Information on the situation of Ismaili Muslims and whether they face problems from extremists (2002-2003) [PAK42001.E]

Peu d'information sur la situation des musulmans ismaïliens et peu d'information indiquant s'ils sont victimes des fondamentalistes ont pu être trouvées parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Selon l'International Religious Freedom Report 2002, les musulmans ismaïliens, qui constituent une sous-secte des musulmans chiites, vivent principalement à Karachi et dans le Nord du Pakistan (7 oct. 2002, sect. I). Bien que le rapport indique que [traduction] « la plupart des victimes de violence religieuse au Pakistan sont des musulmans chiites » et fournisse des renseignements sur la mort violente d'adeptes du chiisme, il maintient que la situation est différente pour les ismaïliens (International Religious Freedom Report 2002 7 oct. 2002, sect. III). Sans donner d'exemples précis, le rapport signale que les musulmans ismaïliens seraient « contraints » de se conformer aux pratiques musulmanes traditionnelles et ne seraient pas appréciés par la plupart des sunnites en raison de leur statut économique élevé, mais que le gouvernement du Pakistan et les groupes religieux fondamentalistes ne leur poseraient aucun problème (ibid.). Aucune information corroborante n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

L'Aga Khan, chef spirituel de la plupart des musulmans ismaïliens, a visité le Pakistan en mai 2003 et rencontré le président Musharraf à son domicile (AFP 2 mai 2003). L'International Religious Freedom Report 2002 allègue que les agents du bureau national ismaïlien, y compris l'Aga Khan, visitent régulièrement le pays et que les musulmans ismaïliens communiquent périodiquement avec leurs coreligionnaires étrangers (7 oct. 2002, sect. II).

Bien qu'aucune autre allusion aux musulmans ismaïliens n'ait été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches, plusieurs articles publiés en 2003 font état des violentes attaques dirigées contre les mosquées chiites à Malir et à Quetta (The News 27 févr. 2003; ibid. 5 juill. 2003; Sunday Observer 6 juill. 2003).

En 2002, le Centre pour la liberté religieuse de la Freedom House a demandé au président Musharraf d'offrir une meilleure protection aux minorités religieuses au Pakistan, à la suite des violentes attaques survenues en 2001 et 2002 et au cours desquelles plusieurs personnes appartenant à des minorités chiites et catholiques ont été tuées (9 août 2002).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


Agence France-Presse (AFP). 2 mai 2003. « Aga Khan Arrives on 3-Day Visit to Pakistan, Meets Musharraf ». (Dialog)

Freedom House. 9 août 2002. Center for Religious Freedom. « Freedom House Calls on Pakistani President to Protect Religious Minorities ». (Communiqué de presse) http://www.freedomhouse.org/relgion/news/bn2002/bn-2002-08-09.htm [Date de consultation : 26 sept. 2003]

International Religious Freedom Report 2002. 7 octobre 2002. « Pakistan ». Département d'État des États-Unis. Washington, DC. http://www.state.gov/g/drl/rls/irf/2002/14026.htm [Date de consultation : 26 sept. 2003]

The News [Islamabad]. 5 juillet 2003. « Pakistan Paper Reports Violence, Calls for Strike in Quetta After Mosque Attack ». (BBC Monitoring/Dialog)

_____. 27 février 2003. Azfar-ul-Ashfaque. « Pakistan Cracks Down on Religious Extremists in Sindh Province ». (BBC Worldwide Monitoring/NEXIS)

Sunday Observer [Colombo]. 6 juillet 2003. « Pakistan Mosque Attackers "Ignorant and Wild" - Musharraf ». http://www.Sundayobserver.lk [Date de consultation : 7 juill. 2003]

Autres sources consultées


Base de données de la CISR

Dialog

Sites Internet, y compris :

Amnesty International

Center for Religious Freedom

Dawn

Human Rights Commission of Pakistan

Human Rights Watch

Rediff.com

World News Connection