Reports of women being arrested in connection with the Oodua People's Congress (OPC) (January 2000 - February 2001) [NGA36289.E]

Selon des sources d'information, des femmes se sont faites arrêter à cause de leurs liens avec le Congrès du peuple oodoua (Oodua People's Congress - OPC) (Newswatch 8 févr. 2000; The Comet 19 juill. 2000; Vanguard Daily 26 oct. 2000; The News 25 oct. 2000; AFP 20 oct. 2000). En octobre 2000, le Vanguard Daily a signalé que [traduction] « quatre femmes, dont l'une allaitait », faisaient partie des 30 membres de l'OPC détenus à la division de la police judiciaire (Criminal Investigation Department - CID) de l'État d'Ondo, après avoir été arrêtés [traduction] « pour attroupement illégal » (ibid.). En février 2000, des membres de l'OPC, dont plusieurs femmes, ont été arrêtés à Lagos et amenés devant une cour de premier magistrat où ils [traduction] « ont été accusés de conspiration, de meurtre et de vol d'armes à feu, et aussi d'avoir versé de l'acide sur des policiers » (8 févr. 2000).

Selon The Comet, une femme, qui a dit être membre de la faction de l'OPC dirigée par Faseoun (Fasehoun), a été détenue par la police au moment où elle avait en sa possession des [traduction] « amulettes de l'OPC » (19 juill. 2000). Selon elle, des membres de l'OPC s'étaient rendus à une réunion [traduction] « avec le président du Conseil de Surulere » quand [traduction] « la police est soudain tombée sur nous » (ibid.). Elle soutient que [traduction] « la police lui a fait enlever ses vêtements pour l'obliger à porter de nouveaux habits aux emblèmes de l'OPC » (ibid.).

The News écrit que 18 personnes ont été arrêtées à la suite d'une [traduction] « bataille féroce entre la police et des membres de l'OPC » dans une petite ville rurale à l'est de Ilorin, bataille dans laquelle plusieurs agents de police et au moins un membre de l'OPC ont trouvé la mort (25 oct. 2000). Une femme de la section de Lagos de l'OPC était l'une de ces personnes qui ont toutes été inculpées [traduction] « de conspiration criminelle, de possession illégale d'armes et d'armes à feu, de possession illégale d'amulettes et d'attroupement illégal » (ibid.). À leur première comparution devant le tribunal, ils ont tous plaidés non coupables (ibid.).

Selon l'AFP, après quatre jours de violences à Lagos dans lesquelles l'OPC a été mêlé, 41 personnes ont été [traduction] « inculpées de meurtre, de possession illégale d'armes et d'incendie criminel »; parmi les inculpés se trouvaient Frederick Fasheoun ainsi qu'une femme (20 oct. 2000).

Dans le même ordre d'idées, le Nigerian Tribune faisait état, le 12 juin 2000, d'allégations selon lesquelles une réunion de l'OPC à Lagos avait été interrompue par [traduction] « des policiers armés accompagnés de deux véhicules blindés et de plus de 15 véhicules de l'unité de patrouille spéciale de la police. » Un porte-parole de l'OPC a déclaré que parmi les personnes [traduction] « harcelées » par la police, on retrouvait des [traduction] « dirigeantes de la Lagos State Market Women Association » (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié.

Références


Agence France Presse (AFP). 20 octobre 2000. Ade Obisesan. « Leader of Nigerian Militant Group Charged With Murder, Arson ». (NEXIS)

The Comet [Lagos]. 19 juillet 2000. « Police Confirm 20 Dead in Clashes With OPC ». http://cometnews.com.ng/19072000/nn38104.html [Date de consultation : 13 févr. 2000]

The News [Lagos]. 25 octobre 2000. Richard Elesho. « Nigeria; The Battle for Ilorin ». (NEXIS)

Newswatch [Lagos]. 8 février 2000. Fola Adekeye. « The Final Assault ». http://www.google.com/search?q=cache:www.newswatchngr.com/The%2520final%2520assault.htm+%22lagos+state+police+command+appears+set+to+deal+a+decisive%22&hl=en [Date de consultation : 13 févr. 2001]

Nigerian Tribune [Ibadan]. 12 juin 2000. Dele Aderibigbe, Bisi Ademakinwa and Micahel Olugbode. « Police Storm OPC Meeting With Armoured Tanks ».

Vanguard Daily [Lagos]. 26 octobre 2000. Dayo Johnson. « Nigeria; Members of Banned Militia Groups Advised to Join Police ». (Africa News 26 oct. 2000/NEXIS)

Autres sources consultées


Bases de données de la CISR

LEXIS-NEXIS

RefMonde

World News Connection (WNC)

Sites Internet, y compris :

Post Express [Lagos].

Vanguard [Apapa].

Moteurs de recherche, y compris :

Google

HotBot