The "El Sapo" group and its activities; attitude of the government towards this group [SLV38979.E]

Selon nombre d'articles, « El Sapo » était une bande de criminels impliquée dans des enlèvements (El Diario de Hoy 18 avr. 2001; ibid. 28 juin 2001; TV Doce 16 mai 2001).

Un article de TV Doce mentionne que des membres de la bande « El Sapo » ont été arrêtés en février 2001 à Soyapango et à San Martin pour avoir enlevé un fonctionnaire et un homme d'affaires (16 mai 2001). Même si la bande a été accusée d'avoir enlevé deux personnes, la Police nationale civile (Policia Nacional Civil - PNC) estime qu'en réalité cette bande a enlevé environ 10 personnes (El Diario de Hoy 28 juin 2001). Dirigé par Ivan Enrique Cruz Canada (alias « El Sapo »), le groupe El Sapo comptait quatre autres membres : Wilson Ernesto Aguilar Paz, Jose Angel Gonzalez Menendez, Eduardo Erazo Nolasco et Luis Gonzalez Menendez (ibid. 18 avr. 2001).

La PNC a déclaré que M. Cruz Canada, accusé aussi du meurtre d'Eduardo Henriquez (alias « Gigio »), possédait un casier judiciaire chargé (ibid. 28 juin 2001). En outre, les policiers ont souligné que M. Cruz Canada, âgé de 33 ans, a été déporté en 1999 de Los Angeles, aux États-Unis, où il était associé à la bande « Mara Salvatrucha » (ibid.). Après son arrivée en El Salvador, M. Cruz Canada a commencé à diriger des bandes dans les municipalités de Quezaltepeque et d'Ilopango, et a été impliqué dans nombre de crimes liés à des voies de fait et à des vols (ibid.).

Selon un article du 10 février 2002, la juge Gloria Lizama a décidé lors d'une enquête préliminaire que les cinq membres de la bande « El Sapo » continueraient leur séjour en prison afin qu'ils puissent répondre aux accusations portées contre eux (La Prensa Grafica 10 févr. 2002). Selon le procureur public, Salvador Ruiz, la décision de la juge était fondée sur des « éléments de preuve » (elementos de prueba) suffisants (ibid.). Les cinq membres sont accusés d'enlèvements, M. Cruz Canada étant en plus accusé de tentative de viol contre une jeune femme (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références


El Diario de Hoy [San Salvador]. 28 juin 2001. « "El Sapo": De las pandillas a los secuestros ». http://www.elsalvador.com/noticias/2001/6/28/NACIONAL/nacio5.html [Date de consultation : 23 oct. 2002]

____. 18 avril 2001. « Declara testigo en caso "El Sapo" ». http://www.elsalvador.com/noticias/2001/4/18/NACIONAL/nacio1.html [Date de consultation : 23 oct. 2002]

La Prensa Grafica [San Salvador]. 10 février 2002. « Por varios delitos: Banda de "El Sapo" ira a vista publica ». http://archive.laprensa.com.sv/20020210/nacionales/nac7.asp [Date de consultation : 28 oct. 2002]

TV Doce [San Salvador]. 16 mai 2001. « Archivo: Miercoles 16 de Mayo del 2001 ». http://www.tvdoce.com.sv/notmay_01.htm [Date de consultation : 23 oct. 2002]

Autres sources consultées


Bases de données de la CISR

Site Internet :

Corte Suprema de Justicia

Moteur de recherche :

Google