan_nab_annual_report2002.pdf [Date de consultation : 18 déc. 2003]

The News [Islamabad]. 31 octobre 2003. Muhammad Anis. " Pakistan: Politicians Condemn Arrest of Opposition Leader ". (FBIS-NES-2003-1031 3 nov. 2003/Dialog]

_____. 30 juin 2003. " SSA Vows to Stribe for Students' Rights ". http://www.jang.com.pk/thenews/jun2003-daily/30-06-2003/main/main11.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 19 décembre 2002. " MSF Demo for Sharif's Return ". http://www.jang.com.pk/thenews/dec2002-daily/19-12-2002/national/n6.htm [Date de consultation : 1er avr. 2004]

_____. 19 octobre 2002. " Pakistan: Muslim League Faction Informs European Union on Election Rigging ". (FBIS-NES-2002-1019 21 oct. 2002/Dialog)

Pakistan [Islamabad]. 12 avril 2003. " Pakistan: Reconciliation Moves Underway Between Ex-PM Nawaz Sharif, Musharraf ". (FBIS-NES-2003-0412 14 avr. 2003/Dialog)

The Pakistan Newswire. 14 mars 2002. " District (Narowal): MSF Moot Held Here ". (NEXIS)

Pakistan Press International (PPI). 4 mars 2004. " MSF Protests Against N-Scientists' Detention ". (Dialog)

_____. 10 janvier 2004. " MSF, NSF Clashes on Rise Once Again ". (Dialog)

_____. 13 novembre 2003. " PML-N Leaders Acquitted in Kashmir Rally Case ". (Dialog)

_____. 4 juillet 2003. " All Parties Conference Rejects Recognition of Israel, US Kashmir Formula, Sending Troops to Iraq ". (Dialog)

_____. 31 janvier 2003. " Rally Arrest (MSF Leader Arrested During Anti-US Rally) ". (Dialog)

Political Parties of the World 2002. 2002. 5e éd. Sous la direction d'Alan J. Day. Londres : John Harper Publishing.

The Washington Post. 6 octobre 2002. John Lancaster. " Pakistanis View Return to Polls with Cynicism; Musharraf's Embrace of Democracy Doubted ". (NEXIS)

World News Connection (WNC). 8 mars 2004. " Pakistan: Committee for the Release of Dr. Khan, Scientists Enlist Students ". (Dialog)

Autres sources consultées


Sites Internet, y compris : Droits de l'homme sans frontières (DHSF), European Country of Origin Information Network (ECOI), Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN).