Update to IDN43304.E of 13 January 2005 and IDN43291.E of 7 January 2005 on the impact of the 26 December 2004 earthquake and tsunami on the human rights situation, particularly in Aceh province [IDN43329.E]

La situation en termes de sécurité à Jakarta

Les ambassades britannique et thaïlandaise à Jakarta ont signalé avoir reçu des menaces à la bombe « précises » à leurs missions, ce qui a entraîné leur fermeture le 14 janvier 2005 (BBC 14 janv. 2005; voir aussi CNN 14 janv. 2005) ainsi qu'une augmentation du nombre d'agents de police qui patrouillent dans le secteur (BBC 14 janv. 2005). Les ambassades ont donné peu de détails au sujet des menaces, mais le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni a indiqué que la fermeture de la mission n'affecterait pas les efforts d'ordre humanitaire en Aceh (ibid.). Aucune autre information concernant la situation en termes de sécurité à Jakarta n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

La situation en termes de sécurité et la distribution de l'aide en Aceh

Amnesty International, organisation internationale de défense des droits de la personne, a demandé publiquement à la communauté internationale et au gouvernement indonésien de travailler de concert afin de s'assurer que les droits de la personne sont respectés pendant l'opération de secours et de reconstruction dans la province de l'Aceh (AI 18 janv. 2005). Cet appel a fait ressortir, entre autres questions, le besoin pour les travailleurs humanitaires et du domaine des droits de la personne d'avoir un accès sans restrictions partout en Aceh ainsi que la nécessité de traiter adéquatement les personnes déplacées et de protéger les femmes et les enfants (ibid.). Certains organismes de secours ont aussi exprimé leur inquiétude à l'effet que les camps en construction pour loger quelque 400 000 personnes sans abri de l'Aceh soient utilisés par le gouvernement pour contrôler les gens dans des endroits où le Mouvement pour la séparation de l'Aceh (GAM) est actif ou par les rebelles pour [traduction] « s'organizer et s'"equipper" » (New York Times 17 janv. 2005).

Le Danemark et la Finlande ont averti les organismes de secours en Aceh qu'ils pourraient être la cible d'attaques terroristes (AFP 18 janv. 2005a; ibid. 17 janv. 2005; AP 17 janv. 2005). Cependant, aucun des deux gouvernements n'a donné de détails quant à la source de l'information ou au type précis de menace faite à l'égard des travailleurs humanitaires (ibid.).

Entre-temps, le 17 janvier 2005, les Nations Unies ont imposé à leurs travailleurs une interdiction de déplacement de 24 heures entre Banda Aceh et la ville de Medan, dans le nord de l'île de Sumatra, et ce, à la suite d'avertissements concernant de possibles attaques terroristes et des affrontements entre les militaires indonésiens et les rebelles du GAM (AFP 18 janv. 2005; AP 18 janv. 2005a). Bien que l'armée indonésienne ait indiqué avoir reçu des nouvelles concernant une attaque de rebelles sur le chemin menant de Banda Aceh à Medan, elle a fourni peu de détails (AP 18 janv. 2005b). Les porte-parole du GAM ont continué de réfuter des affirmations selon lesquelles leur groupe aurait perpétré des attaques en indiquant que le GAM ne voulait pas [traduction] « "donner au gouvernement indonésien de raison de [l']attaquer ou de faire une descente contre lui » (AP 17 janv. 2005). Il semblerait que, depuis le 26 décembre 2004, des milliers de victimes du tsunami venant de l'Aceh, y compris 4 000 chinois de souche environ, se sont rendus à Medan, où des camps et une opération de secours ont été organisés à leur intention (RFA 6 janv. 2005). Une source médiatique a signalé qu'un réfugié de l'Aceh aurait déclaré que les Chinois de souche de la province auraient fait l'objet de [traduction] « vol » et d' [traduction] « intimidation » (South China Morning Post 3 janv. 2005). Cependant, aucune information corroborante à cet égard n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches. Les Nations Unies n'ont pas renouvelé l'interdiction de déplacement le jour suivant; en outre, le coordonnateur des opérations pour les Nations Unies en Aceh a expliqué que [traduction] « [l]a situation [était] calme » et que l'organisation ne [traduction] « s'attendait pas à ce que les travailleurs humanitaires soient des cibles » (AFP 18 janv. 2005b). D'autres organismes de secours, notamment l'Organisation internationale pour les migrations, ont indiqué ne pas penser que la sécurité était menacée (AFP 18 janv. 2005a; voir aussi AP 18 janv. 2005a).

Dans un autre ordre d'idées, le ministre indonésien des Affaires étrangères a annoncé que son gouvernement planifiait organiser des pourparlers de paix formels avec le GAM avant la fin janvier 2005 (BBC 19 janv. 2005; Reuters 19 janv. 2005). Cependant, un porte-parole de la direction exilée du GAM en Suède a fait remarquer que son groupe n'était pas en communication avec les autorités indonésiennes; celles-ci n'ont pas fourni d'autres renseignements à propos du moment ou du lieu des pourparlers de paix (ibid.; voir aussi BBC 19 janv. 2005). De plus, le gouvernement indonésien est revenu sur sa demande aux troupes étrangères de quitter l'Aceh d'ici la fin mars 2005; il appelle maintenant l'[traduction] « échéance » un [traduction] « point de référence » à partir duquel il se chargera de l'opération de secours (AFP 16 janv. 2005; BBC 16 janv. 2005). Bien que les troupes étrangères puissent demeurer en Aceh après la fin mars 2005, leur mission sera réduite, selon le ministre de la Défense (ibid.; AFP 16 janv. 2005).

Situation des enfants

Il y a de l'information contradictoire au sujet de l'organisation missionnaire WorldHelp, dont les bureaux se trouvent aux Etats-Unis, et des affirmations selon lesquelles cette organisation aurait adopté, ou prévoyait adopter, un certain nombre d'enfants de l'Aceh. WorldHelp aurait indiqué au Washington Post qu'elle avait choisi 300 « orphelins du tsunami » venant de l'Aceh pour les élever dans une maison pour enfants chrétienne à Jakarta (DPA 14 janv. 2005). Cependant, l'Associated Press (AP) a par la suite signalé que l'organisation avait abandonné l'idée d'adopter ces enfants (14 janv. 2005). Les nouvelles ont mené le conseil indonésien des ulémas, qui serait [traduction] « le groupe le plus influent de chefs religieux musulmans en Indonésie »,à avertir les organismes de secours en Aceh à ne pas adopter d'enfants dans la province (AP 14 janv. 2005). Selon l'AFP, l'Aceh [traduction] « est largement connue comme étant la province de l'Indonésie la plus profondément islamique » (14 janv. 2005). Aucune autre information sur la situation des enfants en Aceh n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Groupes islamiques et religieux en Aceh

Le conseil indonésien des ulémas a aussi demandé aux organismes d'aide qui se trouvent en Aceh de s'abstenir de [traduction] « convertir » la population de l'Aceh (AP 14 janv. 2005). Des groupes de secours des religions bouddhiste, chrétienne et musulmane ainsi que de l'Église de scientologie sont arrivés dans la province pour fournir de l'aide humanitaire; la plupart ont affirmé que leur unique but était de participer à l'opération de secours (AFP 14 janv. 2005).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Agence France-Presse (AFP). 18 janvier 2005a. Karl Malakunas. « New Security Fears Rattle Aid Effort in Indonesia's Aceh ».(Dialog)

_____. 18 janvier 2005b. Karl Malakunas. « UN Lifts Travel Ban on Aid Workers in Indonesia, Sees no Evidence of Threats ».(Dialog)

_____. 17 janvier 2005. « UN Officials Say No Terror Alert in Indonesia's Tsunami-Hit Aceh ».(Dialog)

_____. 16 janvier 2005. Martin Abbugao. « Indonesia Scraps Foreign Troop Pull-Out Deadline, Tsunami Toll Tops 168,000 ».(Dialog)

_____. 14 janvier 2005. Samir Tounsi. « Religion Mixes With Aid Work in Devastated Banda Aceh ».http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 14 janv. 2005]

Amnesty International (AI). 18 janvier 2005. « Indonesia: Human Rights Are Paramount in the Relief and Reconstruction Effort ».http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 19 janv. 2005]

Associated Press (AP). 18 janvier 2005a. Burt Herman. « U.N. Does Not Renew Travel Ban in Tsunami-Hit Indonesian Province ».(Dialog)

_____.18 janvier 2005b. Burt Herman. « U.N. Lifts Travel Ban in Tsunami-Hit Indonesian Province; Aid Groups and Troops Working As Normal ».(Dialog)

_____.14 janvier 2005. Yeoh En-Lai. « Indonesia's Influential Muslim Council Warns of Backlash if Aid Groups Begin to Proselytize ».(Dialog)

BBC. 19 janvier 2005. « Indonesia Plans Aceh Rebel Talks ».http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4186609.stm [Date de consultation : 19 janv. 2005]

_____.16 janvier 2005. « Jakarta Denies Foreign Troop Curb ».http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4178635.stm [Date de consultation : 17 janv. 2005]

_____. 14 janvier 2005. « Bomb Threat to Jakarta Missions ».http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4172725.stm [Date de consultation : 14 janv. 2005]

CNN. 13 janvier 2005. « Fresh Terror Warnings for Jakarta ».http://edition.cnn.com/2005/WORLD/asiapcf/01/13/jakarta.warnings/index.html [Date de consultation : 14 janv. 2005]

Deutsche Presse-Agentur (DPA). 14 janvier 2005. « Aid Workers Say They are Not Hindered by Restrictions ».http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 14 janv. 2005]

New York Times. 17 janvier 2005. Ian Fisher. « Rebels Express Thanks for Aid to Indonesians ».(Dialog)

Radio Free Asia (RFA). 6 janvier 2005. « Tsunami: Refugees in Sumatra ».http://www.rfa.org/english/news/2005/01/06/asian_tsunami/ [Date de consultation : 18 janv. 2005]

Reuters. 19 janvier 2005. Achmad Sukarsono. « Indonesia Plans Jan Talks With Rebels in Tsunami Zone ».http://www.reliefweb.int [Date de consultation : 19 janv. 2005]

South China Morning Post. 3 janvier 2005. « Ethnic Chinese "Bullied and Robbed" ».(NEXIS)